Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Idiopathic intracranial hypertension: Diagnosis, monitoring and treatment - 09/10/12

Doi : 10.1016/j.neurol.2012.07.018 
V. Biousse
Departments of Ophthalmology and Neurology, Emory University, 1365-B Clifton Road NE, Atlanta, GA 30322, USA 

Corresponding author. Neuro-Ophthalmology Unit, Emory Eye Center, 1365-B, Clifton Road NE, Atlanta, GA 30322. USA. Tel.: +1 404 778 5360; fax: +1 404 778 4849.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Introduction

Idiopathic intracranial hypertension (IIH) is a disorder typically affecting young, obese women, producing a syndrome of increased intracranial pressure without identifiable cause.

State of the art

Despite a large number of hypotheses and publications over the past decade, the etiology of IIH is still unknown. There continues to be no evidence-based consensus or formal guidelines regarding management and treatment of the disease. Treatment studies show that the diagnostic lumbar puncture is a valuable intervention beyond its diagnostic importance, and that weight management is critical. However, many questions remain, regarding the efficacy of acetazolamide, cerebrospinal fluid (CSF) shunting procedures, optic nerve sheath fenestration, and cerebral transverse venous sinus stenting. Identification of subgroups of patients at high-risk for irreversible visual loss, such as black patients, men, morbidly obese patients, and patients with fulminant IIH, helps determine management approaches and refine follow-up strategies.

Perspective

Better understanding of the pathophysiology and ongoing clinical trials will hopefully help inform treatment strategies over the next few years.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

L’hypertension intracrânienne (HIC) idiopathique affecte le plus souvent les femmes jeunes et reste sans étiologie claire. Elle consiste en un syndrome d’HIC isolée sans cause reconnue.

État des connaissances

Malgré un grand nombre d’hypothèses et de publications au cours des dix dernières années, l’étiologie de l’HIC idiopathique reste mystérieuse. Il n’y a pas de consensus ou de recommandations officielles concernant la prise en charge et le traitement de l’HIC idiopathique. Certaines études ont montré que la ponction lombaire réalisée pour le diagnostic d’HIC idiopathique entraîne souvent une rémission prolongée des symptômes d’HIC. De plus, la perte de poids est essentielle dans la prise en charge des patients obèses. Cependant, de nombreuses questions restent posées au sujet de l’efficacité de l’acétazolamide, des chirurgies de dérivation du liquide cérébrospinal, de la fenestration de la gaine du nerf optique et du stenting des sinus transverses intracrâniens. L’identification des patients à risque de déficits visuels permanents, tels que les patients de race noire-américaine, les hommes, les patients très obèses et les patients avec une forme fulminante d’HIC idiopathique permet une prise en charge et un suivi adaptés à chaque situation clinique.

Perspective

Une meilleure compréhension de la physiopathologie de l’HIC idiopathique ainsi que les essais thérapeutiques en cours permettront de développer des recommandations et un consensus pour la prise en charge et le traitement des patients atteints d’HIC idiopathique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Idiopathic intracranial hypertension, Pseudotumor cerebri, Papilledema, Visual loss, Visual field test

Mots clés : Œdème papillaire, Hypertension intracrânienne idiopathique, Baisse visuelle, Champ visuel


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 168 - N° 10

P. 673-683 - octobre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Éditorial
  • C. Tilikete, C. Papeix, J. de Sèze
| Article suivant Article suivant
  • Hypertension intracrânienne idiopathique : stent ou non
  • A. Donnet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.