Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

How to deal with diplopia - 09/10/12

Doi : 10.1016/j.neurol.2012.08.001 
M. Gräf a, , b , B. Lorenz a, b
a Universitaetsklinikum Giessen and Marburg, Giessen Campus, Friedrichstrasse 18, 35392 Giessen, Germany 
b Department of Ophthalmology, Justus-Liebig-University Giessen, Friedrichstrasse 18, 35392 Giessen, Germany 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Diplopia is a frequent neuro-ophthalmologic symptom with diverse etiologies. This article describes elementary diagnostic tests and frequent causes of diplopia. Monocular diplopia persists when the other eye is closed and usually disappears when the patient looks through a pinhole. It is usually caused by errors in the optical media of the eye and has to be differentiated from spectacle-induced side effect and non-organic disorders. A sign of non-organic etiology is absence of change in image position when the head is tilted. Binocular diplopia disappears regardless of which eye is closed. Binocular diplopia occurs when the images of both eyes cannot be fused. The most frequent direct cause of diplopia is acquired strabismus. Knowledge of several specific types of strabismus enables efficient patient management. Congenital and decompensating strabismus like accommodative esotropia, pathophoria, strabismus surso- and deorsoadductorius, retraction syndrome, Brown’s syndrome and esotropia in high myopia only need ophthalmologic treatment. Orbital injury, orbital tumor, ocular myositis, Graves orbitopathy and vascular disease usually require multidisciplinary management. Neurogenic paresis, superior oblique myokymia, ocular neuromyotonia, myasthenia, chronic progressive external ophthalmoplegia (CPEO), internuclear ophthalmoplegia (INO) and skew deviation require specific neurologic examination. Treatment of diplopia includes treatment of the fundamental disorder, monocular occlusion, prisms and strabismus surgery.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

La diplopie est un symptôme neuro-opthalmologique fréquent de causes variées. Cet article décrit les étapes du diagnostic devant une diplopie et les étiologies les plus fréquentes. Il existe deux types de diplopies : monoculaire et binoculaire. La diplopie monoculaire persiste lorsque l’œil controlatéral est fermé et disparaît généralement quand le patient regarde à travers un trou sténopéique. Elle est presque toujours la conséquence de phénomènes optiques dans les milieux transparents de l’œil et doit être différentiée de la diplopie anorganique (et aussi de la palinopsie et de la persévération visuelle). Le diagnostic spécifique et le traitement sont effectués par l’ophtalmologue. Les symptômes typiques de la diplopie anorganique, qui peut être monoculaire ou binoculaire, sont à la fois l’absence de changement de position des images doubles debout ou en position latérale à 90° et la vision double d’un random-dot-stéréogramme. La diplopie binoculaire disparaît lorsque l’un ou l’autre œil est fermé. La diplopie physiologique, normalement supprimée, est bénigne. La diplopie binoculaire pathologique se développe quand il existe un manque de fusion des images des deux yeux à cause d’une disparité de taille, de forme ou de position ou quand il existe un dysfonctionnement central de la fusion. La cause la plus fréquente de diplopie binoculaire est le strabisme acquis ou décompensé. Le jugement unique de la position des images doubles et leur changement dans les différentes directions du regard ne permettent pas de l’attribuer à des causes spécifiques. Une condition préalable pour une attribution correcte et un diagnostic adéquat est la connaissance des quelques formes de strabisme, présentées dans cet article. Les troubles congénitaux et décompensés comme le strabisme accommodatif, les pathophories, upshoot et downshoot, le syndrome de rétraction, et l’ésotropie avec myopie élevée sont difficiles à identifier et nécessitent la participation d’un ophtalmologue pour poser le diagnostic correct. Le traitement peut être conservatif ou chirurgical. La présence de traumatismes orbitaux et de tumeurs, l’orbitopathie endocrine et les maladies vasculaires exigent une collaboration interdisciplinaire. Comme causes spécifiquement neurologiques figurent les parésies neurogènes périphériques, la myokimie du muscle oblique supérieur, la neuromyotonie oculaire, la myasthenie, l’ophtalmoplégie externe progressive, l’ophtalmoplégie internucléaire et la skew deviation. La majorité de ces maladies est diagnostiquée en collaboration interdisciplinaire. Néanmoins, l’ophtalmologue doit être impliqué dès le début pour éviter les diagnostics redondants. La majorité des patients peuvent être aidés immédiatement par un traitement de la cause de la diplopie ou par une opération des muscles oculomoteurs. En cas d’un strabisme paralytique, l’opération s’effectue seulement quand une régénération n’est plus espérée. Jusque-là, le traitement sera assuré par des prismes ou par l’occlusion.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Binocular diplopia, Diagnostics, Monocular diplopia, Strabismus

Mots clés : Diplopie binoculaire, Diagnostics, Diplopie monoculaire, Strabisme


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 168 - N° 10

P. 720-728 - octobre 2012 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • The bedside examination of the vestibulo-ocular reflex (VOR): An update
  • A. Kheradmand, D.S. Zee
| Article suivant Article suivant
  • Conduite à tenir devant un syndrome orbitaire : approche diagnostique
  • C. Vignal Clermont, F. Héran, S. Morax

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.