Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières Acheter le livre Acheter au chapitre

Questions - 20/11/12

Doi : 10.1016/B978-2-294-71580-8.00055-8 



QCM 1
Parmi ces signes ou symptômes, quel est celui qui est primordial pour définir l’insuffisance respiratoire aiguë?
A
la douleur thoracique
B
les marbrures
C
une somnolence
D
la cyanose
E
un flapping tremor
QCM 2
Au cours d’un œdème aigu du poumon cardiogénique, quelle est l’affirmation vraie?
A
l’électrocardiogramme (ECG) est inutile
B
une hypotension artérielle n’est pas un signe de gravité
C
une expansion volémique est injustifiée parce que délétère
D
les diurétiques sont inutiles
E
l’échographie cardiaque est un examen invasif inutile
QCM 3
Au cours de l’arrêt circulatoire, quelle est l’affirmation vraie?
A
la conscience est parfois normale
B
l’électrocardiogramme n’est pas toujours en asystolie
C
le pouls est bien perçu
D
le massage cardiaque externe ne doit pas être débuté au plus vite
E
grâce au massage cardiaque, le pronostic est très bon
QCM 4
Au cours de l’état de choc, quelle est l’affirmation vraie?
A
au cours du choc hypovolémique, le débit cardiaque est augmenté
B
le choc cardiogénique se définit principalement par des résistances vasculaires diminuées
C
au cours du choc septique, les résistances vasculaires sont diminuées
D
au cours du choc cardiogénique, le débit cardiaque est augmenté
E
au cours du choc septique, le débit cardiaque est toujours diminué
QCM 5
Au cours de l’embolie pulmonaire grave, quelle est l’affirmation vraie?
A
les signes cliniques et paracliniques sont toujours les mêmes, d’un cas à l’autre
B
si un état de choc est associé, le mécanisme en est généralement cardiogénique
C
l’électrocardiogramme (ECG) affirme le diagnostic à chaque fois
D
l’angioscanner spiralé n’est pas un très bon examen complémentaire
E
l’échographie cardiaque n’est que de très faible intérêt
QCM 6
Au cours de la prise en charge de l’embolie pulmonaire grave, quelle affirmation est vraie?
A
la fibrinolyse est formellement indiquée dans tous les cas puisqu’elle lyse le thrombus
B
l’embolectomie chirurgicale est très fréquemment mise en œuvre
C
le traitement symptomatique associe oxygène, expansion volémique prudente et éventuel support vasopresseur
D
le filtre cave améliore vite la situation
E
il n’existe pas de contre-indications aux anticoagulants
QCM 7
Au cours d’une crise d’asthme sévère, quelle est l’affirmation vraie?
A
la radiographie standard n’est jamais normale
B
le traitement repose sur oxygénation, bronchodilatateurs et corticoïdes
C
il faut absolument allonger le malade bien à plat
D
les antibiotiques doivent être prescrits systématiquement
E
en cas de persistance de la crise, il ne faut surtout pas orienter le malade vers un secteur spécialisé de réanimation
QCM 8
Une affirmation est vraie parmi les suivantes. Une infection nosocomiale :
A
doit absolument être cachée au patient ou à sa famille
B
n’est jamais liée à des dispositifs invasifs (intubation, cathéters, sondes urinaires…..)
C
est en général définie comme une infection acquise plus de 48 heures après l’admission dans un service hospitalier
D
ne peut être prévenue par l’utilisation les solutions hydro-alcooliques
QCM 9
Une affirmation parmi les suivantes est vraie. Au cours de la méningite bactérienne, on retrouve généralement dans le LCR :
A
une hypoprotéinorachie
B
une hyperglycorachie
C
une hypercellularité lymphocytaire
D
un liquide trouble
E
aucun germe
QCM 10
Concernant l’affirmation de la mort cérébrale en France, quelle est la réponse vraie?
A
des signes de conscience peuvent persister
B
l’électroencéphalogramme ne sert à rien
C
le tronc cérébral peut continuer à fonctionner (réflexes du tronc cérébral présents)
D
une respiration faible peut persister
E
il est obligatoire de faire un examen complémentaire pour confirmation
QCM 11
Devant une douleur thoracique, quelle est l’affirmation vraie parmi les suivantes?
A
un électrocardiogramme est inutile
B
la radiographie de thorax n’élimine pas facilement la dissection aortique
C
maladie coronarienne, embolie pulmonaire et dissection aortique sont trois diagnostics rares
D
le dosage de la troponine est inutile
E
l’atteinte pleuro-pulmonaire peut être éliminée d’emblée
QCM 12
Parmi les malades suivants, présentant un accident neurologique aigu, quels sont ceux qui peuvent être pris en charge en dehors d’un service de réanimation?
A
les accidents ischémiques transitoires
B
les thrombophlébites cérébrales avec troubles de la vigilance
C
les accidents compliqués d’encombrement des voies aériennes
D
les syndromes alternes avec fausses routes permanentes
E
les accidents compliqués de coma profond susceptibles d’évoluer vers une mort cérébrale
QCM 13
L’hospitalisation d’un malade adulte atteint d’une polyradiculonévrite aiguë ascendante avec capacité vitale inférieure à 1 000 mL doit se faire :
A
à domicile sous surveillance de la famille et d’une infirmière
B
aux urgences
C
en USIC en raison du risque de troubles du rythme cardiaque
D
en réanimation
E
en service de médecine
QCM 14
En cas d’agitation chez un patient vu en urgence, quelle est l’affirmation vraie?
A
il faut prioritairement calmer la personne avec un sédatif incisif
B
il est inutile d’entrer en contact verbal avec l’intéressé
C
la recherche d’une cause organique est primordiale pour orienter le traitement
D
la recherche d’une intoxication aiguë se fera ultérieurement
QCM 15
En cas d’intoxication aiguë grave par le paracétamol vue précocement, quelle est l’affirmation vraie?
A
les transaminases sont élevées à au moins 10 fois la normale dès l’admission
B
un ictère est fréquent dès le premier jour
C
une encéphalopathie hépatique est constante
D
on peut traiter les douleurs épigastriques par des anti-inflammatoires à condition qu’ils soient non stéroïdiens
E
il faut administrer le plus tôt possible de la N-acétyl-cystéine
QCM 16
Au cours du botulisme, quelle est l’affirmation vraie?
A
les signes cliniques apparaissent environ 15 jours après l’intoxication initiale
B
il existe un myosis symétrique et des diarrhées avec fièvre
C
la survenue de troubles de la déglutition et de la ventilation sont à dépister précocement
D
une désorientation temporo-spatiale précède les troubles visuels
E
la toxine responsable de la maladie se retrouve dans les selles
QCM 17
Au décours immédiat d’une crise convulsive avec apnée paroxystique, quelle est l’affirmation vraie?
A
le pH est souvent supérieur à 7,42
B
le pH peut être inférieur à 7,00 et se normaliser rapidement
C
la PaCO2 est inférieure à 15 mmHg
D
la PaO2 est supérieure à 100 mmHg
E
la lactatémie est normale
QCM 18
Concernant la présence d’un bronchospasme bilatéral entendu en urgence et pour la première fois chez un malade, quelle est l’affirmation vraie?
A
la radiographie standard n’est jamais normale
B
il n’est jamais dû à une embolie pulmonaire
C
il peut traduire une insuffisance ventriculaire gauche
D
il ne traduit jamais d’autre pathologie que respiratoire
QCM 19
Une affirmation parmi les suivantes est vraie. Les intoxications par le monoxyde de carbone (CO) :
A
ne sont jamais mortelles
B
peuvent être négligées chez la femme enceinte
C
requièrent comme traitement unique l’arrêt de l’exposition au CO
D
ne surviennent qu’au cours des incendies
E
sont dues à un gaz inodore, incolore, et insipide
QCM 20
Concernant la tamponnade cardiaque, quelle est la réponse vraie?
A
elle ne se révèle jamais par une anurie
B
elle s’accompagne toujours d’une douleur rétrosternale
C
elle doit être évoquée devant un état de choc associé à des signes d’insuffisance cardiaque droite
D
elle ne complique pas la dissection aortique
QCM 21
Quelle est l’affirmation vraie parmi les suivantes concernant le choc anaphylactique. À la phase aiguë, les résistances vasculaires systémiques sont :
A
abaissées
B
élevées
C
normales
QCM 22
Le profil hémodynamique suivant : débit cardiaque bas, élévation des résistances vasculaires systémiques, élévation de la pression auriculaire droite et de la pression artérielle d’occlusion pulmonaire, obtenu chez un patient en choc est en faveur d’un choc d’origine :
A
cardiogénique
B
anaphylactique
C
hémorragique
D
hypovolémique
QCM 23
Un patient est hospitalisé pour douleur thoracique; il existe un sus-décalage du segment ST en D2, D3, VF sur l’ECG, vous notez une turgescence jugulaire, l’auscultation pulmonaire est normale. Le diagnostic le plus probable est :
A
une embolie pulmonaire massive
B
un œdème aigu pulmonaire sur infarctus antérieur du myocarde
C
un infarctus inférieur avec extension au ventricule droit
D
une dissection aortique
QCM 24
Lors d’un syndrome de Schwartz-Bartter (SIADH), le rapport osmolarité urinaire sur osmolarité plasmatique est :
A
égal à 1
B
supérieur à 1
C
inférieur à 1
QCM 25
La prise de spironolactone favorise :
A
l’hyperkaliémie
B
l’hypokaliémie
C
une hypoglycémie
D
une hypocalcémie
QCM 26
Parmi les pathologies suivantes, laquelle peut être responsable d’une hypercalcémie :
A
tétanie
B
scorbut
C
hypoparathyroïdie
D
rachitisme
E
myélome multiple
QCM 27
L’insuline exerce l’effet métabolique suivant :
A
la lipolyse
B
le transfert de potassium du milieu intracellulaire vers le milieu extracellulaire
C
l’hypoglycémie
D
l’absorption de la vitamine D
QCM 28
Quel signe biologique parmi les suivants accompagne une insuffisance surrénalienne aiguë?
A
hypokaliémie
B
hypoglycémie
C
alcalose métabolique
D
hypernatrémie
E
thrombopénie
QCM 29
Face à une paralysie des quatre membres, quelle constatation parmi les suivantes réfute formellement le syndrome de Guillain-Barré?
A
l’abolition des réflexes ostéotendineux
B
la présence d’un signe de Babinski bilatéral
C
l’absence de dissociation albumino-cytologique à la ponction lombaire
D
des troubles de la déglutition
E
une conscience normale
QCM 30
Face à une intoxication volontaire, la présence d’un coma avec hypertonie et la constatation à l’ECG d’un élargissement des QRS de plus de 120 msec peuvent être observées au cours d’une intoxication par :
A
barbituriques
B
benzodiazépines
C
antidépresseurs tricycliques
D
opiacés
QCM 31
L’intoxication aiguë aux opiacés est responsable :
A
d’une anisocorie
B
d’une mydriase bilatérale aréactive
C
d’une polypnée
D
d’une bradypnée
QCM 32
La dyspnée de Kussmaul peut être le témoin :
A
d’une acidose respiratoire
B
d’une alcalose métabolique
C
d’une acidose métabolique
QCM 33
Les vomissements abondants peuvent être responsables :
A
d’une alcalose métabolique
B
d’une acidose métabolique
C
d’une hyperchlorémie
D
d’une hyperkaliémie
QCM 34
Une hypokaliémie peut être responsable sur l’électrocardiogramme :
A
d’un raccourcissement de l’intervalle QT
B
d’ondes T amples, pointues et symétriques
C
de l’apparition d’une onde U
D
d’une onde J de Osborn
E
d’une ombilication de l’onde T
QCM 35
Parmi les situations suivantes, quelle est la cause d’acidose métabolique à trou anionique élevé?
A
déshydratation
B
diarrhées abondantes
C
intoxication au paracétamol
D
acidocétose
E
vomissements
QCM 36
Quel est le germe le plus fréquemment responsable des méningites bactériennes communautaires chez l’adulte?
A
Listeria monocytogenes
B
Escherichia coli
C
Staphylococcus aureus
D
Streptococcus pneumoniae
E
Haemophilus influenzae
QCM 37
Quel est le signe électrocardiographique parmi les suivants témoignant du retentissement cardiaque d’une hyperkaliémie?
A
onde U
B
arythmie complète par fibrillation auriculaire
C
aplatissement de l’onde T
D
élargissement du QRS
E
torsade de pointe
QCM 38
Quelle est, parmi les suivantes, la cause de dyspnée inspiratoire?
A
crise d’asthme non compliquée
B
décompensation de BPCO
C
pneumothorax
D
œdème de Quincke
E
œdème pulmonaire
QCM 39
Parmi les suivants, combien y a-t-il d’examens indispensables avant transfusion de culots érythrocytaires : groupe ABO, détermination du Rhésus, recherche d’agglutinines irrégulières, test de Coombs direct, test de compatibilité au lit du patient (test de Beth-Vincent)?
A
1
B
2
C
3
D
4
E
5
QCM 40
Au scanner cérébral, une hémorragie intra-parenchymateuse récente se traduit par :
A
une hyperdensité spontanée
B
une hypodensité spontanée
C
une lésion en cocarde après injection de produit de contraste
QCM 41
Au cours des états de choc, la présence de signes d’insuffisance cardiaque droite oriente vers :
A
un choc anaphylactique
B
un choc septique
C
une embolie pulmonaire
D
une hémorragie aiguë
QCM 42
Quelle est l’affirmation vraie?
A
la natrémie est un bon reflet du volume extracellulaire
B
la correction d’une hyponatrémie chronique doit être progressive
C
une hémoconcentration (hématocrite et protidémie élevés) témoigne d’une déshydratation intracellulaire
D
une glycosurie est constamment observée au cours du diabète insipide
QCM 43
Au cours des intoxications médicamenteuses volontaires, quelle est l’affirmation vraie?
A
le lavage gastrique et l’administration de charbon activé sont systématiques
B
la principale toxicité du paracétamol est neurologique
C
la N-acétyl cystéine est indiquée dans les intoxications au paracétamol
D
le syndrome opiacé est caractérisé par une tachypnée, une tachycardie et une mydriase
E
il n’existe pas de contre-indication à l’utilisation du flumazenil (Anexate® )
QCM 44
La quantité normale de gaz carbonique contenue dans l’air est de :
A
< 1 %
B
1 à 5 %
C
5 à 10 %
D
10 à 15 %
E
20 %
QCM 45
Concernant la vascularisation hépatique, quelle est la proposition exacte?
A
l’artère hépatique assure l’essentiel du débit sanguin hépatique
B
la veine porte assure la majeure partie du débit sanguin hépatique
C
l’artère hépatique assure seule l’apport d’oxygène au niveau du foie
D
les veines sus-hépatiques se drainent dans la veine porte au niveau des lobules hépatiques
QCM 46
Parmi ces différents bilans d’hémostase, lequel évoque une dysfonction hépatique?
A
Plaq : 250 000/mm3; TCA : 35 s (TCAr : 1); TP : 90 %; V : 85 %; D-dimères < 500 μg/L
B
Plaq : 250 000/mm3; TCA : 70 s (TCAr : 2); TP : 95 %; V : 90 %; D-dimères < 500 μg/L
C
Plaq : 250 000/mm3; TCA : 35 s (TCAr : 1); TP : 25 %; V : 90 %; D-dimères < 500 μg/L
D
Plaq : 200 000/mm3; TCA : 45 s (TCAr : 1,3); TP : 40 %; V : 30 %; D-dimères : 500 μg/L
QCM 47
Parmi ces différents bilans d’hémostase, lequel évoque un traitement efficace par héparine?
A
Plaq : 20 000/mm3; TCA > 150 s (TCAr > 5); TP < 10 %; V < 10 %
B
Plaq : 250 000/mm3; TCA : 35 s (TCAr : 1); TP : 90 %; V : 85 %
C
Plaq : 250 000/mm3; TCA : 70 s (TCAr : 2); TP : 95 %; V : 90 %
D
Plaq : 250 000/mm3; TCA : 35 s (TCAr : 1); TP : 25 %; V : 90 %
E
Plaq : 200 000/mm3; TCA : 45 s (TCAr : 1,3); TP : 40 %; V : 30 %
QCM 48
Parmi ces différents bilans d’hémostase, lequel évoque un traitement efficace par antivitamine K?
A
Plaq : 20 000/mm3; TCA > 150 s (TCAr > 5); TP < ww10 %; V < 10 %
B
Plaq : 250 000/mm3; TCA : 35 s (TCAr : 1); TP : 90 %; V : 85 %
C
Plaq : 250 000/mm3; TCA : 70 s (TCAr : 2); TP : 95 %; V : 90 %
D
Plaq : 250 000/mm3; TCA : 35 s (TCAr : 1); TP : 25 %; V : 90 %
E
Plaq : 200 000/mm3; TCA : 45 s (TCAr : 1,3); TP : 40 %; V : 30 %
QCM 49
Parmi ces différents bilans d’hémostase, lequel évoque une coagulation intravasculaire disséminée?
A
Plaq : 20 000/mm3; TCA > 150 s (TCAr > 5); TP < 10 %; V < 10 %; D-dimères > 20 000 μg/L
B
Plaq : 250 000/mm3; TCA : 35 s (TCAr : 1); TP : 90 %; V : 85 %; D-dimères < 500 μg/L
C
Plaq : 250 000/mm3; TCA : 70 s (TCAr : 2); TP : 95 %; V : 90 %; D-dimères < 500 μg/L
D
Plaq : 250 000/mm3; TCA : 35 s (TCAr : 1); TP : 25 %; V : 90 %; D-dimères < 500 μg/L
E
Plaq : 200 000/mm3; TCA : 45 s (TCAr : 1,3); TP : 40 %; V : 30 %; D-dimères < 500 μg/L
QCM 50
Parmi les éléments suivants, lequel est en faveur d’une anémie hémolytique?
A
plaquettes : 200 000/mm3
B
diminution des LDH
C
haptoglobine effondrée
D
PaO2 : 45 mmHg
E
élévation de la bilirubine conjuguée
QCM 51
Concernant l’interprétation des gaz du sang suivants, quel est la proposition exacte?
pH : 7,30, PaO2 : 60 mmHg, paCO2 : 80 mmHg, bicarbonates : 42 mmol/L, SaO2 : 85 %
A
acidose métabolique
B
alcalose respiratoire
C
acidose respiratoire
D
compensation respiratoire parfaite
E
alcalose métabolique
QCM 52
Quelle est la PaO2 attendue chez quelqu’un ayant les poumons sains qui respire de l’oxygène pur?
A
< 60 mmHg
B
80 mmHg
C
150 mmHg
D
300 mmHg
E
> 400 mmHg
QCM 53
Parmi les signes suivants, lequel peut typiquement appartenir au tableau d’intoxication aiguë aux benzodiazépines?
A
un coma hypotonique aréflexique
B
une mydriase unilatérale aréflexique
C
une respiration de Cheyne-Stokes
D
une asymétrie de tonus
E
un allongement du QT sur l’ECG
QCM 54
Quelle est la proposition exacte concernant l’intoxication au méthanol?
A
elle n’est jamais mortelle
B
elle est responsable d’une acidose métabolique
C
elle entraîne une diminution du trou anionique
D
elle est aggravée par la prise d’éthanol simultanée
QCM 55
Concernant la péritonite, quelle affirmation est juste?
A
elle ne complique jamais une appendicite
B
elle s’accompagne rarement de douleurs abdominales
C
c’est une urgence chirurgicale
D
elle ne se complique jamais d’état de choc
QCM 56
Devant une confusion fébrile isolée, le premier examen à réaliser est :
A
un scanner cérébral
B
une recherche de toxiques dans le sang et les urines
C
une numération formule sanguine
D
une IRM cérébrale
E
une ponction lombaire
QCM 57
Une fièvre au retour d’un pays tropical doit vous faire éliminer en premier lieu :
A
une rougeole
B
une dengue
C
une primo-infection à VIH
D
un paludisme
E
une amibiase
QCM 58
Une douleur thoracique accompagnée d’un souffle aortique diastolique doit vous faire évoquer en premier lieu :
A
une embolie pulmonaire
B
une péricardite
C
une dissection aortique
D
un infarctus du myocarde
E
une infection pulmonaire
QCM 59
À propos de l’embolie pulmonaire, laquelle de ces affirmations est vraie?
A
un dosage des D-dimères par méthode ELISA inférieur à 500 ng/mL élimine formellement le diagnostic
B
la PaCO2 est classiquement augmentée
C
l’examen clinique peut être strictement normal
D
la thrombolyse est toujours indiquée
E
l’échographie doppler veineux des membres inférieurs est utile dans les formes graves
QCM 60
Lors d’une crise d’asthme, lequel de ces éléments est un marqueur de gravité?
A
l’hypocapnie
B
la normoxie
C
la normocapnie
D
l’hyperleucocytose
E
l’existence de crépitants
QCM 61
Lors d’une décompensation aiguë d’insuffisance respiratoire chronique obstructive avec bronchospasme et hypercapnie, lequel de ces traitements est contre-indiqué?
A
la ventilation mécanique invasive
B
la ventilation mécanique non invasive
C
les bêta-2-mimétiques
D
l’oxygénothérapie à haut débit pour obtenir une SaO2 à 100 %
E
les anticholinergiques
QCM 62
Lequel de ces éléments est en faveur d’une insuffisance rénale chronique plutôt qu’aiguë?
A
des reins de taille normale
B
une polyglobulie
C
une anémie
D
une infection urinaire
E
une hématurie
QCM 63
Devant une glomérulonéphrite aiguë rapidement progressive, vous prescrivez en priorité :
A
un uro-scanner
B
une échographie rénale
C
une ponction biopsie rénale
D
une épuration extrarénale
QCM 64
L’insuffisance rénale aiguë :
A
est toujours symptomatique
B
est toujours réversible
C
nécessite toujours la recherche d’un obstacle sur les voies excrétrices urinaires
D
s’accompagne toujours d’une hypocalcémie
E
justifie toujours le recours à l’épuration extrarénale
QCM 65
À propos de la pancréatite aiguë, laquelle de ces affirmations est vraie?
A
le traitement est principalement chirurgical
B
l’absence de lithiase vésiculaire à l’échographie élimine l’origine biliaire
C
le scanner abdominal doit être réalisé quotidiennement
D
les complications surviennent toujours dans la première semaine
E
l’antibiothérapie n’est pas systématique
QCM 66
Une jeune femme de 25 ans se présente aux urgences pour une douleur aiguë de la fosse iliaque droite, le premier diagnostic à éliminer est :
A
une appendicite
B
une salpingite
C
une pyélonéphrite
D
une maladie de Crohn
E
une grossesse extra-utérine
QCM 67
L’insuffisance surrénale aiguë :
A
peut se manifester par une hypokaliémie
B
peut se manifester par une hyperglycémie
C
peut se manifester par une rétention hydrosodée
D
peut se manifester par des douleurs abdominales
E
aucune de ces propositions n’est vraie
QCM 68
L’insuffisance hépatocellulaire aiguë :
A
peut entraîner un coma
B
peut entraîner une insuffisance rénale
C
peut entraîner une hypoglycémie
D
peut entraîner une hyperlactatémie
E
toutes ces propositions sont vraies
QCM 69
Une hyperlactatémie peut s’observer dans :
A
le choc septique
B
le choc cardiogénique
C
l’insuffisance hépatocellulaire
D
l’état de mal épileptique
E
toutes ces situations
QCM 70
Un jeune enfant se présente dyspnéique aux urgences deux heures après avoir inhalé une cacahuète, votre premier réflexe est :
A
de le forcer à s’allonger pour l’examiner
B
de tenter la manœuvre de Heimlich
C
d’appeler l’ORL
D
de faire un ECG
E
de prescrire un aérosol de bronchodilatateurs
QCM 71
Quel élément clinique ou paraclinique est nécessaire au diagnostic de mort encéphalique?
A
une anisocorie
B
une hypothermie
C
un diabète insipide
D
une absence de réflexes du tronc cérébral
E
deux électroencéphalogrammes à 4 heures d’intervalle montrant un tracé faiblement réactif
QCM 72
Concernant la coagulation intravasculaire disséminée (CIVD), quelle est la réponse vraie?
A
une CIVD ne se complique pas d’hémorragies
B
une CIVD ne se complique pas de thromboses
C
un sepsis peut se compliquer de CIVD
D
le bilan biologique de l’hémostase est souvent normal
E
la thrombopénie isolée est spécifique du diagnostic de CIVD
QCM 73
Quel diagnostic devez-vous évoquer en priorité chez un malade hospitalisé avec le tableau clinique suivant : température 39,5 °C; état de choc circulatoire; coma; purpura des 4 membres?
A
purpura thrombotique thrombopénique
B
méningoencéphalite virale
C
purpura thrombopénique idiopathique
D
choc anaphylactique
E
purpura fulminans
QCM 74
Concernant les gaz du sang artériel suivants : pH : 7,58; PaCO2 : 26,5 mmHg; PaO2 : 168 mmHg; HCO3- : 25 mmol/L; quelle affirmation est vraie?
A
il existe une hypoxémie
B
il existe une alcalose respiratoire
C
il existe une acidose respiratoire
D
il existe une acidose métabolique à trou anionique augmenté
E
il existe une acidose métabolique à trou anionique normal
QCM 75
Concernant l’intoxication au monoxyde de carbone (CO), quelle est la réponse exacte?
A
une hospitalisation en urgence est nécessaire
B
au cours d’une grossesse, le fœtus est protégé par la barrière placentaire
C
en cas de céphalées isolées, un traitement ambulatoire est suffisant
D
l’oxygénothérapie n’est pas indiquée en cas de récupération neurologique complète après une perte de connaissance initiale
E
un taux de carboxyhémoglobine inférieur à 10 % contre-indique l’oxygénothérapie
QCM 76
Quel diagnostic devez-vous éliminer en priorité chez un malade polytraumatisé en état de choc avec turgescence jugulaire?
A
une fracture de rate
B
une tamponnade
C
un infarctus du myocarde
D
un hémopéritoine
E
un choc anaphylactique
QCM 77
Concernant l’évolution d’une polyradiculonévrite aiguë, quelle est la réponse vraie?
A
l’évolution est toujours bénigne
B
une atteinte sévère des muscles respiratoires peut entraîner une insuffisance respiratoire aiguë obstructive
C
une atteinte sévère des muscles respiratoires peut entraîner une insuffisance respiratoire aiguë restrictive
D
une polyradiculonévrite aiguë n’entraîne jamais d’insuffisance respiratoire aiguë
E
l’apparition d’une hémiplégie fait partie de l’évolution habituelle de la maladie
QCM 78
Concernant l’intoxication par benzodiazépine, quelle est la réponse exacte?
A
la tachycardie ventriculaire est une complication fréquente
B
l’arythmie complète par fibrillation auriculaire est une complication fréquente
C
le bloc auriculoventriculaire de haut degré est une complication fréquente
D
le bloc sino-auriculaire de haut degré est une complication fréquente
E
les benzodiazépines n’entraînent généralement pas d’arythmie
QCM 79
Quel est l’antidote d’une intoxication exclusive par benzodiazépines?
A
le flumazénil
B
la naloxone
C
le N-acétylcystéine
D
la vitamine K
E
le fomépizole
QCM 80
Quelle est la première étiologie à rechercher en cas de diagnostic d’insuffisance rénale aiguë?
A
une sténose des artères rénales
B
un syndrome hépatorénal
C
un syndrome hémolytique et urémique
D
une insuffisance rénale obstructive
E
un syndrome de Goodpasture
QCM 81
Parmi les signes cliniques suivants, lequel est un signe d’insuffisance hépatocellulaire?
A
une dyspnée de Küssmaul
B
un reflux hépatojugulaire
C
une hématémèse
D
une hémoptysie
E
un astérixis
QCM 82
En ce qui concerne l’acidocétose, quelle est la réponse exacte?
A
il existe une acidose métabolique à trou anionique augmenté
B
il existe une acidose métabolique à trou anionique normal
C
il existe une acidose respiratoire
D
le diabète est l’unique cause connue d’acidocétose
E
le principal traitement est le glucagon
QCM 83
À quelle occasion peut-on faire le diagnostic d’acidose métabolique à trou anionique normal?
A
une intoxication par l’acide acétylsalicylique
B
une diarrhée aiguë
C
une intoxication par l’éthylène glycol
D
une acidose lactique
E
une intoxication par le méthanol
QCM 84
Parmi les signes cliniques suivants, quel est celui qui permet de distinguer une pneumonie d’une bronchite aiguë infectieuse?
A
une dyspnée
B
une toux
C
un foyer de râles crépitants
D
une fièvre
E
des ronchi bilatéraux
QCM 85
Au cours de l’asthme aigu grave, quelle est la proposition exacte?
A
la présentation clinique la plus commune est une bradypnée inspiratoire avec un cornage
B
la radiographie thoracique est inutile
C
la présence d’une normocapnie est un signe de gravité
D
la recherche d’un facteur déclenchant est inutile
E
l’intubation avec ventilation mécanique doit être systématique
QCM 86
L’électrocardiogramme :
A
doit être réalisé uniquement en cas de douleur thoracique
B
doit être systématique en cas de douleur thoracique
C
est un examen invasif
D
est inutile en cas d’intoxication médicamenteuse
E
n’est jamais normal en cas d’embolie pulmonaire
QCM 87
Quel signe clinique parmi les suivants est un critère de gravité en cas d’embolie pulmonaire?
A
la dyspnée
B
la douleur thoracique
C
la syncope
D
l’hypertension artérielle systémique
E
un bloc de branche droit sur l’ECG
QCM 88
Le traitement de l’asthme aigu grave comporte :
A
des aérosols de bronchodilatateurs
B
des aérosols d’antibiotique
C
des aérosols de sérum physiologique
D
des corticoïdes par voie inhalée
QCM 89
Parmi ces molécules, laquelle est vasoconstrictrice?
A
les dérivés nitrés
B
la noradrénaline
C
la dobutamine
D
le salbutamol
E
les inhibiteurs calciques
QCM 90
Parmi les molécules suivantes, laquelle est inotrope positive?
A
les bêtabloquants
B
la dobutamine
C
la morphine
D
les benzodiazépines
E
les corticoïdes
QCM 91
La thrombolyse est indiquée en cas d’embolie pulmonaire :
A
dans tous les cas
B
en cas de choc
C
en cas de polypnée > 35/min
D
en cas de turgescence jugulaire
E
jamais
QCM 92
En cas d’intoxication médicamenteuse volontaire aux benzodiazépines :
A
le lavage gastrique est systématique
B
le charbon activé est systématique
C
le pronostic vital n’est jamais engagé
D
le patient peut être dans un coma profond
E
un électrocardiogramme ne doit pas être réalisé
QCM 93
Un souffle systolique est caractéristique d’ :
A
une péricardite
B
une dissection aortique
C
un rétrécissement aortique
D
un rétrécissement mitral
E
une dysfonction ventriculaire gauche
QCM 94
En cas de dyspnée aiguë, les sibilants auscultatoires sont évocateurs d’ :
A
une pneumopathie bactérienne
B
une épiglottite
C
un épanchement pleural
D
une crise d’asthme
E
un pneumothorax


Réponses

QCM 1
Vrai : D
QCM 2
Vrai : C
QCM 3
Vrai : B
QCM 4
Vrai : C
QCM 5
Vrai : B
QCM 6
Vrai : C
QCM 7
Vrai : B
QCM 8
Vrai : C
QCM 9
Vrai : D
QCM 10
Vrai : E
QCM 11
Vrai : B
QCM 12
Vrai : A
QCM 13
Vrai : D
QCM 14
Vrai : C
QCM 15
Vrai : E
QCM 16
Vrai : C
QCM 17
Vrai : B
QCM 18
Vrai : C
QCM 19
Vrai : E
QCM 20
Vrai : C
QCM 21
Vrai : A
QCM 22
Vrai : A
QCM 23
Vrai : C
QCM 24
Vrai : B
QCM 25
Vrai : A
QCM 26
Vrai : E
QCM 27
Vrai : C
QCM 28
Vrai : B
QCM 29
Vrai : B
QCM 30
Vrai : C
QCM 31
Vrai : D
QCM 32
Vrai : C
QCM 33
Vrai : A
QCM 34
Vrai : C
QCM 35
Vrai : D
QCM 36
Vrai : D
QCM 37
Vrai : D
QCM 38
Vrai : D
QCM 39
Vrai : D
QCM 40
Vrai : A
QCM 41
Vrai : C
QCM 42
Vrai : B
QCM 43
Vrai : C
QCM 44
Vrai : A
QCM 45
Vrai : B
QCM 46
Vrai : D
QCM 47
Vrai : C
QCM 48
Vrai : D
QCM 49
Vrai : A
QCM 50
Vrai : C
QCM 51
Vrai : C
QCM 52
Vrai : E
QCM 53
Vrai : A
QCM 54
Vrai : B
QCM 55
Vrai : C
QCM 56
Vrai : E
QCM 57
Vrai : D
QCM 58
Vrai : C
QCM 59
Vrai : C
QCM 60
Vrai : C
QCM 61
Vrai : D
QCM 62
Vrai : C
QCM 63
Vrai : C
QCM 64
Vrai : C
QCM 65
Vrai : E
QCM 66
Vrai : E
QCM 67
Vrai : D
QCM 68
Vrai : E
QCM 69
Vrai : E
QCM 70
Vrai : C
QCM 71
Vrai : D
QCM 72
Vrai : C
QCM 73
Vrai : E
QCM 74
Vrai : B
QCM 75
Vrai : A
QCM 76
Vrai : B
QCM 77
Vrai : C
QCM 78
Vrai : E
QCM 79
Vrai : A
QCM 80
Vrai : D
QCM 81
Vrai : E
QCM 82
Vrai : A
QCM 83
Vrai : B
QCM 84
Vrai : C
QCM 85
Vrai : C
QCM 86
Vrai : B
QCM 87
Vrai : C
QCM 88
Vrai : A
QCM 89
Vrai : B
QCM 90
Vrai : B
QCM 91
Vrai : B
QCM 92
Vrai : D
QCM 93
Vrai : C
QCM 94
Vrai : D



© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

Déjà abonné à ce produit ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.