Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Leucoencéphalopathies vasculaires chez des patients sans facteur de risque vasculaire ni mutation de NOTCH3 : description clinique et radiologique - 05/03/13

Doi : 10.1016/j.neurol.2012.05.018 
X. Ayrignac a, , E. Magnin b, D. Wallon c, A.-M. Guennoc d, C. Lebrun-Fresnay e, P. Labauge a
a Service de neurologie, hôpital Gui de Chauliac, CHU de Montpellier, 80, avenue Augustin-Fliche, 34295 Montpellier, France 
b Service de neurologie, CHU de Besançon, 2, place Saint-Jacques, 25000 Besançon, France 
c Service de neurologie, CHU de Rouen, 1, rue de Germont, 76031 Rouen, France 
d Service de neurologie, CHU de Tours, 2, boulevard Tonnellé, 37000 Tours, France 
e Service de neurologie, groupe hospitalier l’Archet, CHU de Nice, 151, route Saint-Antoine-Ginestiere, 06202 Nice cedex 3, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La présence d’une leucoencéphalopathie vasculaire sur l’IRM cérébrale traduit le plus souvent une microangiopathie cérébrale secondaire à la présence de facteurs de risque vasculaire essentiellement représentés par l’âge et l’hypertension artérielle. Chez des sujets jeunes et sans facteur de risque vasculaire, une maladie de CADASIL doit être recherchée. L’objectif de ce travail était de préciser les caractéristiques cliniques et neuroradiologiques de huit patients sans mutation NOTCH3 dont la sévérité de la leucoencéphalopathie vasculaire n’était pas expliquée par les facteurs de risque vasculaire.

Patients et méthode

Nous rapportons une série multicentrique de huit patients. Les critères d’inclusion étaient leucoencéphalopathie stade 3 de la classification de Fazekas, âge inférieur à 70ans, et absence de mutation du gène NOTCH3. La présence de facteurs de risque vasculaire sévères ou d’athérosclérose avérée était un critère d’exclusion. Les données cliniques, neuroradiologiques et les résultats des autres explorations vasculaires ont été analysés.

Résultats

Huit patients (quatre femmes) ont été inclus, cinq n’avaient aucun facteur de risque vasculaire. L’âge de début moyen était de 59,5ans. À l’exception de deux malades présentant un accident ischémique de type lacunaire, le début des symptômes était progressif caractérisé le plus souvent par une astasie-abasie. Six patients se sont aggravés, avec apparition progressive de troubles cognitifs et de la marche. Un d’entre eux notamment, devenu grabataire, est décédé à l’âge de 66ans de son atteinte neurologique, soit quatre ans après le début des symptômes. L’IRM cérébrale objectivait une atrophie précoce chez cinq malades sur huit ; l’atteinte des lobes temporaux (deux sur huit) et des capsules externes (cinq sur huit, asymétrique le plus souvent) était peu marquée. Quatre patients n’avaient aucune localisation d’athérome. Seul un patient avait une microangiopathie rétinienne. Une HTA a été découverte chez deux patients.

Conclusion

La découverte d’une leucoencéphalopathie vasculaire chez un sujet jeune sans facteur de risque vasculaire doit faire réaliser un bilan complet à la recherche notamment d’une HTA méconnue afin d’instaurer un traitement correcteur. La présentation clinique est le plus souvent caractérisée par une astasie-abasie. Dans ce contexte, l’IRM cérébrale ne permettant pas de distinguer avec certitude une maladie de CADASIL d’une microangiopathie acquise, le séquençage de 23 exons du gène NOTCH3 doit être réalisé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

White matter lesions seen on MR scan reflect small vessel disease of the brain; increasing age and high blood pressure are the main risk factors. In young patients without vascular risk factors, screening for CADASIL mutation has to be done. Our aim was to describe clinical as well as radiological features of a series of patients without NOTCH3 mutation with severe vascular leukoencephalopathy not explained by the presence of vascular risk factors.

Material and methods

Inclusion criteria were grade 3 leukoencephalopathy according to the Fazekas scale, age<70years at onset, and negative screening for NOTCH3 gene. Patients with severe vascular risk factors or atherosclerosis were excluded. Clinical and MRI findings were analysed.

Results

Eight patients (four men) were included, five did not have any vascular risk factor. Mean age at onset was 59.5years. Initial symptoms were progressive in six cases of eight cases. They consisted of astasia-abasia and progressively worsened; of note one patient died 4years after disease onset. Cerebral MRI disclosed marked atrophy in five patients out of eight, temporal lobe (two out of eight) and external capsule (five out of eight) involvement was moderate. Four patients did not have any other atherosclerosis lesion. Seven out of eight had no retinal microangiopathy. High blood pressure was identified in two patients.

Conclusion

The identification of vascular leukoencephalopathy in young patients without any vascular risk factors should lead the clinician to perform a complete work-up to search for treatable conditions including high blood pressure. Patients with vascular leukoencephalopathy usually present with astasia-abasia. In this context, cerebral MRI, cannot perfectly discriminate between patients with CADASIL from those with acquired small-vessel disease of the brain so that sequencing of NOTCH3 gene exons 2-24 is recommended.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Leucoencéphalopathie vasculaire, NOTCH3, CADASIL, Microangiopathie cérébrale

Keywords : Vascular leukoencephalopathy, NOTCH3, CADASIL, Cerebral microangiopathy, Small vessel disease of the brain


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 169 - N° 2

P. 136-141 - février 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Caractéristiques et traitements des assurés du régime général hospitalisés pour accident vasculaire cérébral au cours du premier semestre 2008
  • P. Tuppin, V. Moysan, C. de Peretti, A. Schnitzler, E. Fery-Lemonnier, F. Woimant
| Article suivant Article suivant
  • Encéphalites dysimmunitaires, données cliniques, radiologiques et immunologiques
  • J. Aupy, N. Collongues, F. Blanc, C. Tranchant, E. Hirsch, J. De Seze

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.