Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Histiocytose langerhansienne - 14/06/13

[14-762]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(13)59303-X 
C. Thomas a, b, , J. Donadieu b, c
a Service d'oncologie pédiatrique, Hôpital Mère-Enfants, Centre hospitalier universitaire de Nantes, Quai Moncousu, 44000 Nantes, France 
b Centre de référence pédiatrique de l'histicytose langerhansienne, Paris, France 
c Service d'oncologie et d'hématologie pédiatrique, Hôpital d'enfants Armand-Trousseau, 26, avenue du Docteur-Arnold-Netter, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 9
Vidéos 0
Autres 1
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Appareil locomoteur

Résumé

L'histiocytose X, ou histiocytose langerhansienne, est une affection caractérisée par une prolifération dans différents tissus de cellules dendritiques appartenant à la lignée des cellules de Langerhans, et exprimant le marqueur antigénique CD1a et la protéine S100. Son mécanisme physiopathologique est encore inconnu mais on considère actuellement qu'il s'agit d'un processus réactionnel plutôt que d'un processus néoplasique. Les présentations cliniques sont très diverses, allant de la lésion osseuse unique spontanément résolutive jusqu'à une forme grave multiviscérale mettant en jeu le pronostic vital. Par ordre de fréquence, les organes le plus souvent touchés sont l'os, la peau, les ganglions, les conduits auditifs externes et les mastoïdes, la moelle osseuse, le foie et la rate, le poumon, la posthypophyse (diabète insipide) et le tube digestif. L'évolution de la maladie est très variable et souvent imprévisible au moment du diagnostic initial. La prise en charge thérapeutique dépend de l'extension des lésions. Les formes localisées, de pronostic habituellement excellent, requièrent un traitement minimal (abstention thérapeutique ou traitement local le plus souvent). Dans les formes étendues multiviscérales, le traitement repose sur la chimiothérapie. L'association de vinblastine et de corticoïdes est celle le plus couramment utilisée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Histiocytose langerhansienne, Histiocytose X, Granulome éosinophile, Maladie de Letterer-Siwe, Maladie de Hand-Schüller-Christian


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.