Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation par l’échelle de Zarit d’une prise en charge psychologique des aidants de patients atteints de syndrome démentiel - 18/02/08

Doi : NPG-02-2004-4-19-1627-4830-101019-ART05 

A. SAGNE [1],

Ch. GIRTANNER [2],

P. BLANC [3],

G. DUBOEUF [4],

R. GONTHIER [5]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’objectif de notre travail a été de décoder les représentations familiales de la maladie dans le but d’établir un diagnostic relationnel et de proposer une approche thérapeutique dans un dispositif d’entretiens avec la famille autour du patient.

Dans un premier temps, cet article a repris les éléments de l’étude faite auprès de 67 aidants à l’aide de la grille d’évaluation Zarit. Cette étude a montré l’importance des non-dits, source de souffrance, voire d’amplification des difficultés relationnelles au sein de la famille.

Dans un second temps plus qualitatif, nous nous sommes centrés sur la mise en place d’entretiens avec la famille et le couple en particulier. Ces entretiens ont été conduits par le médecin et le psychologue ou par le psychologue seul. Ces entretiens ont visé à faire accepter l’intérêt d’une intervention tierce pour pouvoir utiliser secondairement les capacités d’un groupe à faire face à la détérioration.

Abstract

The objective of our current work was to take into account the domestic representations of the disease with the aim of establishing a relational diagnosis and to propose a therapeutic approach in a device of conversations (maintenances) with the family around the patient.

At first this article resumed the elements of the study made with 67 caregivers by means of the railing of evaluation Zarit. This study showed the importance of unspoken, source of suffering even of development of the relational difficulties within the family.

In a second more qualitative time, we centred on the implementation of conversations with the family and the couple in particular. These conversations were led by the doctor and the psychologist or by the only psychologist. These conversations aimed at making accept the interest of a third intervention to be able to use secondarily the capacities of a group to face the deterioration.


Mots clés : Maladie d’Alzheimer , aidant , souffrance familiale , Zarit , projet de soins

Keywords: Alzheimer’s disease , caregiver , burden of family , Zarit , health education program


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 4 - N° 19

P. 15-19 - février 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation neuropsychologique - Les troubles de la parole
  • C.  AMOSSE, F.  VANNIER, L.  CABREJO, P.  AUZOU, D.  HANNEQUIN
| Article suivant Article suivant
  • Quel projet de vie en soins de longue durée ?
  • S. CALMETTES, J.P. JACUS

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.