Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières Acheter le livre Acheter au chapitre

Réparation osseuse par thérapie cellulaire : Bone repair by cell therapy - 14/11/13

Doi : 10.1016/B978-2-294-73542-4.00012-7 
P.H. Rosset 1
1 L’auteur tient à remercier le Dr. Deschaseaux et le Dr. Layrolle pour leur participation à la rédaction de cette conférence. 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 9
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

En cas d’échec de la réparation osseuse, l’autogreffe osseuse reste le traitement de référence, apportant les cellules ostéoformatrices et la matrice qui lui confèrent les propriétés ostéoinductrices et ostéoconductrices nécessaires à cette réparation.

Les cellules souches mésenchymateuses (CSM) de la moelle osseuse (MO) sont à l’origine des cellules ostéoformatrices. La thérapie cellulaire, utilisant les CSM est une solution prometteuse pour favoriser la réparation osseuse.

Pour l’utilisation clinique, les CSM sont peu nombreuses, il est donc nécessaire d’augmenter leur nombre, soit par concentration de la MO, soit par culture.

Elles peuvent être utilisées seules, en injection percutanée, ou à ciel ouvert avec un biomatériau, associant le plus souvent des granules biphasés d’hydroxyapatite et de phosphate tricalcique β. Les premiers résultats sont encourageants, que ce soit dans les retards de consolidation des os longs ou les ostéonécroses de la tête fémorale.

L’ingénierie tissulaire osseuse permet de cultiver in vitro les CSM sur des biomatériaux, pour qu’elles les colonisent et se différencient. Ce composite biomatériau-cellules est ensuite implanté dans la zone à traiter. Les publications sont rares. On est encore loin du comblement en routine de pertes de substance osseuse.

L’amélioration de la survie des cellules et la revascularisation des composites implantés sont deux questions majeures. Avec la maîtrise des techniques de culture et l’intégration des contraintes réglementaires, les essais cliniques de qualité devraient confirmer l’intérêt de la thérapie cellulaire pour la réparation osseuse. Elle évite les inconvénients de l’autogreffe en préservant le stock osseux et en étant moins invasive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Bone is a tissue whose repair leads to normal bone. In case of failure, autogenous bone graft remains the treatment of choice, bringing bone-forming cells and the matrix that give osteoinductive and osteoconductive properties to repair. Mesenchymal stem cells (MSCs) of bone marrow (BM) are the source of bone-forming cells. Cell therapy using MSCs collected by aspiration of the iliac crest, is a promising alternative to promote bone repair. MSCs are few, it is necessary to increase the number, by concentration of the MO or by culture, allowing their use in clinical practice. They can be used alone by percutaneous injection into a fracture, or by surgical approach with a biomaterial combining most often granules of hydroxyapatite and b-tricalcium phosphate. The first results show promising rate of repair, in delayed healing of long bones without loss of substance or osteonecrosis of the femoral head. The bone tissue engineering is more complex with culture of the MSCs on biomaterials for several days allowing colonization of the biomaterial and differentiation of the CSM. This composite biomaterial-cell is then implanted into the area to treate. Publications are rare. We are still far from routine filling in bone defects. The two major issues to be addressed are improved cell survival and revascularization composites implanted. With the mastery of cultivation techniques and the integration of regulatory constraints, quality clinical trials should confirm the benefit of cell therapy for bone repair, avoiding the disadvantages of autograft including preserving bone stock and offering less invasive treatment options.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Réparation osseuse, Cellules souches mésenchymateuses, Thérapie cellulaire, Ingénierie tissulaire osseuse, Humain

Keywords : Bone repair, Mesenchymal stem cells, Cell therapy, Bone tissue engineering, Humans


Plan



© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Codage et financement de l’activité d’orthopédie : Orthopaedics coding and funding
  • S. Baron
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation des résultats en orthopédie pédiatrique : Outcome evaluation in pediatric orthopaedics
  • E. Viehweger

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce produit ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.