Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Immunopathologie de la polyarthrite rhumatoïde - 19/06/14

[14-220-A-15]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(14)63669-X 
J. Morel  : Professeur des Universités, praticien hospitalier
 Unité mixte de recherche 5535, Département de rhumatologie, CHU Lapeyronie-Université de Montpellier 1, 371, avenue du Doyen-Gaston-Giraud, 34295 Montpellier cedex 5, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La polyarthrite rhumatoïde (PR) est une maladie auto-immune non spécifique d'organe dont la manifestation la plus fréquente et généralement inaugurale est un rhumatisme inflammatoire. Cette arthrite est responsable au cours de son évolution d'une destruction de l'articulation qui contribue à une impotence fonctionnelle parfois majeure. Les auto-anticorps identifiés dans la PR sont les facteurs rhumatoïdes et surtout les anticorps antipeptides citrullinés (ACPA). La forte spécificité des ACPA pour la PR suggère qu'un ou plusieurs peptides citrullinés soient le ou les antigènes à l'origine de la maladie. La citrullination des protéines correspond à une modification post-traductionnelle médiée par une enzyme : la peptidylarginine déiminase. Des facteurs environnementaux (par exemple : tabac, infections) favorisent la citrullination des peptides. Sur un terrain génétique prédisposé, la reconnaissance de ces peptides du soi entraîne une réponse immunitaire innée et acquise incontrôlée qui se traduit par une réaction inflammatoire exagérée affectant tout particulièrement la membrane synoviale. Cette synovite rhumatoïde se caractérise aussi par une prolifération des synoviocytes fibroblastiques et forme le « pannus ». Celui-ci participe à la destruction articulaire qui se caractérise par des érosions osseuses et une chondrolyse. Les érosions osseuses observées dans la PR sont secondaires à l'activation des ostéoclastes par la cytokine RANKL et à un défaut de formation osseuse par inhibition de la voie Wnt ; la chondrolyse est induite par les métalloprotéinases.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Auto-immune, Citrullination, Anticorps, Antipeptides citrullinés, Cytokines, Système immunitaire, Érosion osseuse


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Polyarthrite rhumatoïde de l'adulte : épidémiologie, clinique et diagnostic
  • B. Combe, C. Lukas, J. Morel
| Article suivant Article suivant
  • Polyarthrite rhumatoïde de l'adulte : stratégies thérapeutiques
  • B. Combe, C. Lukas, J. Morel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.