Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation critique des chambres d’inhalation commercialisées en France - 14/09/15

Doi : 10.1016/j.rmr.2015.01.008 
E. Gachelin a, L. Vecellio b, c, J.-C. Dubus a,
pour le

GAT (Groupe aérosolthérapie de la Société de pneumologie de langue française) et la SP2A (Société pédiatrique de pneumologie et d’allergologie)

a Unité de pneumologie pédiatrique, CHU Timone-Enfants, AP–HM, 13000 Marseille, France 
b DTF-Aerodrug, faculté de médecine, 37032 Tours, France 
c Inserm U1100/EA6305, centre d’étude des pathologies respiratoires, faculté de médecine, université François-Rabelais, 37032 Tours, France 

Auteur correspondant. Unité de pneumologie pédiatrique, CHU Timone-Enfants, boulevard Jean-Moulin, 13385 Marseille cedex 5, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Recenser et caractériser les chambres d’inhalation commercialisées en France.

Matériels et méthodes

Nous avons contacté les compagnies pharmaceutiques, les constructeurs et les distributeurs de chaque dispositif, dans l’objectif d’obtenir les paramètres techniques et les résultats de toutes les études in vitro et in vivo. Une revue de la littérature via PubMed a permis de compléter les premières données. Nous nous sommes intéressés à la quantité de fines particules (diamètre<5μm) obtenue avec un impacteur en cascade pour chaque molécule disponible en France.

Résultats

Onze chambres étaient en vente en France en 2013 (Ablespacer®, Aerochamber Plus®, Babyhaler®, VHC Arrow®, L’Espace®, Funhaler®, Inhaler®, Itinhaler®, OptiChamber Diamond®, Tipshaler® et Vortex®), trois n’étant plus fabriquées (Babyhaler®, Funhaler® et Inhaler®). Toutes étaient de petit volume, avec plusieurs masques faciaux. Quatre étaient antistatiques (Aerochamber Plus®, Itinhaler®, OptiChamber Diamond® et Vortex®). Les résultats in vitro étaient difficiles d’interprétation en raison de protocoles d’étude très différents. Le salbutamol était testé avec toutes les chambres d’inhalation. Les corticoïdes l’étaient variablement. Les combinaisons étaient caractérisées avec Ablespacer®, Aerochamber Plus®, Intinhaler® et Vortex®. Les quelques études cliniques concernaient Aerochamber Plus®, L’Espace® et Vortex®.

Conclusion

Il existe une grande disparité entre les chambres d’inhalation en termes de données disponibles concernant leurs performances in vitro.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To identify the spacer devices sold in France and to provide a critical evaluation in the light of the published data.

Materials and methods

We contacted the pharmaceutical companies, manufacturers and distributors of each spacer in order to obtain their technical parameters and the results of any in vitro or in vivo studies. A review of the literature via PubMed completed the first set of data. We were interested in the quantity of fine particles (less than 5μm diameter) obtained with a cascade impactor at paediatric flow rates, for all inhaled drugs available in France.

Results

Eleven spacer devices were available in 2013 in France (Ablespacer®, Aerochamber Plus®, Babyhaler®, VHC Arrow®, L’Espace®, Funhaler®, Inhaler®, Itinhaler®, OptiChamber Diamond®, Tipshaler® and Vortex®), but three are no longer manufactured (Babyhaler®, Funhaler® and Inhaler®). All were small volume spacers, sold with facial masks of several different sizes. Four were antistatic (Aerochamber Plus®, Intinhaler®, OptiChamber Diamond® and Vortex®). Only salbutamol was tested with all the devices. Inhaled corticosteroids were tested with some and combinations were studied only with Ablespacer®, Aerochamber Plus®, Itinhaler®, and Vortex®. The results were difficult to interpret because the studies were conducted with very different protocols. The only clinical studies were conducted with Aerochamber Plus®, L’Espace® and Vortex®.

Conclusion

There was a great disparity between commercialized spacer devices in terms of the available data describing their in vitro performance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Aérosol médicamenteux, Chambre d’inhalation, Traitements inhalés

Keywords : Medical aerosols, Spacer, Inhaled treatments


Plan


© 2015  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 7

P. 672-681 - septembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le tabagisme est-il une « maladie chronique » ? Non
  • G. Peiffer
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge et coûts de la bronchopneumopathie chronique obstructive en France en 2011
  • C. Laurendeau, C. Chouaid, N. Roche, P. Terrioux, J. Gourmelen, B. Detournay

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.