Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Échoendoscopie bronchique pour le diagnostic de mésothéliome pleural malin - 14/09/15

Doi : 10.1016/j.rmr.2014.12.009 
J. Guinde a, S. Laroumagne a, E. Kaspi b, c, S. Martinez a, R. Tazi-Mezalek a, P. Astoul a, c, H. Dutau a,
a Service d’oncologie thoracique, maladie de la plèvre et pneumologie interventionnelle, hôpital Nord, chemin des Bourrely, 13000 Marseille, France 
b Service de biologie cellulaire, hôpital La Timone, 13000 Marseille, France 
c Université d’Aix-Marseille, 13000 Marseille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le diagnostic de mésothéliome pleural malin repose le plus souvent sur l’analyse histologique validée par un panel d’experts d’un prélèvement pleural obtenu lors d’une thoracoscopie médicale ou chirurgicale réalisée pour l’exploration d’un épanchement pleural de type exsudatif. Dans les formes moins fréquentes dites « sèches » (absence de liquide pleural), l’approche diagnostique varie en fonction de la localisation des lésions, le plus souvent un épaississement pleural plus ou moins nodulaire. Une ponction guidée par tomodensitométrie thoracique ou échographie transthoracique de ces anomalies pleurales représente une alternative pour obtenir du tissu pleural. Nous présentons le cas d’un patient présentant une forme « sèche » de mésothéliome pleural dont le diagnostic a été obtenu par échoendoscopie bronchique avec ponction à l’aiguille d’une masse pleurale à contact médiastinal et confirmé par une ponction sous scanner d’une autre masse pleurale, à contact pariétal, en position latérale droite. La qualité des deux prélèvements est comparée. L’échoendoscopie bronchique représente une alternative diagnostique peu invasive des mésothéliomes pleuraux malins avec atteinte de la plèvre médiastinale en l’absence d’épanchement pleural ou lorsqu’une thoracoscopie, qui reste le standard diagnostique, n’est pas réalisable.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The diagnosis of malignant pleural mesothelioma relies mostly on the pathological examination of pleural samples, validated by a panel of experts and generally obtained during medical or surgical thoracoscopy performed for the management of an exudative pleural effusion. In the absence of pleural effusion (dry-type mesothelioma), the diagnostic approach depends on the features of the lesions (pleural thickness, nodules and/or masses) and their pleural location. Ultrasound and CT-guided needle aspiration represent recognized alternative diagnostic techniques in these situations. We present the case of a patient, presenting a dry-type mesothelioma, whose diagnosis was obtained by endobronchial ultrasound (EBUS)-guided needle aspiration of a pleural mediastinal mass and confirmed by a CT-guided needle aspiration of another pleural mass in close contact with the chest wall. The samples have been compared and show quantitative and qualitative similarities. EBUS represents a minimally invasive alternative diagnostic technique for dry-type mesothelioma, showing thickness of the mediastinal pleura in contact with a central airway or when thoracoscopy, which remains the “gold standard” diagnostic approach, is not feasible.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Mésothéliome pleural, Échoendoscopie, Plèvre, Bronchoscopie

Keywords : Pleural mesothelioma, Endobronchial ultrasound bronchoscopy, Pleura, Bronchoscopy


Plan


© 2015  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 7

P. 750-754 - septembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Infection à mycobactérie non tuberculeuse d’une chambre implantable pour perfusion
  • J. Frija-Masson, S. Aberrane, I. Monnet, L. Jabot, B. Housset, G. Mangiapan
| Article suivant Article suivant
  • Nodules pulmonaires hyperfixants d’étiologie inhabituelle
  • C. Olivier, F. Codron, M.-C. Copin, S. Jaillard, J.-B. Faivre, C. Chenivesse, B. Wallaert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.