Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ventilation non invasive dans l’insuffisance respiratoire aiguë en service de pneumologie - 18/11/15

Doi : 10.1016/j.rmr.2015.03.002 
C. Perrin a, , F. Rolland a, F. Berthier b, Y. Duval a, V. Jullien a
a Service de pneumologie, pôle des spécialités médicales, centre hospitalier de Cannes, 15, avenue des Broussailles, 06401 Cannes, France 
b Département d’information médicale, hôpital Princesse Grâce, Principauté de Monaco, Monaco, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La ventilation non invasive (VNI) représente le traitement de choix dans l’insuffisance respiratoire aiguë (IRA), mais cette technique est souvent initiée en service de médecine.

Méthodes

Cette étude rétrospective a tenté d’évaluer l’évolution de l’IRA traitée par VNI en service de pneumologie et de mettre en évidence des critères prédictifs d’échec. Tous les sujets étaient traités sur 4 lits dédiés à la VNI. L’échec de la VNI était défini par la nécessité d’une intubation et le transfert du patient en réanimation ou le décès.

Résultats

Parmi 105 admissions avec IRA, 49 ont nécessité le recours à la VNI. Ces admissions étaient divisées en 2 groupes : avec PaCO2<45mmHg (10) et avec PaCO245mmHg (39). Les taux globaux d’échec et de mortalité étaient respectivement de 26,5 et 17 %. En analyse multivariée, l’IGS II et une acidose respiratoire avec pH inférieur à 7,30 étaient significativement associés à un risque d’échec de la VNI.

Conclusions

La VNI est praticable et efficace au cours de l’IRA modérée en service de pneumologie. Cependant, les patients en acidose respiratoire avec pH<7,30 courent un risque d’échec de la prise en charge.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Noninvasive ventilation (NIV) is considered as the first choice treatment for selected patients with acute respiratory failure (ARF), but many hospitals are forced to start NIV on medical wards.

Methods

The aim of this retrospective study was to assess the outcomes of NIV initiated for ARF on a respiratory ward and to find the criteria predictive of failure. All patients were treated in a four-bed ward specifically dedicated to NIV. Failure of NIV was defined as the need for intubation and transfer to ICU, or death.

Results

Among 105 admissions with ARF, 49 episodes needed NIV. These episodes were divided into 2 groups: PaCO2<45mmHg (10) and PaCO2>45mmHg (39). The overall failure rate of NIV and overall in-hospital mortality rate were 26.5% and 17% respectively. On multivariate analysis, SAPS II and respiratory acidosis with a pH less than 7.30 were significantly associated with failure of NIV.

Conclusions

NIV is practicable and is effective in the management of mild to moderate ARF on a respiratory ward. However, patients with respiratory acidosis and a pH less than 7.30 are at risk of NIV failure.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ventilation non invasive, Insuffisance respiratoire aiguë, Bronchopneumopathie chronique obstructive, Œdème aigu pulmonaire cardiogénique, Insuffisance respiratoire chronique

Keywords : Noninvasive ventilation, Acute respiratory failure, Chronic obstructive pulmonary disease, Acute cardiogenic pulmonary edema, Chronic respiratory failure


Plan


© 2015  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 32 - N° 9

P. 895-902 - novembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Qu’est-ce que la réhabilitation respiratoire en 2015 ?
  • P. Surpas, S. Stelianides
| Article suivant Article suivant
  • Réentraînement à l’effort à domicile et niveau d’activité physique à un an chez les patients BPCO
  • D. Delample, É. Chavignay, C. Prefaut

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.