Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pleuro-pneumopathie révélant une thrombophlébite septique de la veine jugulaire : pensez au syndrome de Lemierre - 23/01/16

Doi : 10.1016/j.rmr.2015.05.006 
P. Habert a, R. Tazi-Mezalek a, J. Guinde a, S. Martinez a, S. Laroumagne a, P. Astoul a, b, H. Dutau a,
a Service d’oncologie thoracique, maladies de la plèvre, pneumologie interventionnelle, hôpital Nord, 13000 Marseille, France 
b Aix-Marseille université, 13000 Marseille, France 

Auteur correspondant. Service d’oncologie thoracique, maladies de la plèvre, pneumologie interventionnelle, hôpital Nord, chemin des Bourrely, 13015 Marseille, France.

Résumé

Introduction

L’infection à Fusobacterium nécrophorum, bactérie anaérobie Gram négatif, peut entrer dans le cadre d’un tableau clinique connu sous le nom de syndrome de Lemierre. Il s’agit d’une entité, initialement grave et mettant en jeu le pronostic vital, dont l’incidence a diminué depuis sa description durant l’ère pré-antibiotique. Ce syndrome se caractérise par une infection du pharynx avec formation ultérieure d’une thrombophlébite septique de la veine jugulaire interne et d’emboles septiques le plus souvent pulmonaires, mais pouvant également se présenter sous d’autres formes cliniques plus trompeuses.

Observation

Nous présentons le cas d’un jeune patient avec tableau clinique de pleuro-pneumopathie associée à une infection pharyngée subaiguë et une thrombose homolatérale de la veine jugulaire interne.

Conclusion

Le diagnostic de maladie de Lemierre est essentiellement clinique et retenu devant une association de symptômes. La confirmation et le suivi thérapeutique de la thrombose se font à l’aide d’une échographie cervicale et/ou d’un angio-scanner (phlébo-scanner). Le traitement repose sur une antibiothérapie prolongée à posologies élevées, un drainage chirurgical des éventuelles collections purulentes et une ligature-exérèse des veines jugulaires en cas de thrombose étendue. Il est donc important, devant un tableau bruyant de pleurésie infectieuse chez un sujet jeune sans comorbidité, de rechercher une complication comme le syndrome de Lemierre.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Infection by Fusobacterium necrophorum, a Gram negative anaerobic bacteria, can lead to the development of Lemierre's syndrome, an uncommon but potentially fatal infection of the internal jugular vein. Since the introduction of antibiotics, the morbidity and mortality associated with this syndrome have been dramatically reduced. This syndrome is characterized by a pharyngeal infection, which leads to the development of septic thrombophlebitis of the internal jugular vein with septic emboli, which usually spread into the lung. Sometimes the syndrome can be revealed by other unusual clinical symptoms.

Case report

We present the case of a young patient with an atypical pleural infection associated with pharyngeal infection and thrombosis from the internal jugular vein.

Conclusions

The diagnosis of Lemierre's syndrome is mainly clinical, based on a range of suggesting symptoms. Confirmation and monitoring of the condition can be done by ultra-sound and/or contrast enhanced computed tomography. Treatment is based on long-term, high-dose antibiotic therapy and eventually surgical drainage of the infected collection with surgical excision of the internal jugular vein where there is extensive thrombosis. The important message is that in the context of a young patient without comorbidity, who presents with a significant infectious pleurisy, it is important to consider this clinical complication.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome de Lemierre, Empyème, Thrombophlébite, Fusobacterium nécrophorum, Sepsis

Keywords : Lemierre syndrome's, Empyema, Thrombophlebitis, Fusobacterium necrophorum, Sepsis


Plan


© 2015  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 1

P. 72-77 - janvier 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Miliaire cérébrale carcinomateuse secondaire a un adénocarcinome pulmonaire muté EGFR
  • J. Dumoulin, N. Rozensztajn, M. Paradis, J. Sellier, A. Abel, P. Giraud, S. Labrune, T. Chinet
| Article suivant Article suivant
  • Une nouvelle cause de toux médicamenteuse : les gliptines
  • C. Lieurade, C. Mailhol, D. Brouquieres, M. Dupuis, R. Escamilla, A. Didier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.