Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Description des pratiques en matière de prise en charge de la tuberculose maladie - 09/04/16

Doi : 10.1016/j.rmr.2015.07.004 
C. Guimond a, , J.-P. Orain b, M. Tanguy c
a Médecin conseil régional, régime social des indépendants (RSI) Île-de-France, 75847 Paris cedex 17, France 
b Médecin conseil régional, régime social des indépendants (RSI) Picardie, 80440 Glisy, France 
c Responsable statistique, régime social des indépendants (RSI) Midi-Pyrénées, 31138 Balma cedex, France 

Auteur correspondant. 139, rue de Saussure, 75017 Paris, France.

Résumé

Introduction

La tuberculose maladie justifie d’une prise en charge thérapeutique standard détaillée dans un guide publié par la Haute Autorité en santé (HAS) à la suite de la publication de la loi de santé publique en 2004.

Méthodes

Les services médicaux du RSI (régime social des indépendants) ont mené une étude nationale ciblant les patients qui ont été remboursés en 2011 de trois antituberculeux ou qui ont été admis en affection de longue durée (ALD) pour tuberculose. Leurs médecins ont été contactés pour détailler le parcours de soins et le traitement.

Résultats

Au total, 148 patients atteints de tuberculose maladie ont été inclus dont 71,6 % avec localisation respiratoire. Le diagnostic était porté en établissements de santé dans 84,5 % des cas. Le traitement standard (phases 1 et 2) était utilisé dans 30,1 % des cas. La quadrithérapie préconisée représentait 55,2 % des traitements en phase 1 et respectait la durée recommandée dans 62,9 % des cas. La phase 2 était constituée à 80,4 % de la bithérapie préconisée et respectait la durée de traitement pour 51,0 % des traitements. L’écart au traitement standard n’était explicable par la mise en évidence d’évènements de santé ou sociaux que pour 39,0 % des cas.

Conclusion

Cette enquête a permis d’évoquer une relative méconnaissance du traitement standard préconisé par la HAS.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Tuberculosis disease warrants standard therapeutic management as detailed in a guide published by the High Authority for Health (HAS) following the publication of the Public Health Law in 2004.

Methods

The medical services of the régime social des indépendants (RSI) carried out a national survey by targeting patients who, in 2011, were reimbursed for tuberculosis treatment or were admitted for long-term tuberculosis disease. Their physicians were contacted to detail the care pathway and treatment they had received.

Results

A total of 148 tuberculosis disease patients were enrolled, of whom 71.6% had respiratory localization of their disease. The diagnosis was made in healthcare institutions in 84.5% of cases. Standard treatment (phases 1 and 2) was used in 30.1% of cases. The recommended quadruple therapy was given in 55.2% of treatments in phase 1 and in accordance with the time recommended in 62.9% of cases. Phase 2 was the recommended two drugs combination therapy 80.4% of the time with the treatment duration respected in 51.0% of treatments. The difference from standard treatment was explained by the detection of health or social events in only 39.0% of cases.

Conclusion

This survey allows us to highlight a relative lack of knowledge of standard treatment as recommended by the HAS.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tuberculose, Évaluations de processus de soins de santé, Prise en charge de la maladie, Gestion des soins aux patients, Résultat thérapeutique

Keywords : Tuberculosis, Process management, Disease management, Patient care management, Treatment outcome


Plan


© 2015  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 3

P. 218-224 - mars 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mise en place d’un programme de chirurgie thoracique mini-invasive robot-assistée
  • J.-M. Baste, C. Riviera, F.-X. Nouhaud, P. Rinieri, J. Melki, C. Peillon
| Article suivant Article suivant
  • L’e-cigarette bouleverse les autres consommations des adolescents parisiens (2012 à 2014)
  • B. Dautzenberg, M.-A. de Souza Moura, N. Rieu, M.-D. Dautzenberg, P. Birkui

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.