Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Vapotage chez les étudiants à l’université et relation avec le tabagisme - 09/04/16

Doi : 10.1016/j.rmr.2015.04.022 
T. Rakotozandry a, N. Stenger c, C. Burel b, L. Penna b, M. Ramadour a, P. Disdier b, D. Charpin a,
a Clinique des bronches, allergie et sommeil, 13105 Marseille, France 
b Service inter-universitaire de médecine préventive, Marseille, France 
c Service de pneumologie et CDMR 44, 44000 Nantes, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

On peut craindre que le vapotage puisse représenter un mode d’entrée dans le tabagisme.

Matériel et méthodes

Cette enquête a concerné 1220 étudiants de l’université d’Aix-Marseille, convoqués durant une période de 6 semaines (mi-février à fin mars). Ces étudiants ont tous répondu à un questionnaire relatif à leurs habitudes tabagiques, au vapotage et à l’influence du vapotage sur le tabagisme. Le questionnaire a été mis à disposition des étudiants durant un mois en salle d’attente avant la visite médicale. Le groupe étudié avait un âge moyen de 19,9ans et était constitué de 56 % de filles.

Résultats

L’intégralité des étudiants a répondu au questionnaire. Au total, 13,3 % des étudiants ont répondu avoir déjà vapoté, davantage les garçons (17,5 %) que les filles (10,0 %), à partir d’un âge moyen de 19,2ans. Quarante-six pour cent des étudiants ont déjà fumé du tabac, davantage les filles (55,0 %) que les garçons (45,0 %). Parmi les fumeurs, le vapotage a induit un sevrage tabagique chez 12,6 %, une diminution du tabagisme chez 30,1 %. Vingt pour cent des vapoteurs non-fumeurs ont déclaré s’être mis à fumer du tabac après vapotage.

Discussion

Le vapotage est encore beaucoup moins répandu que le fumage du tabac. Il y a un lien fort entre fumage et vapotage. Ce dernier permet dans près de la moitié des cas une diminution ou un arrêt du tabagisme. Le vapotage peut évoluer en tabagisme mais il est difficile de prévoir l’évolution ultérieure de ce dernier. Il pourrait par ailleurs éviter ou retarder le passage au tabagisme.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

There is concern that e-cigarette use could be a risk factor for subsequent cigarette smoking.

Methods

This survey included a group of 1220 students at Aix-Marseille University who attended a check-up visit and volunteered to participate to the survey. They answered a standardized questionnaire relating to e-cigarette use, smoking habits and the relationship between both habits. Mean age of participants was 19.9 years and 56% of them were female.

Results

All students invited to the check-up examination attended and agreed to participate in the survey. 13.3% of students answered they had already used e-cigarettes, a higher proportion of boys (17.5%) than girls (10.0%), starting at a mean age equal to 19.2years. Forty-six percent of them had already smoked cigarettes, more girls (55.0%) than boys (45.0%). Among current cigarette smokers, e-cigarette use had induced giving up smoking in 12.6% and a decrease in the number of cigarettes smoked in 30.1%. Twenty percent said they begun to smoke cigarettes after using e-cigarettes.

Discussion

E-cigarette use is much less prevalent than smoking conventional tobacco cigarettes. There is a strong link between both. E-cigarette use had allowed a cessation or reduction in tobacco smoking in half of users. E-cigarette users may go on to start tobacco smoking but prospective surveys are needed to know how this will evolve over time. E-cigarette use could also be a means to prevent or postpone cigarette smoking.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tabagisme, Cigarette électronique, Enquête, Santé publique

Keywords : Tobacco smoking, E-cigarette, Survey, Public health


Plan


© 2015  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 3

P. 235-240 - mars 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’e-cigarette bouleverse les autres consommations des adolescents parisiens (2012 à 2014)
  • B. Dautzenberg, M.-A. de Souza Moura, N. Rieu, M.-D. Dautzenberg, P. Birkui
| Article suivant Article suivant
  • Sevrage tabagique des fumeurs âgés. Étude rétrospective chez 181 fumeurs âgés pris en charge en centre de tabacologie
  • A. Croizet, J. Perriot, F. Merson, B. Aublet-Cuvelier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.