Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’impact thérapeutique d’un test au monoxyde d’azote (NO) positif : le cas d’une HTAP favorisée par la dihydroergotamine - 09/06/16

Doi : 10.1016/j.rmr.2016.04.006 
F. Lisée 1, , T. Flament 1, M. Ghanem 1, J. Mankikian 1, S. Marchand-Adam 1, 2, P. Magro 1
1 CHRU de Tours, service de pneumologie et d’explorations fonctionnelles, 37000 Tours, France 
2 Centre d’étude des pathologies respiratoires, Inserm U-1100/EA-6305, faculté de médecine, université François-Rabelais, 37032 Tours, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Le diagnostic d’HTAP idiopathique ou induite par des médicaments est une indication à la réalisation d’un test de vasoréactivité au cours du cathétérisme cardiaque droit.

Nous présentons le cas d’une patiente de 67ans qui consultait pour une dyspnée de stade III NYHA associée à des palpitations et à un épisode de syncope à l’effort. L’échographie cardiaque trans-thoracique retrouvait une pression artérielle pulmonaire systolique à 49mmHg avec dilatation, hypertrophie importante et dysfonction du ventricule droit. Le cathétérisme cardiaque droit objectivait une pression artérielle pulmonaire moyenne (PAPm) à 42mmHg, une pression artérielle pulmonaire d’occlusion (PAPO) à 4mmHg, un débit cardiaque (DC) à 4,16L/min, un index cardiaque (IC) à 2,7L/min/m2 et des résistances vasculaires pulmonaires (RVP) à 9,1UIWood. Après inhalation de NO, la PAPm était normalisée à 19mmHg, le DC et d’IC n’étaient pas modifiés et les RVP étaient abaissées à 3,6UIWood. L’enquête étiologique conduisait au diagnostic d’HTAP susceptible d’être induite par la dihydroergotamine. Un inhibiteur calcique (amlodipine) a été débuté en majoration progressive jusqu’à 10mg deux fois par jour, après arrêt définitif de l’antimigraineux.

À trois mois de traitement, la dyspnée passait en classe II NYHA. Les palpitations à l’effort s’amélioraient, sans récidive d’épisode syncopal. Au test de marche des 6minutes, la distance parcourue était de 442m vs 382m avant traitement. Le BNP passait de 65 à 35pg/mL et la PaO2 augmentait de 24mmHg.

Le cathétérisme cardiaque droit montrait : PAPm 20mmHg, DC et IC non modifiés et RVP 3,4UIWood. Le test de vasoréactivité était négatif.

Ces résultats confirment l’excellente efficacité des inhibiteurs calciques sur l’HTAP précapillaire avec test de vasoréactivité positif, dans le cas d’une HTAP susceptible d’être induite par la dihydroergotamine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 5

P. 412 - mai 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Exacerbation aiguë des dilatations des bronches : imputabilité d’une infection à Corynebacterium striatum ?
  • F. Vandenbos, C. Nicolaï
| Article suivant Article suivant
  • De curieux coils intrathoraciques
  • L. Petrov, M. Verdaguer, A.C. Simon, O. Mercier, J.C. Meurice

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.