Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

De curieux coils intrathoraciques - 09/06/16

Doi : 10.1016/j.rmr.2016.04.007 
L. Petrov 1, , M. Verdaguer 1, A.C. Simon 1, O. Mercier 2, J.C. Meurice 1
1 Service de pneumologie, CHU de Poitiers, 86000 Poitiers, France 
2 Service de chirurgie thoracique, centre hospitalier Marie-Lannelongue, 92350 Le Plessis-Robinson, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Mme B., 40ans, est adressée au CHU de Poitiers pour la prise en charge de corps étrangers intrathoraciques, radio-opaques, de découverte fortuite sur une radiographie thoracique de face et un angioscanner thoracique réalisés en postopératoire d’une hystérectomie, devant une forte suspicion d’embolie pulmonaire dans un contexte de dyspnée.

L’histoire de la patiente révèle qu’elle a bénéficié d’une phlébographie pelvienne avec embolisation de sept coils dans la veine iliaque interne gauche, un an et demi plus tôt, pour des varicoses de la grande lèvre suite à une grossesse.

L’analyse radiologique confirme la présence de coils pelviens au niveau de l’artère pulmonaire droite.

Cliniquement, la patiente est peu symptomatique et présente uniquement une dyspnée d’effort stable pour les efforts importants. Le traitement anticoagulant à dose curative par PREVISCAN est poursuivi dans le cadre de l’embolie pulmonaire.

Le bilan pré-thérapeutique ne retrouve pas de thrombose veineuse profonde, pas de retentissement sur les cavités cardiaques droites, et une petite hétérogénéité perfusionnelle de fixation lobaire inférieure postéro-basale, sous-segmentaire.

Après discussion pluridisciplinaire, il a été retenu une approche chirurgicale par voie endovasculaire avec retrait au lasso des coils et en cas d’échec par chirurgie, du fait du risque de migration à travers le parenchyme pulmonaire, d’infection et de destruction pulmonaire.

Nous profitons de cette observation originale pour présenter une revue de la littérature de ces cas extrêmement rares.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 5

P. 412 - mai 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’impact thérapeutique d’un test au monoxyde d’azote (NO) positif : le cas d’une HTAP favorisée par la dihydroergotamine
  • F. Lisée, T. Flament, M. Ghanem, J. Mankikian, S. Marchand-Adam, P. Magro
| Article suivant Article suivant
  • Le 6e arc : à propos d’un cas clinique
  • E. Vieille Grosjean, G. Pierre Justin, R. Alluaume, P. Lorente, M. Martin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.