Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Absence de récidive sous adalimumab, chez une patiente ayant présenté un asthme induit par l’infliximab - 09/06/16

Doi : 10.1016/j.rmr.2016.04.012 
Sandra Guillemot 1, , Alexandre Salé 1, Elisabeth Polard 2, Mallorie Kerjouan 1, Chantal Belleguic 1, Benoît Desrues 1, Stéphane Jouneau 1, 3
1 Service de pneumologie, hôpital Pontchaillou, université de Rennes 1, 35000 Rennes, France 
2 Service de pharmacovigilance, hôpital Pontchaillou, 35000 Rennes, France 
3 IRSET, UMR 1085, université de Rennes 1, 35000 Rennes, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les cas d’asthmes induits par les anti-TNF-α sont rares, et il n’a jamais été décrit de tentative de réintroduction d’une molécule de même classe.

Il n’existe pas de recommandations concernant la conduite à tenir dans ces situations.

Observation

Nous rapportons le cas d’une femme de 45ans, non-fumeuse, sans antécédent personnel d’asthme, qui était atteinte d’une maladie de Crohn depuis l’adolescence.

En 2009, elle a été traitée par infliximab. La réponse digestive a été rapidement efficace, cependant après 4 semaines de traitement, elle commençait à présenter une toux sèche associée à une dyspnée inhabituelle. Ces symptômes évocateurs d’hyperréactivité bronchique s’aggravèrent progressivement, et les explorations fonctionnelles respiratoires confirmèrent le diagnostic d’asthme.

Malgré des traitements adaptés, la sévérité de la situation imposa l’arrêt de l’infliximab.

L’asthme s’est alors amélioré, mais en raison de l’atteinte digestive un nouveau traitement dut être débuté : l’adalimumab, sans rechute d’asthme à ce jour.

Conclusion

Ce cas clinique met en évidence la possibilité de réintroduire un nouvel anti-TNF-α après un premier épisode d’asthme induit par cette classe médicamenteuse.

Cette option pourrait être extrêmement utile chez les patients présentant des atteintes sévères (polyarthrite rhumatoïde, maladies inflammatoires chroniques de l’intestin) en l’absence d’alternative thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 5

P. 414 - mai 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Toxicité cardiaque des inhibiteurs de tyrosine kinase dans le cancer bronchique : étude d’un cas et revue de la littérature concernant erlotinib
  • F. Pinquié, G. de Chabot, T. Urban, J. Hureaux
| Article suivant Article suivant
  • Syndrome thoracique aigu… pas si aigu !
  • S. Bakkar, W. Benouali, H. Morel, A. Yaici, N. Amiot, B. Lemaire

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.