Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Score inflammatoire de Glasgow et cancer bronchique : une aide pour hospitaliser aux urgences - 14/11/16

Doi : 10.1016/j.rmr.2016.02.004 
J. Gorham a, L. Ameye b, M. Paesmans b, T. Berghmans a, J.P. Sculier a, A.-P. Meert a,
a Service des soins intensifs et urgences oncologiques & clinique d’oncologie thoracique, institut Jules-Bordet, rue Héger-Bordet, 1, 1000 Bruxelles, Belgique 
b Data centre, institut Jules-Bordet, Bruxelles, Belgique 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Une de nos études antérieures a mis en évidence des facteurs prédictifs d’hospitalisation des patients souffrant de cancers bronchiques consultant aux urgences. Sachant que l’inflammation systémique est un facteur pronostique chez le patient cancéreux, le but de la présente étude était de déterminer si l’inflammation systémique évaluée à l’aide du score de Glasgow modifié permettait d’améliorer la valeur prédictive de notre modèle précédent.

Méthodes

Il s’agissait d’une étude rétrospective réalisée dans un hôpital cancérologique, incluant les patients atteints d’un cancer bronchique qui se sont présentés aux urgences entre le 1er janvier 2008 et le 31 décembre 2010.

Résultats

Sur les 548 consultations aux urgences, le dosage de la protéine C-réactive et de l’albumine, permettant de calculer le score de Glasgow modifié, étaient disponibles pour 291 visites. L’analyse multivariée a permis de déterminer trois facteurs prédictifs d’hospitalisation faisant suite à une consultation aux urgences : le score de Glasgow modifié (odds ratio [OR]=2,72 ; p<0,0001), l’arrivée en ambulance (OR=21,38 ; p<0,0001) et la présence de signes physiques associés à la plainte (OR=2,72 ; p<0,05).

Conclusion

Le score de Glasgow modifié est un facteur indépendant prédictif d’hospitalisation chez les patients atteints d’un cancer bronchique consultant aux urgences.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

In a first study, we found predictive factors for hospital admission in lung cancer patients consulting at the emergency department. Knowing that systemic inflammation is a prognostic factor in cancer patients, the goal of our study was to determine whether systemic inflammation measured using the modified Glasgow prognostic score can improve the predictive value of our previous model.

Methods

We conducted a retrospective study including all patients with lung cancer consulting at the emergency department of an oncology hospital between January 1st 2008 and December 31st 2010.

Results

Of the 548 emergency department visits, C-reactive protein and albumin needed for calculating the Glasgow score, were available for 291 visits. Multivariate analysis identified three predictors of hospitalization subsequent to a visit at the emergency ward: the Modified Glasgow Prognostic Score (mGPS) (OR=2.72; P<0.0001), arrival by ambulance (odds ratio [OR]=21.38; P<0.0001) and the presence of physical signs associated with the complaint (OR=2.72; P<0.05).

Conclusion

The mGPS is an independent predictor for hospitalization in patients with lung cancer consulting at the emergency department.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer bronchique, Score de Glasgow modifié, Urgences, Pronostic, Hospitalisation

Keywords : Lung neoplasms, Modified Glasgow Prognostic Score (mGPS), Emergency, Prognosis, Hospitalization


Plan


© 2016  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 9

P. 759-765 - novembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Bénéfice à l’évaluation moléculaire en routine pour les cancers bronchiques métastatiques
  • C. Fournier, L. Greillier, F. Fina, V. Secq, I. Nanni-Metellus, A. Loundou, S. Garcia, L. Ouafik, P. Tomasini, F. Barlesi
| Article suivant Article suivant
  • Effets des particules fines sur les cellules épithéliales bronchiques
  • R. Aloui, F. Magne, G. Devouassoux, J. Deverchere, P. Ritter, A. Bentaher, Y. Pacheco

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.