Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Présentation multi-kystique d’un adénocarcinome lépidique mucineux - 14/11/16

Doi : 10.1016/j.rmr.2016.04.028 
A. Beurton a, , E. Gomez a, D. Mandry b, J. Champigneulle c, P. Perez d, A. Chaouat a, F. Chabot a
a Département de pneumologie, CHU de Nancy, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
b Inserm, U 947 IADI, département de radiologie universitaire, CHU de Nancy, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
c Département d’anatomie et cytologie pathologique, CHU de Nancy, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
d Département de réanimation médicale, CHU de Nancy, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La forme « pneumonique » est très caractéristique de l’adénocarcinome pulmonaire lépidique. Cependant, le diagnostic et le traitement peuvent être retardés par les atypies radiologiques et la sévérité de l’hypoxémie.

Observation

Une patiente âgée de 48ans, non fumeuse, asthmatique depuis l’âge de 20ans, était hospitalisée pour une pneumopathie infiltrante diffuse compliquée d’insuffisance respiratoire aiguë. L’histoire comportait une toux chronique, une dyspnée d’effort croissante évoluant depuis 14 mois et l’apparition d’hémoptysies minimes associées à des arthralgies depuis un mois. La patiente ne présentait aucun facteur de risque. Le scanner thoracique révélait des condensations alvéolaires bilatérales, des opacités en verre dépoli avec épaississement des septas et aspect de crazy paving. De plus, il retrouvait de nombreux kystes de taille et distributions variables, à paroi fine souvent irrégulière. Le bilan microbiologique et immunologique était négatif. En dépit d’une ventilation invasive, d’une ECMO veino-veineuse et d’une antibiothérapie probabiliste large spectre, l’évolution était fatale après 39jours de réanimation. L’autopsie révélait des lésions kystiques avec un aspect d’adénocarcinome lépidique mucineux, n’exprimant pas de mutation EGFR ni KRAS, associé à une suppuration pulmonaire.

Conclusion

L’adénocarcinome lépidique mucineux constitue un diagnostic alternatif des condensations pneumoniques associées à des kystes multiples.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The pneumonic form is very characteristic of lepidic pattern adenocarcinoma of the lung. However, the diagnosis and treatment of the disease when it presents in this way may be delayed by atypical radiological findings and severity of hypoxemia.

Case report

A 48-year-old female, non-smoker, asthmatic since the age of 20 years, was hospitalized for a diffuse infiltrative pneumonia complicated by severe respiratory failure. The history included chronic cough, gradually increasing dyspnoea on exertion lasting for 14 months and the onset of haemoptysis of low abundance associated with arthralgia in the previous month. She had no professional or domestic exposure to any risk factors. Chest CT scan revealed bilateral alveolar condensations, ground glass areas with thickened septa creating a crazy paving pattern, and numerous large cysts of various sizes and locations, often with irregular thin walls. Microbiological and immunological tests were negative. She required early invasive ventilation and then venovenous ECMO together with broad-spectrum empiric antibiotic therapy, but died after 39 days in intensive care. The autopsy revealed lesions consistent with mucinous lepedic adenocarcinoma with no EGFR mutation and KRAS mutation. There was also associated pulmonary suppuration.

Conclusion

Mucinous lepidic adenocarcinoma is an alternative diagnosis for pneumonic consolidation associated with multiple cysts.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Adénocarcinome lépidique mucineux, Insuffisance respiratoire aiguë, Condensations pulmonaires, Kystes

Keywords : Mucinous lepidic adenocarcinoma, Acute respiratory failure, Pulmonary condensation, Multiple cysts


Plan


© 2016  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 33 - N° 9

P. 812-816 - novembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tumeur pulmonaire maligne de type rhabdoïde
  • M. Zysman, C. Clement-Duchene, C. Bastien, P. Vaillant, Y. Martinet
| Article suivant Article suivant
  • L’imagerie par émission de positons à la 3?-désoxy-3?-[18F]-fluorothymidine ([18F]FLT) peut-elle avoir un rôle théranostique lors du traitement par erlotinib dans le cancer bronchique non à petites cellules ?
  • J. Hureaux, O. Couturier, F. Lacœuille, F. Bouchet, C. Chouaïd, P. Saulnier, T. Urban, les investigateurs du projet 2

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.