Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hypoventilation alvéolaire sévère révélant un shrinking lung syndrome lupique - 15/06/17

Doi : 10.1016/j.rmr.2016.10.875 
Y. Ammar a, C. Launois a, J.-M. Perotin a, S. Dury a, A. Servettaz b, D. Perdu a, H. Vallerand a, J. Nardi a, C. Boulagnon-Rombi c, M. Pluot c, F. Lebargy a, G. Deslee a,
a Service des maladies respiratoires, unité Inserm 903, hôpital Maison-Blanche, CHU de Reims, 45, rue Cognacq-Jay, 51092 Reims cedex, France 
b Service de médecine interne, hôpital Robert-Debré, CHU de Reims, 51092 Reims, France 
c Laboratoire d’anatomie pathologie, CHU de Reims, 51092 Reims, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le shrinking lung syndrome (SLS) est une complication rare associée au lupus érythémateux disséminé.

Observation

Un patient âgé de 69 ans présentait depuis 6 mois une dyspnée d’effort, une fatigabilité musculaire et un amaigrissement de 15kg. L’exploration fonctionnelle respiratoire révélait un trouble ventilatoire restrictif avec pression inspiratoire maximale (PImax) effondrée (17 % des valeurs théoriques) et une hypoventilation alvéolaire (pH = 7,43, PaCO2=55mmHg). Le scanner thoracique montrait une ascension des coupoles diaphragmatiques. Le taux de la créatine phosphokinase sérique (CPK) était augmenté à 280 UI/L. L’aggravation rapide de l’hypoventilation alvéolaire (pH = 7,24, PaCO2 = 109mmHg) menant au coma hypercapnique a nécessité la mise en place d’une ventilation invasive. Le bilan dysimmunitaire révélait des anticorps antinucléaires positifs au 1/800e et des anticorps anti-DNA natifs positifs à 45 UI/L. Une corticothérapie systémique était débutée, permettant une amélioration initiale, mais sans possibilité de sevrage de la ventilation. L’évolution était défavorable, aboutissant au décès. L’autopsie ne retrouvait aucune autre étiologie, faisant retenir le diagnostic de SLS associé à un lupus.

Conclusion

L’originalité de notre observation consiste en : 1) la présentation du SLS sous la forme d’une hypoventilation alvéolaire d’aggravation rapide, et 2) le mode de révélation du lupus par un SLS.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The shrinking lung syndrome (SLS) is a rare complication of systemic lupus erythematosus.

Case report

A 69-year-old man presented with exertional dyspnoea, muscle weakness, and weight loss of 15kg in 6months. Pulmonary function tests revealed a restrictive lung disorder, with a dramatic decrease in maximal inspiratory pressure (17% of theoretical value), and alveolar hypoventilation (pH 7.43; PaCO2 55mmHg). A thoracic CT-scan showed bilateral diaphragmatic elevation. The creatinine phophokinase level was increased at 280U/L. Progress was marked by a rapidly increasing respiratory acidosis (pH 7.24, PaCO2 109mmHg) requiring invasive ventilation. Auto-immune studies revealed positive anti-nuclear antibodies (1/800) and positive anti-native DNA antibody at 45U/L. Treatment with systemic corticosteroids led to an initial improvement but it was not possible to discontinue mechanical ventilation. The outcome was fatal. Autopsy did not reveal any other cause and a diagnosis of the SLS associated with lupus was confirmed.

Conclusion

The interesting features of this case report consist of: 1) the presentation of the SLS as an alveolar hypoventilation with a fatal outcome, 2) the presentation of systemic lupus as SLS.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Shrinking lung syndrome, Lupus érythémateux disséminé, Hypoventilation alvéolaire, Diaphragme, Insuffisance respiratoire aiguë

Keywords : Shrinking lung syndrome, Systemic lupus erythematosus, Alveolar hypoventilation, Diaphragm, Acute respiratory failure


Plan


© 2017  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 5

P. 571-575 - mai 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation des connaissances en aérosolthérapie du personnel hospitalier
  • S. Orfanos, A. Carsin, M. Baravalle, J.-C. Dubus
| Article suivant Article suivant
  • Adénocarcinome bronchique avec mutation de l’EGFR et réarrangement ALK concomitants
  • J. Caliez, I. Monnet, A. Pujals, G. Rousseau-Bussac, L. Jabot, A. Boudjemaa, K. Leroy, C. Chouaid

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.