Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitements péri-opératoires des carcinomes bronchiques non à petites cellules - 02/08/17

Doi : 10.1016/j.rmr.2016.12.001 
S. Brosseau a, C. Naltet a, M. Nguenang a, V. Gounant a, P. Mordant b, B. Milleron a, Y. Castier b, G. Zalcman a, , c
a Service d’oncologie thoracique, CIC 1425/CLIP2 Paris-Nord, hôpital Bichat–Claude-Bernard, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, université Paris-Diderot, 46, rue Henri-Huchard, 75018 Paris, France 
b Service de chirurgie vasculaire, thoracique et transplantation, hôpital Bichat–Claude-Bernard, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, université Paris-Diderot, 46, rue Henri-Huchard, 75018 Paris, France 
c U830 Inserm « génétique et biologie des cancers », centre de recherche, institut Curie, 26, rue d’Ulm, 75248 Paris cedex 05, France 

Auteur correspondant.

Résumé

La chirurgie reste le traitement central des cancers bronchiques non à petites cellules de stades localisés, mais si la survie à 5 ans des stades IA opérés dépasse 80 %, celle des stades II chute rapidement avec la taille de la tumeur, l’extension ganglionnaire ou à la plèvre viscérale. Ce risque métastatique majeur justifie les traitements péri-opératoires systémiques ou locorégionaux. Les essais de phase 3 modernes ont validé le rôle de la chimiothérapie adjuvante ou néo-adjuvante des stades II à III conforté par plusieurs méta-analyses, montrant un gain de plus de 5 % de survie à 5 ans, et une diminution du risque relatif de décès de 12 à 25 %. Les traitements péri-opératoires des stades IA et IB ne sont cependant pas validés. La radio-chimiothérapie néo-adjuvante des formes plus étendues (IIIA à IIIB) n’a pas prouvé son intérêt. L’essor de la chirurgie vidéo-assistée a facilité la réalisation des traitements systémiques postopératoires, les rendant accessibles aux sujets âgés. Les traitements ciblés péri-opératoires des patients avec CBNPC et altération moléculaire EGFR ou ALK sont évalués par l’essai Alchemist. La place de la radiothérapie adjuvante dans les tumeurs N2 est testée par l’essai Lung-ART/IFCT-0503. Enfin, la place des inhibiteurs de check-points immunitaires est évaluée, tant en adjuvant dans l’essai BR31/IFCT-1401, que dans l'essai néo-adjuvant IONESCO/IFCT-1601, mais les résultats de ces essais ne seront pas disponibles avant 5 à 7 ans.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Surgery is still the main treatment in early-stage of non-small cell lung cancer with 5-year survival of stage IA patients exceeding 80%, but 5-year survival of stage II patients rapidly decreasing with tumor size, N status, and visceral pleura invasion. The major metastatic risk in such patients has supported clinical research assessing systemic or loco-regional perioperative treatments. Modern phase 3 trials clearly validated adjuvant or neo-adjuvant platinum-based chemotherapy in resected stage I–III patients as a standard treatment of which value has been reassessed several independent meta-analyses, showing a 5% benefit in 5y-survival, and a decrease of the relative risk for death around from 12 to 25%. Conversely perioperative treatments were not validated for stage IA and IB patients. In more advanced stage patients, neo-adjuvant radio-chemotherapy has not been validated either. Adjuvant radiotherapy for N2 patients is currently tested in the large international phase 3 trial Lung-ART/IFCT-0503. The development of video-assisted thoracic surgery (VATS) has helped adjuvant chemotherapies for elderly patients. Perioperative targeted treatments in NSCLC with EGFR or ALK molecular alterations is currently assessed in the U.S. ALCHEMIST prospective trial. Finally, the role of immune check-points inhibitors is currently evaluated in a large international phase 3 trial testing adjuvant anti-PD-L1 monoclonal antibody, the BR31/IFCT-1401 trial, while a proof-of principle neo-adjuvant trial IONESCO/IFCT-1601, has just begun by the end of the 2016 year, with survival results of both trials expected in 5 to 7 years.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer bronchique non à petites cellules, Chirurgie, Chimiothérapie, Radiothérapie, Traitements ciblés

Keywords : Non-small cell lung cancer, Surgery, Chemotherapy, Radiotherapy, Targeted therapies


Plan


 Cet article a été rédigé à l’occasion du 16e cours du GOLF qui s’est tenu à Lyon du 19 au 22 septembre 2016.


© 2017  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 34 - N° 6

P. 618-634 - juin 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • BPCO professionnelles et BPCO post-tabagique : similarités et différences
  • T. Soumagne, D. Caillaud, B. Degano, J.-C. Dalphin
| Article suivant Article suivant
  • Cohortes de naissances européennes : exposition aux micro-organismes et impact sanitaire
  • S. Rocchi, G. Reboux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.