Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hémorragies intra-alvéolaires et consommation de cocaïne - 14/03/18

Alveolar hemorrhage and cocaine use

Doi : 10.1016/j.rmr.2017.06.005 
M. Underner a, b, , J. Perriot c, B. Wallaert d, G. Peiffer e, J.-C. Meurice f, N. Jaafari a, b
a Unité de recherche clinique intersectorielle en psychiatrie, consultation de tabacologie, centre hospitalier Henri-Laborit, 86000 Poitiers, France 
b Université de Poitiers, 86000 Poitiers, France 
c Dispensaire Emile-Roux, centre de tabacologie, 63100 Clermont-Ferrand, France 
d Service de pneumologie et immunoallergologie, centre de compétence maladies pulmonaires rares, hôpital Calmette, CHU de Lille, 59037 Lille, France 
e Service de pneumologie, CHR Metz-Thionville, 57038 Metz, France 
f Service de pneumologie, CHU La Milétrie, 86021 Poitiers, France 

Auteur correspondant. Unité de recherche clinique, consultation de tabacologie, centre hospitalier Henri-Laborit, 370, avenue Jacques-Cœur, CS 10587, 86021 Poitiers cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 15
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La cocaïne est le produit illicite le plus consommé en France après le cannabis. Son usage, principalement fumé sous forme de crack, peut être responsable de nombreuses complications pulmonaires dont les hémorragies intra-alvéolaires. L’objectif de cette revue systématique de la littérature a été d’exposer les données concernant la relation entre la consommation de cocaïne et les hémorragies intra-alvéolaires. Elle a reposé sur une recherche sur Medline pour la période 1980–2016 et rassemblé les données de 84 articles. Le nombre de formes aiguës décrites dans la littérature est peu élevé mais les études post-mortem montrent que les formes occultes sont fréquentes. Le diagnostic repose sur l’association d’hémoptysies, d’anémie et d’opacités alvéolaires diffuses à la radiographie pulmonaire avec la présence de sidérophages dans le liquide de lavage bronchoalvéolaire. Sur 13 cas recensés dans cette revue, 12 patients présentaient l’association d’hémoptysies, d’une anémie et d’opacités alvéolaires diffuses à la radiographie pulmonaire ou au scanner thoracique. La présence de sidérophages a été identifiée dans 9 cas au lavage bronchoalvéolaire ou par biopsie pulmonaire ; hormis 2 décès, l’évolution a été favorable à l’arrêt de la consommation de cocaïne. Une proposition d’aide à l’arrêt de cette substance psychoactive doit être systématique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

In France, cocaine is the second most commonly illicit drug used after cannabis. Cocaine, mainly smoked in the form of crack, can be responsible for a wide range of respiratory disorders. The aim of this systematic literature review was to clarify what is known about the link between cocaine use and alveolar hemorrhage. We performed a Medline search covering the period 1980–2016 and collected data from 84 articles. The number of acute forms described in the literature is small but postmortem studies show that hidden forms are frequent. The diagnosis is based on the association of hemoptysis, anemia and diffuse alveolar opacity. Bronchoalveolar lavage shows hemosiderin-laden macrophages. Of the 13 cases identified, 12 patients had hemoptysis, anemia and diffuse alveolar infiltration on pulmonary or chest CT. In 9 cases, the presence of hemosiderin-laden macrophages was identified in bronchoalveolar lavage or pulmonary biopsy. Except for 2 deaths, the outcome was favorable when cocaine use was stopped. Systematic interventions to help people stopping using this psychoactive substance will protect lung health.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hémorragie alvéolaire, Crack lung, Cocaïne, Freebase, Crack

Keywords : Alveolar hemorrhage, Crack lung, Cocaine, Freebase, Crack


Plan


© 2017  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 2

P. 134-148 - février 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Somnolence, syndrome d’apnées hypopnées obstructives du sommeil et pression positive continue
  • L. Lerousseau
| Article suivant Article suivant
  • Célécoxib, une alternative sûre pour les syndromes de Fernand Widal ?
  • A. Schaller, C. Metz-Favre, L. Guenard-Bilbaut, F. De Blay

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.