Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Infection de cathéter veineux central tunnelisé survenue sous traitement par époprosténol - 24/04/18

Tunnelled central venous catheter infection during treatment with epoprostenol

Doi : 10.1016/j.rmr.2017.03.037 
M. Koszutski a, , M. Faure a, A. Guillaumot a, E. Gomez a, M. Mercy a, F. Chabot a, A. Chaouat a, b
a Pôle des spécialités médicales, département de pneumologie, CHU de Nancy, rue du Morvan, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
b INGRES, EA 7298, université de lorraine, 54500 Vandœuvre-lès-Nancy, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) est une maladie vasculaire pulmonaire dont le pronostic est sombre. Le traitement par analogues des prostacyclines i.v. continu impose la mise en place d’un cathéter tunnelisé. Le taux d’infection liée au cathéter tunnelisé dans ce contexte est peu fréquent du fait du pH alcalin des solutions d’analogues des prostacyclines.

Observation

Une patiente de 50 ans, atteinte d’HTAP héritable traitée par bosentan, sildénafil et époprosténol présentait une altération de l’état général avec un amaigrissement de 9kg sur une période de 12 mois, sans syndrome infectieux ou tumoral. On ne notait pas d’aggravation hémodynamique. Le diagnostic est posé à un an de suivi, la patiente présentant une fébricule à 38°C et un syndrome inflammatoire biologique. Les hémocultures périphériques répétées reviennent positives à Dietzia, un bacille corynéforme alcalophile. L’évolution est favorable sous antibiothérapie.

Conclusion

L’infection de cathéter tunnelisé doit être évoquée en cas d’aggravation clinique ou hémodynamique chez un patient atteint d’HTAP traité par analogues des prostacyclines administrés en intraveineux. Dans ce contexte, le laboratoire doit être prévenu de la recherche de germes à croissance lente.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Pulmonary arterial hypertension is a pulmonary vascular disease with a poor prognosis. Continuous intravenous treatment with prostacyclin analogues requires the placement of a tunnelled catheter. The occurrence of catheter-related infections in this context is unusual due to the alkaline pH of the prostacyclin analogue solutions.

Observation

A 50-year-old patient with inherited pulmonary artery hypertension, treated with bosentan, sildenafil and epoprostenol, experienced generalized malaise associated with a weight loss of 9kg over a 12-month period without evidence of a source of infection or malignancy. There was no evidence of hemodynamic disturbance. The diagnosis was made after 1 year of follow-up, when the patient presented with a 38° fever and a biological inflammatory syndrome. Repeated peripheral blood cultures were positive for Dietzia, an alkalophilic coryneform bacillus. The patient's condition responded favourably to antibiotic therapy.

Conclusion

Infection of a tunneled intravenous catheter should be considered in the case of non-specific symptoms or where there is evidence of sepsis, in patients treated with intravenous prostacyclin analogues administered intravenously. In this context, the laboratory should be warned to search for slow-growing organisms.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Hypertension artérielle pulmonaire, Épidémiologie, Bactériémie, Infections à actinomycetales, Cathéters à demeure

Keywords : Pulmonary arterial hypertension, Epidemiology, Bacteraemia, Actinomycetale infections, Indwelling catheters


Plan


© 2017  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 3

P. 324-327 - mars 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Adapter l’accompagnement thérapeutique de l’asthmatique en fonction des profils médico-psycho-sociaux. Enseignements de l’enquête REALISE™ chez des patients asthmatiques adultes et repères éducationnels pour la pratique
  • A. Deccache, A. Didier, P. Mayran, A. Jeziorski, C. Raherison
| Article suivant Article suivant
  • Discordance entre SaO2 – PaO2 : ne pas oublier les hémoglobinopathies
  • E. Virot, S. Hirschi, M. Oswald, T. Degot, M. Canuet, A.-C. Galoisy, L. Kiger, S. Pissard, R. Kessler

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.