Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Mucormycoses pulmonaires au cours des traitements de leucémies aiguës. Analyse rétrospective d’une série de 25 patients - 29/05/18

Retrospective study of 25 cases of pulmonary mucormycosis in acute leukaemia

Doi : 10.1016/j.rmr.2017.11.009 
D. Caillot a, , b , C. Legouge a, I. Lafon a, E. Ferrant a, P.B. Pagès c, A. Plocque a, L. Estivalet d, S. Valot e, F. Dalle e, H. Abou Hanna c, M.-L. Chretien a, b
a Service d’hématologie clinique, hôpital François-Mitterrand, CHU de Dijon, 14, rue Gaffarel, 21079 Dijon cedex, France 
b Inserm unité 866, LabEx Team, faculté de médecine, 21079 Dijon, France 
c Service de chirurgie thoracique, CHU de Dijon, 21079 Dijon, France 
d Departement de radiologie, CHU de Dijon, 21079 Dijon, France 
e Laboratoire de mycologie et parasitologie, CHU de Dijon, 21079 Dijon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 13
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La survenue d’une mucormycose pulmonaire (MP), dont l’incidence augmente au cours des aplasies chimio-induites des leucémies aiguës (LA), reste une complication redoutable.

Méthodes

Analyse des caractéristiques clinico-biologiques et des scanners thoraciques (CT) des MP survenues au cours des traitements de LA entre 2000 et 2015. Le premier CT pathologique définissait le jour 0 (j0) de la MP.

Résultats

Parmi 1193 patients, 25 MP furent observées au cours de 2099 aplasies. Au diagnostic de MP, 24/25 patients étaient neutropéniques depuis une durée médiane de 12jours. Aucun patient n’était diabétique. Sur le CT de j0, l’atteinte pulmonaire était unique dans 20 cas et le signe du halo inversé (RHS) présent dans 23/25 cas. La fréquence du RHS était de 100 % entre j1 et j7 puis 75 % entre j8 et j15 et 27 % après j15. Une biopsie tissulaire était positive dans 17/18 cas. La présence d’ADN circulant de Mucorales sur sérum était observée chez 23/24 patients et dans 97/188 sérums entre j-9 et j9. Le lavage bronchoalvéolaire n’était contributif que dans 3/21 cas. Le traitement reposait majoritairement sur l’amphotéricine B liposomale combinée ou relayée par le posaconazole. Une résection pulmonaire chirurgicale était associée dans 9/25 cas. La survie à 3 mois post-MP était de 76 % et la médiane de survie de 14 mois.

Conclusion

Au cours des LA, le pronostic de la MP peut être amélioré par la réalisation précoce du CT permettant d’évoquer la MP en présence d’un RHS et ainsi de débuter le traitement le plus tôt possible.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

In acute leukaemia (AL), the occurrence of pulmonary mucormycosis (PM), the incidence of which is increasing, as a result of chemotherapy induced marrow aplasia, remains a life threatening complication.

Methods

Analysis of clinical, biological and thoracic CT characteristics of patients with PM developing during the treatment of AL between 2000 and 2015. Day 0 (D0) was defined as the day with first CT evidence of PM.

Results

Among 1193 patients, 25 cases of PM were recorded during 2099 episodes of bone marrow aplasia. At time of diagnosis of PM, 24/25 patients had been neutropenic for a median of 12 days. None of the patients had diabetes mellitus. On initial CT (D0), the lesion was solitary in 20/25 cases and a reversed halo sign (RHS) was observed in 23/25 cases. From D1 to D7, D8 to D15 and after D15, RHS was seen in 100 %, 75 % and 27 % of cases, respectively. A tissue biopsy was positive in 17/18 cases. The detection of circulating Mucorales DNA in serum was positive in 23/24 patients and in 97/188 serum specimens between D-9 and D9. Bronchoalveolar lavage contributed to diagnosis in only 3/21 cases. The antifungal treatment was mainly based on liposomal amphotericin B combined with, or followed by, posaconazole. A pulmonary surgical resection was performed in 9/25 cases. At 3 months, 76 % of patients were alive and median overall survival was 14 months.

Conclusion

In AL, early use of CT could improve the prognosis of PM. The presence of a RHS on CT suggests PM and is an indication for prompt antifungal treatment.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Mucormycose pulmonaire, Leucémies aiguës, Neutropénie, Scanner thoracique, Signe du halo inversé

Keywords : Pulmonary mucormycosis, Acute leukaemia, Neutropenia, CT scan, Reversed halo sign


Plan


© 2018  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 4

P. 452-464 - avril 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cœur droit et altitude
  • R. Naeije
| Article suivant Article suivant
  • Immunothérapie anti-tumorale dans le mésothéliome pleural malin
  • A. Scherpereel, M.-C. Willemin, E. Wasielewski, X. Dhalluin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.