Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Une microangiopathie révélatrice d’une néoplasie pulmonaire - 11/06/18

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.05.006 
M. Deudon 1, B. Martignac 1, C. Robin 1, C. Marty-Enguehard 1, L. Du Couedic 1, A. Trehony 1, J. Graveleau 2, C. L’Heveder 1,
1 Service de pneumologie de la Cité Sanitaire de Saint-Nazaire, Saint-Nazaire, France 
2 Service de médecine polyvalente de la Cité Sanitaire de Saint-Nazaire, Saint-Nazaire, France 

Auteur correspondant.

Résumé

La microangiopathie thrombotique (MAT) correspond à l’association d’une anémie hémolytique mécanique et d’une thrombopénie périphérique. Elle rentre parfois dans le cadre d’un syndrome paranéoplasique, notamment dans certains cas de cancer pulmonaire.

Nous présentons le cas d’un patient de 61 ans hospitalisé pour une altération de l’état général et une dyspnée, qui font découvrir une MAT. L’origine paranéoplasique a été suspectée devant la révélation d’une tumeur pulmonaire au scanner, dont l’analyse anatomopathologique confirmera ensuite la présence d’un carcinome épidermoïde. Le myélogramme était normal. Des échanges plasmatiques au PFC et une corticothérapie ont été débutés en urgence, permettant d’obtenir une amélioration partielle de la numération sanguine. Dans un second temps, le patient a reçu un traitement par chimiothérapie et radiothérapie, ce qui a fait régresser la MAT.

Bien qu’il n’existe pas de données épidémiologiques précises, cette pathologie a été décrite de nombreuses fois dans la littérature. Elle est difficile à différencier du purpura thrombotique thrombocytopénique, qui est le principal diagnostic différentiel à évoquer chez un adulte. Il existe des signes clinico-biologiques évocateurs de l’origine néoplasique, qu’il faut savoir reconnaître afin de débuter rapidement une prise en charge adaptée. Les examens à réaliser en urgence sont, d’une part, le myélogramme à la recherche d’un envahissement par des cellules cancéreuses, et d’autre part, le dosage sanguin de l’activité ADAMST13. Une fois l’étiologie néoplasique confirmée, le seul traitement efficace est le traitement du cancer sous jacent. Les données rapportent une efficacité décevante des échanges plasmatiques, probablement du fait d’un mécanisme physiopathologique propre au cancer. La particularité de notre patient a été d’y répondre favorablement. On peut ainsi se poser la question d’un lien entre l’absence d’envahissement médullaire et l’efficacité des échanges plasmatiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 5

P. 586 - mai 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Une complication rare de leptospirose pulmonaire
  • A. Delgoulet, M.C. Roger, J.C. Meurice
| Article suivant Article suivant
  • La fièvre des métaux
  • M. Veillard, G. Lasnier, M. Jouvenot, F. Goupil

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.