Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Capacité physique de l’enfant présentant un syndrome d’apnée du sommeil léger - 04/09/18

Exercise capacity in children with mild sleep-disordered breathing

Doi : 10.1016/j.rmr.2017.09.010 
J. Ricard, H. Vlachos, M.-E. Dumas, J.-P. Praud, F.-P. Counil
 Service de pneumologie pédiatrique, département de pédiatrie, faculté de médecine et des sciences de la santé, université de Sherbrooke, Québec, Canada 

Auteur correspondant. FMSS-université de Sherbrooke, 3001 12e avenue Nord, J1H 5N4 Sherbrooke, QC, Canada.FMSS-université de Sherbrooke3001 12e avenue NordSherbrooke, QCJ1H 5N4Canada

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les apnées du sommeil chez l’enfant sont associées à une diminution de l’activité physique avec un impact sur la capacité physique qui reste peu décrit. L’objectif de cette étude était de mesurer la capacité physique d’enfants présentant des évènements respiratoires obstructifs au cours du sommeil afin d’estimer la pertinence d’un réentraînement.

Méthodes

Douze jeunes patients symptomatiques appariés à 11 volontaires sains constituaient l’échantillon étudié (âge : 13±0,5 ans). L’évaluation en laboratoire comprenait un questionnaire d’activité physique, une polysomnographie, une épreuve d’effort et un test force-vitesse.

Résultats

Les évènements respiratoires obstructifs au cours du sommeil étaient plus fréquents dans le groupe patient (index horaire des évènements respiratoires : 4,6±4,7 vs 0,8±0,6 ; p=0,02). Le groupe patient avait une VO2max diminuée (32,0±9,9 vs 42,3±5,7mL.kg−1.min−1 ; p=0,007) et une puissance anaérobie maximale plus faible (8,6±3,4 vs 11,8±1,9W.kg−1, p=0,009). La VO2max des patients était uniquement corrélée à l’activité physique hebdomadaire (p=0,005).

Conclusion

Le ronflement et l’apnée du sommeil peuvent être associés chez l’enfant à une diminution significative de la capacité physique aéro-anaérobie en lien avec une hypoactivité. Une réhabilitation par l’exercice pourrait être bénéfique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

While the association between sleep-disordered breathing (SDB) and low physical activity has been reported in children, little information is available on the impact of SDB on exercise capacity. The aim of this study was to assess exercise capacity in children with SDB in order to estimate the relevance of exercise training intervention.

Methods

Twelve young patients with suspected SDB matched with 11 presumably healthy subjects of same age range (aged 13±0.5yr) were investigated. Both groups underwent physical activity assessment, full night polysomnography, incremental and all-out exercise tests.

Results

The respiratory disturbance index was higher in the patient group (4.6±4.7 vs 0.8±0.6; P=0.02). Children with SDB had lower VO2max (32.0±9.9 vs 42.3±5.7mL.kg−1.min−1, P=0.007) and lower peak power (8.6±3.4 vs 11.8±1.9W.kg−1, P=0.009). A significant correlation between VO2max and weekly physical activity only was found in the SDB group (P=0.005).

Conclusion

Mild SDB may be associated with impairment of both aerobic and anaerobic exercise capacity in children, related to poor physical activity. Exercise training could bring clinical benefit in this population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Enfant, Syndrome d’apnées obstructives du sommeil, SAOS, Aptitude physique, Épreuve d’effort

Keywords : Children, Sleep apnea, Obstructive, Sleep apnea syndrome, Exercise test, Physical fitness


Plan


© 2018  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 7

P. 708-715 - septembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le test à la méthacholine : le D-Dimère du diagnostic de l’asthme ?
  • C. Taillé
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation de l’insomnie chez les patients tunisiens atteints de cancers bronchopulmonaires primitifs
  • M. Mjid, A. Slim, D. Hrizi, A. Hedhli, S. Cheikh Rouhou, Y. Ouahchi, S. Toujani, J. Cherif

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.