Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cancer bronchique à petites cellules et agent onco-immunologique : peut-on sortir de l’ère du tout cisplatine étoposide ? - 11/10/18

Small cell lung cancer and immuno-oncologic agents: End of the cisplatin – etoposide era?

Doi : 10.1016/j.rmr.2017.07.026 
J.L. Pujol , B. Roch
 Service des maladies respiratoires, unité d’oncologie thoracique, hôpital Arnaud-de-Villeneuve, avenue du Doyen-Giraud, 34295 Montpellier cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Pour le cancer bronchique à petites cellules (CPC), le développement des agents immuno-oncologiques, particulièrement ceux qui ciblent Programmed cell Death protein-1 (PD-1) et Programmed cell Death protein Ligand-1 (PD-L1), n’en est qu’à ses balbutiements. Il faut tenir compte de deux éléments critiques : les données actuelles portent sur des essais de phase I et II, et le niveau de preuve des essais de phase III n’est donc pas encore atteint, alors qu’il l’est a contrario dans le cancer non à petites cellules (CNPC) ou le mélanome malin ainsi qu’un nombre croissant de néoplasies malignes ; le deuxième aspect tient au lent développement des facteurs prédictifs de réponse aux agents immuno-oncologiques ciblant le récepteur PD-1 et son ligand. Dans ce contexte, la charge mutationnelle tumorale semble avoir des propriétés théranostiques. Les données cliniques sont encore trop fragmentaires pour émettre des recommandations, même si l’amélioration des survies sans progression observées dans différentes études de phase II est prometteuse. L’attente des cliniciens prenant en charge des CPC est à la mesure du défi que cette maladie lance à la cancérologie d’aujourd’hui et justifie un effort de recherche clinique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

In the setting of small cell lung cancer (SCLC), the development of immuno-oncological agents, particularly those targeting Programmed cell Death protein 1 (PD-1) and Programmed cell Death protein Ligand 1 (PD-L1), is still at an early stage. Two critical elements need to be considered : the current data are extracted from Phase I and Phase II trials and the level of evidence from phase III trials has not been reached as it has been for non-small cell lung cancer (NSCLC) or for malignant melanoma ; The second aspect is the slow development of predictive factors for response to the immuno-oncological agents targeting the PD-1 receptor and its ligand. The clinical data are still too fragmentary to produce recommendations, although the improvement in progression-free survival seen in different phase II studies is promising. The expectation of clinicians dealing withSCLC is an indication of the challenge that this disease currently poses to oncology and justifies a focused clinical research effort.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer à petites cellules, Agents immuno-oncologiques, Maintenance, Deuxième ligne, Immunothérapie

Keywords : Small cell lung cancer, Immuno-oncological agents, Remission, Second line, Immunotherapy


Plan


© 2018  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 8

P. 846-851 - octobre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Critères d’évaluation de la réponse tumorale aux inhibiteurs des points de contrôle immunitaire
  • E. Wasielewski, A.B. Cortot
| Article suivant Article suivant
  • Recommandations pratiques pour l’utilisation et l’interprétation des tests de détection de l’interféron gamma dans le diagnostic de l’infection tuberculeuse latente et de la tuberculose maladie
  • E. Bergot, D. Abiteboul, C. Andréjak, F. Antoun, E. Barras, F.-X. Blanc, A. Bourgarit, C. Charlois-Ou, C. Delacourt, S. Dirou, M. Gerin, S. Guerin, É. Haustraete, B. Henry, J.-C. Lucet, T. Maitre, J. Morin, P. Le Palud, V. Pommelet, C. Rivoisy, J. Robert, N. Veziris, J.-L. Herrmann

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.