Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Complication hémorragique inattendue pour un cancer bronchique sous double immunothérapie - 13/11/18

Autoimmune-related bleeding occurring during combined immunotherapy for lung cancer – Case report

Doi : 10.1016/j.rmr.2018.01.013 
G. Eberst a, 1, W. Lakhzoum a, 1, P. Tomasini a, b, N. Andreotti a, J. Abcaya a, C. Mascaux a, b, F. Barlesi a, , b
a Université d’Aix-Marseille, Assistance publique Hôpitaux de Marseille, centre essais précoces en cancérologie de Marseille CLIP2, hôpital La Timone, boulevard Saint-Pierre, 13005 Marseille, France 
b Inserm UMR1068, CNRS UMR7258, UM105, université d’Aix-Marseille, predictive oncology laboratory, centre de recherche en cancérologie de Marseille, 13009 Marseille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les événements indésirables spécifiques des immunothérapies utilisées dans le traitement du cancer bronchique doivent être identifiés. Dans ce cas, nous rapportons une complication hémorragique grave liée indirectement à une double immunothérapie.

Observation

Il s’agit d’une patiente atteinte d’un adénocarcinome pulmonaire métastatique, muté KRAS. Elle a été incluse dans un essai de phase Ib évaluant la combinaison d’un anticorps anti-CTLA-4 et d’un inhibiteur de PD-L1. Elle prenait de la warfarine pour des embolies pulmonaires récidivantes. Au jour 15, elle a présenté des complications hémorragiques de grade 1 et des signes d’hyperthyroïdie de grade 2. Le bilan biologique a montré un nombre normal de plaquettes mais un INR anormalement élevé à 6,5. Le bilan auto-immun a conclu à une thyroïdite auto-immune. Les inhibiteurs du checkpoint immunitaire à l’essai ont été arrêtés et la patiente a reçu 1mg/kg de prednisone et 40mg de propranolol. Au jour 28, les complications ont disparu. Il n’existe aucune interaction directe entre les immunothérapies et les antagonistes de la vitamine K (AVK), mais l’hyperthyroïdie, par le biais de mécanismes pharmacocinétiques et métaboliques, peut augmenter l’efficacité des AVK et augmenter l’INR.

Conclusions

Ce cas suggère qu’une attention particulière doit être accordée aux patients sous AVK et débutant une immunothérapie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Specific immune-related adverse events in lung cancer treatment are rare and it is important that they are identified as they may have important adverse consequences. We report such a case here.

Case report

A Caucasian female diagnosed with KRAS mutant advanced adenocarcinoma of the lung was enrolled in a phase Ib trial assessing the combination of an anti cytotoxic T-lymphocyte- associated protein 4 antibody and a programmed death-Ligand 1 inhibitor. For several years, she had also been taking warfarin for recurrent pulmonary embolism. At day 15 of treatment, she presented with grade 1 haematomas and signs of grade 2 hyperthyroidism. Blood tests revealed a normal number of platelets but an INR increased to 6.5. Thyroid function tests and auto antibodies confirmed the presence of an autoimmune thyroitidis. The study treatment was then stopped and the patient received 1mg/kg of prednisone and 40mg of propranolol. At day 28, the thyroid function and symptoms were normalized. No direct interactions exist between immunotherapy and vitamin K antagonists (VKA) but hyperthyroidism, through pharmacokinetic and metabolic mechanisms, can boost VKA plasma levels and increase INR, leading to hemorrhagic complications.

Conclusions

This case emphasizes that special consideration should be given to patients with VKA treatment planned to receive immunotherapy.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Immunothérapie, Cancer du poumon non à petites cellules, Antagonistes de la vitamine K, Hémorragie, Évènement indésirable grave

Keywords : Hyperthyroidism, Immune related adverse event, Immunotherapy, Non-small cell lung cancer, Vitamin K antagonists


Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 9

P. 974-977 - novembre 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Fibrose pulmonaire au cours de la poïkilodermie héréditaire sclérosante associée à la mutation du gène FAM111B : à propos d’un cas
  • M. Sanchis-Borja, J. Pastré, S. Mercier, K. Juvin, A. Benattia, D. Israël-Biet
| Article suivant Article suivant
  • Pneumopathie interstitielle médicamenteuse à l’avelumab : à propos d’un cas
  • V. Brie, M. Faure, J. Garon, I. Petit, E. Gomez, A. Knoepfli, M. Decavele, N. Petitpain, F. Chabot, A. Chaouat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.