Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacité mais allergie au mepolizumab (Nucala) - 28/06/19

Doi : 10.1016/j.rmr.2019.05.035 
C. Giordanengo 1, , C. Lineau 2
1 Interne en pneumologie, CHU de Rennes, 35000 Rennes 
2 Pneumologie, Centre hospitalier de Vannes, 56017 Vannes 

Auteur correspondant.

Résumé

Nous rapportons le cas d’une patiente âgée de 70 ans suivie pour un asthme allergique sévère au stade d’insuffisance respiratoire chronique obstructive cortico dépendant. Mme R a été traitée pendant plusieurs années par omalizumab avec une bonne tolérance cutanée. Le traitement avait permis d’éviter les hospitalisations pour exacerbations mais n’avait pas permis de diminuer sa corticothérapie orale. Après décision pluridisciplinaire, il est décidé d’introduire une biothérapie par Nucala (mepolizumab). La patiente reçoit la première injection sous cutanée 6 semaines après l’arrêt de son traitement par omalizumab. Cette injection est bien tolérée dans les heures qui suivent son administration (surveillance hospitalière) puis apparaît 15jours plus tard une rougeur au niveau du cou et du visage avec sensations de brûlures associées à des symptômes de conjonctivite et desquamation au niveau de la main gauche. La patiente ne le signale pas à l’équipe soignante et fera sa deuxième injection 4 semaines plus tard en août alors que les lésions cutanées ont régressé avec, là encore, une tolérance immédiate correcte. Mais quelques jours plus tard, la patiente note la réapparition des rougeurs au niveau du visage. Malgré cela, devant la nette amélioration de sa condition respiratoire, Mme R recevra en septembre à domicile une troisième injection qui provoquera une apparition d’un œdème et de rougeurs au niveau du visage avec un aspect « en aile de papillon » et réapparition d’une desquamation au niveau de la main gauche associée à une éruption prurigineuse sur les deux bras. Le traitement par Nucala est alors suspendu et la patiente bénéficie d’un traitement local corticoïde. La patiente est revue en consultation une première fois le 4 octobre où l’on note la persistance de l’éruption au niveau des bras et du visage. Elle est revue début décembre : les lésions cutanées ont totalement régressé et l’amélioration clinique et spirométrique se poursuit.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 5

P. 647 - mai 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • À propos d’un cas de pneumopathie interstitielle desquamative liée à l’exposition à des métaux lourds
  • T. Blin, A. De Muret, S. Marchand-Adam
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge ambulatoire des pneumothorax de grande abondance par cathéter de Furhman « queue de cochon » avec valve unidirectionnelle au CHU de Poitiers
  • W. Dakhouche, J. Dutilh, I. Saleh-Jawiche, O. Mimoz, J.-C. Meurice

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.