Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Altération des réponses vaccinales avec l’âge - 06/11/19

Alterations in responses to vaccines in older people

Doi : 10.1016/j.rmr.2019.07.008 
B. Autran a, b,
a Sorbonne-université, 75005 Paris, France 
b UMR-S Inserm/UPMC 1135), CIMI-Paris (centre de recherches immunité maladies infectieuses), 83, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France 

Correspondance.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le vieillissement croissant de la population impose de prévenir les infections sévères et fréquentes sur ce terrain par des vaccins. Cependant, l’immunosénescence altère l’intensité et la qualité des réponses vaccinales, limitant ainsi l'efficacité des recommandations vaccinales dirigées après 65 ans contre la grippe, le pneumocoque, la coqueluche mais également le tétanos ou le zona. Ces vaccins élaborés, sauf le zona, pour les jeunes enfants sont peu adaptés au sujet âgé. Mieux comprendre les mécanismes de l’immunosénescence et les raisons de ces limitations devrait permettre d’améliorer dans le futur l’efficacité de ces réponses vaccinales. L’immunosénescence, aggravée par les co-morbidités, varie avec l’âge, devient patente après 60–65 ans et profonde après 85 ans. Toutes les étapes des réponses vaccinales sont touchées par l’immunosénescence, depuis l’immunité innée nécessaire à l’activation de ces réponses jusqu’à l’induction de réponses anticorps protecteurs et de la mémoire immunitaire. Néanmoins, la capacité de développer de nouvelles réponses en primo-vaccination est plus touchée que la capacité de réponse aux rappels, toutefois également altérée. La revue détaille les altérations des réponses vaccinales et l’efficacité des vaccins sur ce terrain et analyse les quelques pistes actuellement poursuivies pour tenter d’améliorer le degré de protection conféré aux sujets âgés par ces vaccins.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The aging population raises a number of public health issues including a need to address the severity and frequency of infections observed in older people. Vaccines play an important role in prevention. However, immunosenescence alters the intensity and quality of vaccine responses, thus limiting the impact of recommendations directed after 65 years for vaccination against flu, pneumococci, pertussis, tetanus and zoster. Immunosenescence, aggravated by co-morbidities, varies with age, becoming apparent after 60–65 years and more profound after 85 years. All stages of vaccine responses are affected by immunosenescence, from the innate immunity required to activate these responses to the induction of protective antibody responses and immune memory. Nevertheless, the capacity to develop new responses to primary vaccination is more affected than the ability to respond to recalls, although this is also impaired. Responses to vaccines are differentially altered depending on vaccine and age. Influenza vaccines are modestly immunogenic and several meta-analyses agree an estimate for efficacy of about 50% against virologically-proven flu and 40% against flu-related deaths. The anti-pneumococcal 23-valent non-conjugated vaccine does not induce memory while the 13-valent conjugated one does, but their efficacy are likely to be similar between 70 to 52% before 75 years. A sequential vaccination program with the 13-valent primo-vaccination followed by the 23-valent, recommended in immune-suppressed patients, is currently being studied in France. The waning of immunity to pertussis makes recalls necessary in the elderly who develop good antibody responses. Several research avenues are currently being pursued to try improve the degree of protection conferred by these vaccines in elderly.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Immunosenescence, Vaccins, Grippe, Pneumocoque, Coqueluche

Keywords : Immunosenescence, Vaccines, Influenza, Pneumococcus, Pertussis


Plan


© 2019  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 36 - N° 9

P. 1047-1056 - novembre 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Élaboration de la politique vaccinale
  • D. Floret
| Article suivant Article suivant
  • Impact fonctionnel respiratoire de l’obésité
  • P. Bokov, C. Delclaux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.