Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quand le pneumologue doit-il envisager la transplantation pulmonaire pour un de ses patients ? - 17/12/19

Critères d’inscription en liste d’attente. BPCO, fibrose pulmonaire idiopathique

Doi : 10.1016/S0761-8425(09)71595-5 
H. Mal 1, , G. Thabut 1, P. Evrard 2
1 Service de Pneumologie B et Transplantation Pulmonaire, Hôpital Bichat, Paris, France. 
2 Service de Soins Intensifs et de Transplantation Pulmonaire, Cliniques Universitaires de Mont-Godinne, Université Catholique de Louvain, Yvoir, Belgique. 

Service de Pneumologie B et Transplantation Pulmonaire, Hôpital Bichat, 16 rue Henri Huchard, 75018 Paris.

Résumé

Introduction

Quand un patient atteint de bronchopneumopathie obstructive ou de fibrose pulmonaire idiopathique doit-il être référé à un centre de transplantation et quand doit-il être inscrit en liste d’attente de transplantation pulmonaire ? Le but de cette revue est d’essayer de répondre à ces questions difficiles.

État des connaissances

La décision du « quand transplanter ? » repose sur la mise en balance entre d’une part le risque vital que la transplantation fait courir au patient et d’autre part le risque associé à l’évolution naturelle de sa maladie et/ou la profondeur du handicap. Il n’est donc pas étonnant que les critères d’inscription prennent en compte les facteurs pronostiques identifiés dans ces deux pathologies. Ces critères ont été précisés par un panel international d’experts dans des recommandations parues récemment. La décision n’est pas simple en cas de bronchopneumopathie chronique obstructive, première indication de transplantation pulmonaire dans le monde, car le pronostic individuel est difficile à fixer avec possibilités de survie prolongée sans transplantation. Pour la fibrose pulmonaire idiopathique, le bénéfice de survie apporté par la transplantation est bien démontré et il est recommandé d’adresser les patients à un centre de transplantation dès que le diagnostic est posé afin de procéder au bilan de faisabilité, ce qui n’empêche pas d’inclure des patients dans des protocoles thérapeutiques.

Conclusion

Des recommandations internationales apportent une aide indiscutable aux pneumologues pour définir le moment optimal où leurs patients doivent être référés à un centre de transplantation mais ces recommandations sont perfectibles et il ne faut pas hésiter à prendre contact avec un de ces centres au moindre doute.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

When should the pulmonologist consider lung transplantation? Criteria for referral and transplantation in COPD and idiopathic pulmonary fibrosis

H. Mal, G. Thabut, P. Evrard

Introduction

The definition of the optimal timing of referral for lung transplantation in cases of chronic obstructive pulmonary disease or idiopathic pulmonary fibrosis remains a difficult question.

Background

The decision is based on the balance between the risk of death associated with the transplant procedure on one hand and, on the other, the risk of death associated with the natural course of the disease and/or the severity of the disability. It is not surprising, therefore, that the selection criteria take into account the main prognostic factors identified in both diseases. Recommendations for the selection criteria based on these prognostic indices have been published recently by a panel of international experts. In case of chronic obstructive pulmonary disease, the main indication for lung transplantation worldwide, the decision is not simple. The course of the individual patient is not easy to determine as, on an individual basis, some patients have a prolonged survival. In the case of idiopathic pulmonary fibrosis, the survival benefit provided by lung transplantation is well documented and it is therefore recommended to refer the patient to a transplantation centre once the diagnosis is established. This evaluation for lung transplantation does not prevent the subsequent inclusion of the patients in therapeutic protocols.

Conclusion

International guidelines assist the pulmonologist to define the optimal moment of referral but these guidelines are not absolute and therefore, in case of doubt, physicians should not hesitate to refer the patient to a transplant centre.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Transplantation pulmonaire, Sélection des patients, bronchopneumopathie chronique obstructive, Fibrose pulmonaire idiopathique, Pronostic

Keyword : Lung transplantation, Patient selection, Chronic obstructive pulmonary disease, Idiopathic pulmonary fibrosis, Prognosis


Plan


 Les auteurs n’ont pas déclaré de conflits d’intérêt.


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 2

P. 183-190 - février 2009 Retour au numéro

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.