revues des maladies respiratoires - Organe officiel de la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF)

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner à cette revue, consultez nos tarifs

  • Vous pouvez acheter cet article en Pay Per ViewPay per View - FAQ : 33,00 € TTC Commander
    Pages Iconographies Vidéos Autres
    2 0 0 0


Revue des Maladies Respiratoires Actualités
Volume 12, numéro 1
pages 43-44 (janvier 2020)
Doi : 10.1016/j.rmra.2019.11.074
Affiches discussion

Évaluation à long terme de la photothérapie dynamique dans le traitement des cancers radio-occultes bronchiques primitifs
 

N. Delberghe 1, , M. Salaun 1, O. Raitiere 1, P.A. Hauss 2, K. El Husseini 1, F. Guisier 1, L. Thiberville 1
1 CHU de Rouen, Rouen, France 
2 CH d’Elbeuf-Louvier, Elbeuf, France 

Auteur correspondant.
Résumé
Introduction

Le profil évolutif à long terme des cancers radio-occultes bronchiques primitifs (ROC) après traitement endobronchique local reste inconnu.

Objectif

Évaluer les résultats à long terme de la photothérapie dynamique (PDT) chez les patients atteints de ROC.

Méthodes

Dans cette étude monocentrique, tous les patients ROC ayant eu une PDT à visée curative entre mars 1996 et juin 2018 ont été évalués sur le taux de réponse, la survie globale et spécifique au cancer du poumon. Le Photofrin (2mg/kg) a été administré, par voie intraveineuse, 48heures avant l’illumination de la tumeur. Cette illumination était réalisée à l’aide d’un laser de longueur d’onde de 630nm, à 200J/cm. Des fibres de diffusion cylindriques de 1 ou 2,5cm ont été utilisé. Une endoscopie et des biopsies ont été réalisées à 3 mois puis tous les 6 mois après la PDT jusqu’au décès du patient ou à la date de fin d’étude (1er octobre 2018). L’analyse a été effectuée par patient et par lésion, en fonction de l’histologie et de la réponse.

Résultats

Quatre-vingt-dix-sept patients et 129 lésions, dont 77 carcinomes in situ (CIS) et 52 carcinomes micro-invasifs (CMI) ont été traités. Le suivi médian était de 55,2 mois [28,22–87,7]. Une réponse complète (RC) a été obtenue chez 66 patients et 91 lésions, dont 76 % pour CIS et 48 % pour CMI (p =0,008). Au moment de la fin de l’étude, 74 patients étaient décédés, dont 56/77 patients CIS, 19/20 patients CMI, 40/62 patients répondeurs et 32/35 patients non répondeurs. La médiane de survie globale (OS) était respectivement de 55,22 mois et de 51,8 mois pour les répondeurs et les non-répondeurs à la PDT. OS ne différait pas entre CIS et CMI. Cependant, seulement 38/97 décès étaient imputables au cancer du poumon, dont 33/77 patients CIS et 5/20 patients sous CMI.

Conclusion

La PDT semble être une option de traitement efficace pour les CIS et les CMI, avec un meilleur taux de réponse pour les CIS, mais ne semble pas avoir une influence sur l’augmentation de la survie globale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Accédez directement à un numéro :
  • Résumés du 16ème Congrès de Pneumologie de Langue Française
  • Recommandations pour la pratique clinique du SAHOS de l’adulte (Texte long)
  • Mission ATS 2011 : Les thèmes forts du Congrès américain





Article

Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Quel est votre diagnostic ?
Voir la réponse
Opération sous l'égide de la SPLF
La revue RMR est également disponible sur iPhone et iPad grâce à l'application EM-revues. Voir l'application
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article
Vous pouvez déplacer ce plan en cliquant sur le bandeau de la fenêtre