revues des maladies respiratoires - Organe officiel de la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF)

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner à cette revue, consultez nos tarifs



Revue des Maladies Respiratoires Actualités
Volume 12, numéro 1
page 55 (janvier 2020)
Doi : 10.1016/j.rmra.2019.11.096
Affiches discussion

Screening des complications pulmonaires tardives non infectieuses après allogreffe de cellules souches hématopoïétiques : intérêt clinique
 

H. Gheerbrant 1, , L. Kiakouama-Maleka 2, L. Falque 2, P. Pradat 3, H. Labussiere 4, S. Ducastelle-Lepretre 4, G. Salles 4, P. Deschamps 5, M. Michallet 5, G. Devouassoux 2
1 Service de pneumologie, Grenoble, France 
2 Pneumologie, Lyon, France 
3 Recherche clinique, Lyon, France 
4 Hématologie, Lyon, France 
5 Hématologie, Grenoble, France 

Auteur correspondant.
Résumé
Introduction

Le syndrome de bronchiolite oblitérant (BOS) est une des complications pulmonaires tardives non infectieuses la plus grave dans l’allogreffe. Il persiste encore de nombreuses incertitudes notamment sur son étiologie et sa prise en charge. Afin d’améliorer les connaissances et le pronostic de la BOS, l’American Society of Blood and Marrow Transplantation a recommandé un suivi pneumologique systématique en post-allogreffe. Mais nous n’avons pas la preuve à ce jour de son bénéfice. Nous avons évalué sa mise en place aux hospices civils de Lyon à partir de janvier 2013.

Méthodes

Les patients allogreffés entre janvier 2013 et juillet 2016 vivant à 3 mois de la greffe ont été inclus rétrospectivement. Le diagnostic de BOS suivait les recommandations de la National Institut of Health (NIH). Une suspicion de syndrome bronchiolaire débutant (hors critère NIH) par le pneumologue était traitée par corticoïde inhalé. Le suivi en pneumologie était défini par la réalisation d’une épreuve fonctionnelle respiratoire (EFR) en pré-greffe et d’au moins une consultation pneumologique avec EFR dans la première année post-greffe.

Résultats

Au total, 225 patients ont été analysés avec un suivi médian de 23 mois (IQR : 25–75 % : 13–33). Le taux de suivi en pneumologie était de 14 % (n =8/59) en 2013 puis 72 % (21/29) en 2016. La prévalence de BOS était de 14 % en 2013 (8/59) versus 7 % (2/29) en 2016 et la prévalence totale de 10,2 % (n =23). En analyse multivariée, les facteurs de risque de BOS étaient le mismatch HLA donneur–receveur (OR=2,9 ; IC95 % : 1–8,4) et le nombre d’organes atteints par une réaction chronique du greffon contre l’hôte (GvHc) extrapulmonaire (OR=8,21, IC95 % : 2,42–27,9 si au moins 2 organes atteints). La médiane de diagnostic de la BOS en absence du suivi est de 14 mois (IQR : 25–75 % : 11–17) versus 7 mois (IQR : 25–75 % : 5,3–10,5) en cas de suivi. Un syndrome bronchiolaire débutant a été traité chez 22 patients. On observait au diagnostic une baisse de −6 % du VEMS (IQR : 25–75 % : −8 à 2) par rapport aux valeurs pré-greffe et un VR/CPT à 118 (IQR : 25–75 % : 107–140) et au moins une GvHc extrapulmonaire chez 7 patients (32 %).

Conclusion

Nous avons mis en évidence dans cette étude en vrai vie un taux de suivi en pneumologie de plus de 70 % sur la dernière année de l’étude. Nous avons retrouvé une association forte entre la BOS et la GvHc. Le suivi pneumologique met en évidence l’existence de syndrome bronchiolaire débutant en post-allogreffe dont il sera intéressant d’étudier le lien possible avec une BOS débutante.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Accédez directement à un numéro :
  • Résumés du 16ème Congrès de Pneumologie de Langue Française
  • Recommandations pour la pratique clinique du SAHOS de l’adulte (Texte long)
  • Mission ATS 2011 : Les thèmes forts du Congrès américain





Article

Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Quel est votre diagnostic ?
Voir la réponse
Opération sous l'égide de la SPLF
La revue RMR est également disponible sur iPhone et iPad grâce à l'application EM-revues. Voir l'application
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article
Vous pouvez déplacer ce plan en cliquant sur le bandeau de la fenêtre