Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cœur pulmonaire - 03/04/20

Cor pulmonale

Doi : 10.1016/j.rmr.2019.10.012 
A. Aubry a, b, A. Paternot a, b, A. Vieillard-Baron a, , b, c
a Réanimation médico-chirurgicale, pôle thorax-vaisseaux-abdomen-métabolisme, hôpital universitaire Ambroise-Paré, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 9, avenue Charles-de-Gaulle, 92100 Boulogne-Billancourt, France 
b Faculté de médecine Paris Île-de-France Ouest, université de Versailles–Saint-Quentin-en-Yvelines, 78280 Saint-Quentin-en-Yvelines, France 
c INSERM U-1018, CESP, Team 5 (EpReC, Renal and Cardiovascular Epidemiology), UVSQ, 94807 Villejuif, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 8
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le cœur pulmonaire est une atteinte du ventricule droit caractérisée par une dilatation de celui-ci associée à un mouvement paradoxal du septum interventriculaire. Il s’agit d’un diagnostic échocardiographique, même si le cathétérisme artériel pulmonaire peut le faire suspecter. Cette atteinte est secondaire à une maladie respiratoire ou à une atteinte de la circulation pulmonaire. Ces deux mécanismes, qui sont souvent liés, entraînent une hypertension pulmonaire à l’origine d’une surcharge systolo-diastolique du ventricule droit qui aboutit à des altérations de structure et de performance de celui-ci. Le cœur pulmonaire aigu est principalement secondaire à un syndrome de détresse respiratoire aiguë ou à une embolie pulmonaire, mais il peut également se voir dans l’acidose lactique primitive, la crise vaso-occlusive chez un patient drépanocytaire, l’asthme aigu grave ou le passage, dans la circulation, d’air ou de comprimés pilés injectés. Le cœur pulmonaire chronique est l’évolution terminale des hypertensions pulmonaires. Cliniquement, ces patients sont dyspnéiques, avec des signes d’insuffisance cardiaque droite chronique qui doivent faire réaliser une échocardiographie, confirmant l’atteinte cardiaque. Certains facteurs de décompensation, comme l’infection de quelque origine, ont été rapportés comme donnant un tableau de cœur pulmonaire aigu sur chronique, dont la mortalité est particulièrement élevée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Cor pulmonale is a disease of the heart characterised by dilatation of the right ventricle and paradoxical movement of the interventricular septum. The diagnosis depends on echocardiography even if pulmonary artery catheterisation suggests it. It is secondary to pulmonary disease or a disorder of the pulmonary circulation. These two mechanisms, which are often connected, involve pulmonary hypertension as the origin of a systolic and diastolic overload of the right ventricle, which then leads to the alterations of its structure and performance. Acute cor pulmonale is usually secondary to an acute respiratory distress syndrome or to a pulmonary embolism but it can also be seen in primary lactic acidosis, a vaso-occlusive crisis in a patient with sickle cell anaemia, severe acute asthma, and entry of air or injected crushed tablets into the circulation. Chronic cor pulmonale is the terminal stage of pulmonary hypertension. Clinically these patients are dyspnoeic with signs of chronic right heart failure. They should have an echocardiogram confirming the cardiac involvement. Certain precipitating factors, such as infection of any origin, have been reported, leading to acute on chronic cor pulmonale that has a particularly high mortality.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cœur pulmonaire, Hypertensions pulmonaires, Ventricule droit, Échocardiographie

Keywords : Cor pulmonale, Pulmonary hypertension, Right ventricle, Echocardiography


Plan


© 2020  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 37 - N° 3

P. 257-266 - mars 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le diagnostic de l’allergie dans l’asthme
  • V. Doyen, A. Casset, A. Divaret-Chauveau, N. Khayath, G. Peiffer, P. Bonniaud, J.-C. Dalphin, F. De Blay
| Article suivant Article suivant
  • Comment réduire la mortalité par cancer du poumon chez les personnes vivant avec le VIH ? Du sevrage tabagique au dépistage radiologique
  • A.-M. Ruppert, A. Lavolé, A. Makinson, B. Le Maître, J. Cadranel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.