Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact de la décompensation respiratoire aiguë sur la survie des BPCO prises en charge au long cours par ventilation non invasive et oxygénothérapie - 16/04/08

Doi : RMR-03-2000-17-1-0761-8425-101019-ART53 

C. Perrin [1],

F. Vandenbos [1],

R. Tamisier [1],

F. Lemoigne [1],

B. Blaive [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Impact of acute respiratory failure on survival in COPD patients managed with long-term non invasive ventilation and oxygen therapy

Our study aimed to assess the impact of acute respiratory failure (ARF) on survival of patients with chronic obstructive pulmonary disease (COPD) receiving long-term oxygen therapy (LTOT) plus nasal intermittent positive pressure ventilation (NIPPV).

Survival was analysed retrospectively in 24 patients with severe COPD initiated to NIPPV in addition to LTOT. Fourteen patients were established on NIPPV following exacerbation of acute respiratory failure which has required mechanical ventilation (group 1). Ten patients (group 2) have never been hospitalized for ARF.

Comparison of clinical details at baseline, 6 months, 1, 2, and 3 years for the two groups failed to reveal any difference with the exception of prior episodes of ARF. The probability of survival at 3 years was 65 % (95 % confidence interval [CI] 43-86) for the overall population, 46 % (95 % CI 15-77) in group 1, and 74 % (95 % CI 42-105) in group 2. The difference between the two groups was statistically significant.

We show that ARF requiring mechanical ventilation appears to be a factor that is negatively correlated with survival for patients treated by LTOT plus NIPPV. This data suggests that NIPPV should be tried before ARF arising in COPD patients who present a deterioration in chronic respiratory failure with hypercapnia.

Abstract

Notre étude avait pour but d'apprécier le retentissement de la décompensation respiratoire aiguë sur la survie dans les bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO) traitées au long cours par oxygénothérapie (OLD) et ventilation en pression positive intermittente avec masque nasal (VPPIMN).

La survie de 24 BPCO en état stable et traitées par OLD et VPPIMN a été analysée rétrospectivement. Quatorze patients avaient été appareillés à la ventilation nasale au décours d'un épisode de décompensation respiratoire aiguë nécessitant le recours à la ventilation mécanique (groupe 1) et 10 alors qu'ils n'avaient jamais présenté ce type de complication (groupe 2).

La comparaison entre les 2 groupes des paramètres cliniques, fonctionnels et gazométriques avant appareillage et après 6 mois, 1, 2 et 3 ans de VPPIMN ne montrait pas de différence significative à l'exception des antécédents d'insuffisance respiratoire aiguë (IRA). La probabilité de survie à 3 ans a été évaluée à 65 % (intervalle de confiance à 95 %, 43-86) pour l'ensemble de la population, à 46 % (15-77) dans le groupe 1 et à 74 % (42-105) dans le groupe 2. La différence entre les 2 groupes étant statistiquement significative.

Notre travail montre que l'IRA nécessitant la ventilation mécanique peut altérer le pronostic à long terme dans les BPCO traitées par OLD et VPPIMN. Au vu de ce résultat, l'aggravation progressive des symptômes respiratoires et de l'insuffisance respiratoire chronique hypercapnique devrait conduire à un essai d'adaptation à la ventilation en pression positive intermittente avec masque nasal sans attendre le survenue d'une IRA.


Mots clés : Survie. , Ventilation en pression positive intermittente par masque nasal. , Bronchopneumopathie chronique obstructive. , Traitement à domicile.

Keywords: Nasal intermittent positive pressure ventilation. , Chronic obstructive pulmonary disease. , Survival. , Domiciliary care.


Plan



© 2000 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 1

P. 91 - mars 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Efficacité du docétaxel dans les cancers bronchopulmonaires non à petites cellules antérieurement traités par une chimiothérapie comportant des sels de platine
| Article suivant Article suivant
  • Une cause rare de décompensation de l'asthme : l'anguillulose systémique
  • A. Rivals, R.-M. Rouquet, P. Recco, M.-D. Linas, P. Leophonte, A. Didier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.