Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les modes d'hospitalisation nécessaires pour une prise en charge de qualité en oncologie thoracique - 16/04/08

Doi : RMR-02-2001-18-1-0761-8425-101019-ART5 

R.M. Ferri-Dessens [1],

P. Thomas [1],

F. Barlesi [1],

V. Raholimina [1],

J.P. Kleisbauer [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Hospitalization facilities required for quality care of lung cancer patients

The purpose of this study was to determine whether good-quality care for patients with lung cancer can be delivered without a full hospitalization unit.

Our study included all consecutive untreated lung cancer patients admitted over a two-year period. The following criteria were analyzed retrospectively: residence, age, sex, histology, staging, treatments, administrative data during the first 6 months of treatment, place of death, and duration of last stay before death in the unit.

Two hundred six patients were recorded. Twenty-eight percent of the patients had stage IIIB disease and 61 % stage IV disease. The first treatment included: surgery (12 %), chemotherapy (80 %). During the first six months, the median number of hospitalizations was 8 and the median number of full hospitalization days was 17 compared with 6 days for one-day stays. The median duration of the first stay was 5 days whereas the duration of the last one was 3 days. During the first year, 71 % of the patients dies: 36 % in our unit (47 % of them were inpatients for more than 6 days during their last stay).

Diagnosis, initial treatment, management of treatment complications and supportive care are not compatible with weekly hospitalization. Full hospitalization is mandatory for good-quality care in a referral cancer unit.

Abstract

Une prise en charge de qualité des patients est-elle possible en oncologie respiratoire sans hospitalisation classique ? Notre étude a sélectionné tous les nouveaux patients hospitalisés, porteurs d'un cancer bronchique jamais traité. Les critères analysés comprennent : résidence, âge, sexe, histologie, stade, traitements, données administratives des 6 premiers mois de traitement, lieu du décès et durée du dernier séjour dans le service des malades décédés. Deux cent six malades sont dénombrés sur 2 ans. Les stades IIIB (28 %) et IV (61 %) prédominent. Le premier traitement comprend : chirurgie (12 %), chimiothérapie (80 %). Pendant les 6 premiers mois de prise en charge, on observe : médiane de séjour de 8, de jours passés en hospitalisation classique de 17 jours contre 6 jours en hospitalisation de jour ; durée médiane du premier séjour de 5 jours, du dernier séjour de 3 jours. Cent quarante-sept malades décèdent la première année, cinquante-trois dans le service (hospitalisation supérieure à 6 jours dans 47 % des cas). Le diagnostic, la mise en route d'un traitement, la survenue de complications et la prise en charge des décès sont incompatibles avec une hospitalisation de semaine. Un centre de référence en oncologie thoracique devrait disposer d'une hospitalisation classique afin de répondre aux différentes situations.


Mots clés : Cancer bronchique. , Qualité des soins. , Hospitalisation classique. , Hospitalisation de semaine. , Hospitalisation de jour. , Hospitalisation à domicile. , Soins palliatifs.

Keywords: Lung cancer. , Good quality care. , Full hospitalization. , Weekly hospitalization. , One-day hospitalization. , Home care. , Supportive care.


Plan



© 2001 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 18 - N° 1

P. 35 - mars 2001 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pneumopathie interstitielle non spécifique : une nouvelle entité anatomoclinique au sein des pneumopathies interstitielles diffuses idiopathiques
  • V. Cottin, R. Loire, L. Chalabreysse, F. Thivolet, J.F. Cordier
| Article suivant Article suivant
  • Etude comparative de respirateurs à régulation de volume et à régulation de pression au cours de la ventilation nasale diurne en situation d'éveil dans l'insuffisance respiratoire chronique
  • C. Perrin, P. Wolter, F. Berthier, R. Tamisier, V. Jullien, F. Lemoigne, B. Blaive

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.