Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Physiopathologie de la bronchiolite oblitérante des transplantés pulmonaires - 16/04/08

Doi : RMR-04-2003-20-2-0761-8425-101019-ART11 

M. Reynaud-Gaubert [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Le principal obstacle à la survie à long terme après transplantation pulmonaire (TP) demeure le rejet chronique (RC) d'allogreffe qui se traduit sur le plan anatomique essentiellement par des lésions de bronchiolite oblitérante (BO). La pathogénie de ce processus n'est pas encore totalement élucidée.

État des connaissances

Les théories actuelles retiennent des facteurs de risque, liés à l'alloréactivité vis-à-vis des antigènes d'histocompatibilité exprimés par l'endothélium et surtout par les cellules épithéliales du donneur, mais aussi nonimmunologiques, tels que l'infection à cytomégalovirus, les lésions d'ischémie, les altérations physico-chimiques locales. La participation de la réponse allogénique paraît déterminante dans le développement ultérieur de la BO, le rejet aigu constituant le facteur de risque le plus significatif de cette complication. Quel que soit le degré d'implication de chacun de ces éléments, il en résulte une lésion de l'épithélium bronchiolaire, qui induit une cascade d'évènements inflammatoires dans la paroi bronchique, impliquant diverses cellules et des médiateurs pro-inflammatoires. La phase cicatricielle fibroproliférative qui lui succède, générant un processus fibreux péri- et intra- luminal, est liée à la migration et la prolifération des cellules mésenchymateuses et des myofibroblastes et au dépôt de matrice extracellulaire, en réponse à des cytokines profibrosantes et à des facteurs de croissance libérés in situ . Dans cette synthèse, nous analysons les facteurs de risque et les mécanismes actuellement reconnus dans l'évolution vers la BO.

Perspectives et conclusions

Une meilleure connaissance de la pathogénie de cette complication pourrait permettre un dépistage plus précoce à un stade infra-clinique, et conduire à de nouvelles stratégies préventives et thérapeutiques.

Abstract

Pathophysiology of obliterative bronchiolitis in lung transplants

Introduction

The major obstacle to long-term survival after lung transplantation is chronic graft rejection (CR) which is defined histologically by obliterative bronchiolitis (OB).

State of the art

The causes of post-transplant OB are not fully understood, but there is evidence that this chronic process is influenced by both immunologically mediated injury directed against endothelial and specifically epithelial cells, and alloantigen-independent events, such as cytomegalovirus infection, ischaemic-reperfusion injury and biophysical alterations. The generation of an allogenic immune response seems to be the central event involved in the subsequent development of OB, and prior acute rejection is the strongest risk factor for CR. Whatever the role of each of the factors, injury to the bronchiolar structure is the primary event which triggers an invasion of various inflammatory cells and an increase in pro-inflammatory and chemotactic mediators within the bronchiolar wall. As the process evolves, an uncontrolled repair process, with sub-mucosal fibrous tissue proliferation leading to obstructive airway scarring involving mesenchymal cell and fibroblast replication, and connective-tissue deposition in response to profibrotic cytokines and growth factors released by local tissue. We review here the risk factors and the mechanisms, which are currently recognized in the development of OB.

Perspectives and conclusions

A better understanding of the pathogenesis of CR by combining several techniques should allow detection of OB at a preclinical stage and may ultimately lead to novel preventive and therapeutic strategies for the condition.


Mots clés : Transplantation pulmonaire , Bronchiolite oblitérante , Physiopathologie , Lavage broncho-alvéolaire

Keywords: Lung Transplantation , Obliterative Bronchiolitis , Bronchiolitis Obliterans Syndrome , Physiopathology , Bronchoalveolar Lavage


Plan



© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 20 - N° 2

P. 224-232 - avril 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Intérêt des expectorations induites dans l'exploration de l'asthme
  • R. Louis, J. Bettiol, D. Cataldo, F. Bureau, G. Seumois, M. Radermecker, P. Bartsch, R. Djukanovic
| Article suivant Article suivant
  • Tabagisme, asthme et phénotypes associés. Approche épidémiologique
  • C. Raherison, A. Taytard, I. Annesi-Maesano

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.