Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Chimiothérapie en pratique de routine des cancers bronchiques non à petites cellules (CBNPC) localement avancés ou métastasés - 17/04/08

Doi : RMR-09-2004-21-4-0761-8425-101019-ART10 

S. Jouveshomme [1],

P. Hermant [1],

D. Patte [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Décrire la population des patients atteints d'un CBNPC stade IIIB/IV traités par chimiothérapie hors essai clinique, évaluer ses résultats, les pratiques professionnelles de prise en charge, et analyser la consommation de soins.

Méthodes

Étude prospective ouverte monocentrique incluant tous les patients atteints d'un CBNPC stade IIIB/IV traités par chimiothérapie sur une période de 3 ans.

Résultats

Soixante-dix-sept patients ont été inclus (70 % de stade IV, 69 % de PS 0/1, 30 % avec métastases cérébrales d'emblée, 40 % répondant aux critères d'inclusion habituels d'un essai clinique). La première ligne de chimiothérapie (association cisplatine ou paraplatine et vinorelbine) à permis un contrôle tumoral chez 31 (40 %) patients, une amélioration des symptômes dans 20 (26 %) cas, au prix d'une neutropénie fébrile chez 17 (22 %) patients. 33 (43 %) patients ont bénéficié d'une deuxième ligne de chimiothérapie (gemcitabine) avec un contrôle tumoral dans 12 (36 %) cas et une amélioration des symptômes dans 9 (27 %) cas. La médiane de survie globale était de 7 mois et le taux de survie à 1 an de 30 %. Les critères de qualité de prise en charge étaient respectés pour plus de 90 % des patients. L'activité a été valorisée à 193 points ISA/journée d'hospitalisation en moyenne.

Conclusions

Les patients traités en routine dans notre centre sont caractérisés par la présence de nombreux facteurs de mauvais pronostic. La chimiothérapie permet d'obtenir un contrôle de la maladie cancéreuse chez 43 % des patients, dont les trois quarts ressentent une amélioration des symptômes induits par la maladie cancéreuse. Elle s'accompagne d'un taux élevé de neutropénies fébriles.

Abstract

Evaluation of advanced non-small-cell lung cancer (ANSCLC) chemotherapy in routine practice

Background

Patients in ANCCLC chemotherapy-trials are not representative of the general lung cancer population. The purpose of this study was to describe the ANCCLC population routinely treated by chemotherapy in a general hospital, and to assess the results of chemotherapy in this population.

Methods

All newly diagnosed IIIB/IV ANCCLC chemotherapy-treated patients over a three-year period were prospectively assessed for response rate, toxicity and survival.

Results

Seventy seven patients (70% stage IV, 69% PS 1/0, 30% with cerebral metastases, 60% ineligible for major lung trials) received first-line chemotherapy (cisplatine or paraplatine with vinorelbine) with tumor control in 31 (40%) and symptom improvement in 20 (26%) patients. 17 (22%) patients experienced febrile neutropenia. 33 (43%) patients received second line chemotherapy (gemcitabine) with tumor control in 12 (36%) and symptom improvelment in 9 (27%) patients. Overal median survival was 7 months and 30% patients were alive at 1 year.

Conclusions

Routinely ANCCLC chemotherapy-treated patients in our center have poor prognostic factors and many comorbidities. Chemotherapy results in tumor control in 43% patients, – of whom two thirds have symptom improvement –, with a high rate of febrile neutropenia.


Mots clés : Cancer bronchique , Chimiothérapie , Évaluation , Assurance qualité , Hôpital général

Keywords: Lung cancer , Chemotherapy , Evaluation , Quality insurance , General hospital


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 21 - N° 4-C1

P. 719-726 - septembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mise en œuvre et bilan d'un réentraînement à l'effort à domicile chez 37 patients avec handicap respiratoire
  • J-C. Borel, B. Wuyam, D. Veale, E. Maclet, C. Pison
| Article suivant Article suivant
  • La réhabilitation respiratoire à domicile : données de la littérature, aspects pratiques et médico-économiques
  • H. Ouksel, V. Gautier, D. Bajon, P. Barel, D. Veale, C. Tardif, C. Prefaut, C. Pison,

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.