Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sous-déclaration des cancers bronchiques professionnels - 24/04/08

Doi : RMR-04-2002-19-2-0761-8425-101019-ART10 

G. De Lamberterie [1],

A. Maître [1],

S. Goux [1],

C. Brambilla [2],

A. Perdrix [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La sous-déclaration des cancers bronchiques professionnels est due à un repérage insuffisant des expositions professionnelles et à des démarches médico-légales incomplètes.

Résumé

Matériel et méthodes

Un questionnaire standardisé est posé par un médecin du service de pathologie professionnelle à tout nouveau patient porteur d'un CBP suivi au CHU de Grenoble entre octobre 1996 et décembre 1998. Après détermination de l'imputabilité positive des expositions cancérogènes professionnelle, a été proposée une déclaration de Maladie Professionnelle (MP). Le devenir médico-légal des cas déclarés a été obtenu fin 2000 auprès des CPAM correspondantes.

Résultats

Parmi les agents cancérogènes prédomine l'amiante, devant la silice cristalline, les émissions diesel, les métaux, les peintures et les rayonnements ionisants. Sur les 305 sujets porteurs d'un CBP, 20 % pouvaient bénéficier d'une déclaration de MP alors que seulement 2 % auraient été déclarés classiquement. Les CPAM ont reconnu 77 % des 39 demandes de reconnaissance de MP qu'elle a reçues, portant ainsi à 12 % le nombre de CBP d'origine professionnelle dans ce groupe.

Conclusion

Il est impératif d'informer et de former les praticiens sur les risques environnementaux se surajoutant à celui du tabagisme, sur l'évaluation des expositions des salariés aux agents cancérogènes pour permettre d'accorder les avantages médico-sociaux aux victimes. Seule l'amélioration de la prévention primaire peut permettre à terme d'éviter la survenue de près de 3 500 CBP d'origine professionnelle par an en France.

Abstract

How do we reduce the under-reporting of occupational primary lung cancer

Materials and methods

The under-reporting of occupational lung cancer is due to insufficient recognition of occupational exposure and inadequate medico-legal action.

All cases of primary bronchial carcinoma seen at the University Hospital of Grenoble between October 1996 and December 1998 completed a standardised questionnaire set by a physician in occupational medicine. When evidence of exposure to occupational carcinogens was established a claim for occupational disease was made and the outcomes of these claims were obtained from the Department of Social Security at the end of 2000.

Results

Asbestos was the most common carcinogenic agent found, followed by crystalline silica, diesel fumes, metals, paints and ionising radiation. Among the 305 patients in the study with primary bronchial carcinoma 20% were able to make a claim for occupational disease whereas only 2% would have claimed otherwise. The Department of Social Security accepted 77% of the 39 claims for occupational disease submitted, thus giving a 12% incidence of occupational bronchial carcinoma in this group.

Conclusion

It is important to inform and instruct doctors of the environmental risks that are additional to those of tobacco smoking and of the need of inquire into any exposure to carcinogenic agents in order to ensure that the victims receive the appropriate medico-legal benefits. Improved primary prevention alone might eventually avoid the development of up to 3 500 cases of occupation bronchial carcinoma per year in France.


Mots clés : Cancer , Poumon , Profession , Réparation , Prévention

Keywords: Lung cancer , Work , Compensation , Prevention


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 2

P. 190-195 - avril 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Symptômes respiratoires et troubles ventilatoires chez les travailleurs dans une cimenterie au Maroc
  • C.-H. Laraqui Hossini, O. Laraqui Hossini, A.-E. Rahhali, D. Tripodi, A. Caubet, I. Belamallem, C. Verger, K. Hakam, A. Alaoui Yazidi
| Article suivant Article suivant
  • Mécanique respiratoire des flûtistes professionnels
  • I. Cossette

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.