Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Embolie pulmonaire et formes sibilantes des décompensations de bronchopneumopathie chronique obstructive - 24/04/08

Doi : RMR-09-2002-19-4-0761-8425-101019-ART7 

D. Mispelaere [1],

J.C. Glerant [1],

M. Audebert [2],

A. Remond [2],

M.A. Sevestre-Pietri [3],

V. Jounieaux [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L'Embolie pulmonaire (EP) pose un problème diagnostique important chez les patients porteurs d'une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). En effet, l'EP aggrave un état respiratoire précaire de ces patients fragiles. De plus, les symptomes rencontrés dans ces deux pathologies sont communs : dyspnée, sibilances, douleur pleurale, hémoptysie, palpitations, signes d'insuffisance cardiaque droite…

Résumé

À travers deux études, l'une rétrospective, l'autre prospective, nous avons étudié l'incidence de l'EP lors de d'épisodes de décompensation respiratoire sibilante des patients BPCO.

Résumé

L'étude rétrospective menée sur 2 ans a porté sur 50 patients BPCO en décompensation respiratoire sibilante non infectieuse. Dans cette population, 10 patients sur 50 (20 %) avaient une EP documentée. Aucun facteur prédictif n'a pu être mis en évidence. L'étude prospective menée sur une année s'adressait aussi aux patients BPCO en décompensation respiratoire sibilante non infectieuse et exigeait de plus un dosage sanguin positif pour les D-dimères. Dans ce cas, les patients bénéficiaient d'une échographie doppler des membres inférieurs et d'un angioscanner dans les 24 heures suivant leur admission. Dans ce travail, 9 patients sur 31 (29 %) avaient une EP documentée. Six de ces 9 patients étaient porteurs d'une thrombose veineuse profonde (TVP). Les deux groupes de patients étaient alors comparés sur l'ensemble de leurs données cliniques et paracliniques. Deux facteurs prédictifs d'EP ont été individualisés : l'existence d'une TVP et une variation de la PaO 2 plus importante entre l'état de base et le bronchospasme chez les patients avec EP (ΔPaO 2 > à 22mmHg).

Résumé

Nous concluons que l'EP est une étiologie fréquente (de 20 à 30 %) des décompensations respiratoires sibilantes des patients BPCO. Face à des râles sibilants inexpliqués chez ces patients, il convient de réaliser systématiquement un angioscanner thoracique pour éliminer une EP lorsque les D-dimères sont positifs.

Abstract

Pulmonary embolism and exacerbations of chronic obstructive pulmonary disease

Pulmonary Embolism (PE) poses an important diagnostic problem in patients with chronic obstructive pulmonary disease (COPD). Indeed PE may aggravate the already precarious respiratory state of these fragile patients. Moreover, these two conditions share common symptoms: dyspnoea, wheezing, pleural pain, haemoptysis, palpitations and signs of right cardiac insufficiency.

In two studies, one retrospective and the other prospective, we investigated the incidence of PE in patients with non-infective exacerbations of their COPD. The retrospective study was carried out over two years and involved 50 COPD patients with non-infective respiratory exacerbations. In this population, 10 patients out of 50 (20%) had a documented PE. No predictive factor was identified. The prospective study was conducted over one year and COPD patients admitted to hospital with exacerbations were included in the study if they had a positive D-dimer blood test and no evidence of acute respiratory infection. 31 patients were studied with Doppler ultra-sound examination of the legs and a lung perfusion scan. The presence or absence of PE was determined and the two groups were compared. 9 patients out of 31 (29%) had a documented PE. Six of these nine patients had a deep venous thrombosis (DVT). Two predictive factors of PE were identified: existence of a DVT and a significant fall in PaO 2 from baseline state (ΔPaO 2 > 22 mmHg).

We conclude that PE is a frequent (20 to 30%) of non-infective respiratory decompensation in COPD patients. Faced with an unexplained respiratory exacerbation in these patients, a lung perfusion scan should be routinely undertaken to rule out a PE when the D-dimers are positive.


Mots clés : Embolie pulmonaire , Bronchopneumopathie chronique obstructive , Angioscannographie , Scintigraphie pulmonaire , D Dimères

Keywords: Pulmonary embolism , Chronic obstructive pulmonary disease , CT-scan , Lung-perfusion scan , D-dimer


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 4

P. 415-423 - septembre 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Susceptibilité génétique aux infections
  • F. Philippart, J. Charpentier, J.-P. Mira
| Article suivant Article suivant
  • Devenir des adultes mucoviscidosiques admis en réanimation pour décompensation respiratoire
  • V. Cadiergue, F. Philit, B. Langevin, I. Durieu, M. Bertocchi, C. Guerin, D. Robert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.