Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Gestion diagnostique d'un nodule isolé de plus de 2 cm de diamètre - 24/04/08

Doi : RMR-10-2002-19-5-0761-8425-101019-ART7 

A. Bernard [1],

C. Binquet [2],

C. Lejeune [3],

O. Hagry [1],

C. Quantin [2],

J. Faivre [3],

J.P. Favre [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L'objectif de ce travail est de de déterminer la meilleure stratégie pour le diagnostic des nodules isolés du poumon <= 2 cm à partir d'une analyse de décision.

Résumé

La structure de l'arbre décision comprenait 4 stratégies : 1) la surveillance du nodule avec une TDM tous les 3 mois, 2) la ponction transpariétale du nodule, 3) la résection du nodule par vidéo-thoracoscopie, 4) la résection du nodule par thoracotomie. La surveillance était la meilleure stratégie diagnostique chez les patients âgés de 40 ans non fumeurs avec des coûts allant de 57 à 69 francs par années de vie gagnée. La ponction constituait la meilleure stratégie pour un nodule de 1 cm chez des patients âgés de 50 ans fumeurs et non fumeurs (espérance de vie 29,38 ans et 24,44 ans). Pour un nodule de 2 cm, la ponction était la meilleure stratégie chez les patients âgés de 40 ans fumeurs (34,18 ans) et chez les patients âgés de 50 ans et de 60 ans non fumeurs avec une espérance de vie respectivement de 28,2 ans et 20 ans. La vidéo-thoracoscopie était la meilleure stratégie pour un nodule de 1 cm chez des patients fumeurs avec un âge >= 60 ans et pour un nodule de 2 cm chez des patients fumeurs avec un âge >= 50 ans. Les différents coûts étaient respectivement de 1 811, 3 214, 1 873, 1 811 et 6 093 francs par années de vie gagnée. Au cours de l'analyse de sensibilité, la vidéo-thoracoscopie demeurait la meilleure stratégie, à condition que le taux de décès postopératoire soit toujours inférieur au seuil de 2 %.

Résumé

Lorsque le risque de malignité du nodule est modéré, la ponction peut être recommandé. Si le risque de malignité est important, il est préférable de proposer comme méthode diagnostique une vidéo-thoracoscopie.

Abstract

A diagnostic strategy for isolated pulmonary nodules less than 2 cm in diameter

The object of this study is to determine the best diagnostic strategy for isolated pulmonary nodules less than 2 cm in diameter starting from decision analysis. The diagnostic pathway included strategies: 1. Observation with a thoracic tomodensitometry (TDM) every 3 months. 2. Percutaneous needle biopsy. 3. Video-assisted thoracoscopic surgery (VATS) resection. 4. Resection by thoracotomy.

Observation was the best strategy for non-smokers in their 40's with a cost of 57-69 Francs per year of life gained. Needle biopsy was the best strategy for a 1 cm nodule in patients of 50 years, smokers and non-smokers (life expectancy 29.38 and 24.44 years). The best strategy for a 2 cm nodule was needle biopsy in 40 year old smokers (life expectancy 34.18 years) and in non-smokers aged 50-60 years with a life expectancy from 20.0 to 28.2 years. VATS was the best strategy for a 1 cm nodule in smokers over the age of 60 for a 2 cm nodule over the age of 50. The costs were 1 811, 3 214, 1 873, 1 811 and 6 093 Francs respectively per year of life gained.

During the sensitivity analysis VATS remained the best strategy provided the post-operative mortality remained below 2 %. When the risk of malignancy is only moderate needle biopsy may be recommended but when the risk of malignancy is high it is preferable to advise VATS as the method of diagnosis.


Mots clés : Nodule pulmonaire , Diagnostic , Théorie de la décision , Espérance de vie , Rapport coût efficacité

Keywords: Pulmonary nodule , Diagnosis , Decision analysis , Life expectancy , Cost-effectiveness


Plan



© 2002 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 19 - N° 5-C1

P. 569-576 - octobre 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Handicap respiratoire d'origine neurologique et neuromusculaire et information du patient
  • J.C. Raphaël, D. Orlikowski, K. Chadda, J. Gonzalez
| Article suivant Article suivant
  • VEGF et survie des patients atteints d'un cancer pulmonaire
  • P. Delmotte, B. Martin, M. Paesmans, T. Berghmans, C. Mascaux, A.P. Meert, E. Steels, J.M. Verdebout, J.J. Lafitte, J.P. Sculier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.