Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Trachéotomie en réanimation : pronostic et rôle d'une insuffisance respiratoire chronique - 30/04/08

Doi : RMR-11-2005-22-5-0761-8425-101019-200516178 

C. Cracco [1],

A. Demoule [1 et 2],

A. Harb [1 et 3],

N. Taright [4],

Y. Lefort [1 et 5],

J.-P. Derenne [1 et 2],

T. Similowski [1 et 2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

De nombreuses inconnues demeurent quant à la place de la trachéotomie en réanimation. Les réticences à la réalisation d'une trachéotomie sont nombreuses, surtout quand pré-existe une insuffisance respiratoire chronique (IRC), mais certaines données suggèrent des bénéfices. Cette étude a pour objectifs d'évaluer l'impact de la trachéotomie sur la mortalité en réanimation et à l'hôpital, et d'analyser et le rôle d'une IRC préalable.

Matériel et méthodes

Étude rétrospective cas-témoins, à partir d'une base de données prospective et exhaustive « MSI », sur 6 ans. Sur 2 901 malades admis pendant une période de 5 ans, 882 patients intubés et ventilés ont été identifiés. 127 patients trachéotomisés (T+) ont été comparés à 755 patients non trachéotomisés (T-), et avec un sous-groupe « T-app » apparié à T+ pour la sévérité à l'admission (IGS2).

Résultats

La mortalité en réanimation et à l'hôpital était significativement moindre dans T+ que dans T- (28 vs. 52 % et 42 vs. 59 %), et les durées de séjour supérieures. C'était également le cas après appariement sur la gravité à l'admission (T+ par rapport à T-app : 28 vs. 49 % et 42 vs. 53 %). Une IRC préalable n'influençait pas le devenir des patients trachéotomisés, qu'il s'agisse d'une insuffisance respiratoire obstructive, restrictive « pulmonaire », ou neuromusculaire.

Conclusions

Une trachéotomie peut, dans certaines populations de patients ventilés artificiellement et dans certains contextes de soins, être associée à une réduction de la mortalité hospitalière.

Abstract

Tracheostomy in intensive care: impact on prognosis and the influence of underlying chronic respiratory insufficiency.

thomas.similowski@psl.ap-hop-paris.fr

Introduction

Numerous uncertainties remain concerning the place of tracheostomy in intensive care. Reluctance to perform tracheostomy is common, particularly in the presence of pre-existing chronic respiratory insufficiency (CRI), but some data suggest there may be benefits. The objective of this study was to evaluate the influence of tracheostomy on mortality in both intensive care and hospital, and to study the role of pre-existing CRI.

Material and methods

In a retrospective study of the records of 2901 patients admitted over a period of 5 years 882 were identified who had been intubated and ventilated. 127 patients who had had tracheostomies (T+) were compared with 755 who had not (T-), and with a sub-group of T- patients (T-app) matched for severity on admission (SAPSII).

Results

ICU and hospital mortality were significantly less in the T+ than the T-patients (28 vs 52 % and 42 vs 59 %) and the duration of stay was longer. This was equally true when matched for severity on admission when T+ were compared with T app (28 vs 49% and 42 vs 59%). Pre-existing CRI did not influence the outcomes of the tracheostomised patients, regardless of whether the CRI was obstructive, restrictive or neuro-muscular.

Conclusions

Tracheostomy can, in certain groups of artificially ventilated patients and in certain care settings, be associated with a reduction in hospital mortality.


Mots clés : Trachéotomie , Insuffisance respiratoire aiguë , Insuffisance respiratoire chronique , Ventilation mécanique , Réanimation

Keywords: Tracheostomy , Acute respiratory insufficiency , Chronic respiratory insufficiency , Mechanical mventilation , Intensive care


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 22 - N° 5

P. 751-757 - novembre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Caractéristiques des fumeurs s'adressant aux consultations de tabacologie
  • A.-L. Le Faou, O. Scemama, A. Ruelland, J. Ménard
| Article suivant Article suivant
  • Intérêts et difficultés d'interprétation du coefficient de transfert du CO (TLCO/VA)
  • S. Guillot, J. Beillot, C. Meunier, J. Dassonville

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.