Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sténose des veines pulmonaires après radiofréquence pour fibrillation atriale - 05/05/08

Doi : RMR-01-2008-25-1-01761-8425-101019-200800895 

E. Peyrat [1],

P. Mondoly [2],

V. Chabbert [3],

S. Pontier [1],

R. Escamilla [1],

B. Degano [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction La sténose des veines pulmonaires (SVP) est une maladie rare mais grave. Le traitement de certaines fibrillations atriales par radiofréquence a fait émerger une nouvelle cause de SVP.

Observations Un premier cas relate l’évolution fatale d’une SVP malgré un diagnostic et une prise en charge thérapeutique initiés dès les premiers signes cliniques. Malgré plusieurs tentatives de dilatation, les prothèses endovasculaires se sont thrombosées, et un infiltrat pulmonaire (infarctus) accompagnés d’un épanchement pleural sont apparus. Un second cas insiste sur les difficultés du diagnostic de SVP devant un tableau respiratoire pouvant égarer vers une maladie thromboembolique ou une pneumopathie infectieuse. Les deux cas mettent en lumière la fréquence importante avec laquelle les prothèses veineuses mises en place par voie transcutanée se thrombosent.

Conclusion Le clinicien doit être informé de la survenue possible d’une SVP après traitement par radiofréquence d’une fibrillation atriale. La SVP symptomatique reste de traitement difficile. L’infarctus pulmonaire doit probablement faire discuter l’indication rapide de résection pulmonaire chirurgicale voire de transplantation.

Abstract

Pulmonary vein stenosis after radiofrequency ablation for atrial fibrillation

Introduction Pulmonary vein stenosis is a rare condition with a high mortality. With the advent of radiofrequency ablation for atrial fibrillation a new cause of pulmonary vein stenosis has emerged.

Observations We report two cases of severe pulmonary vein stenosis. In the first case the diagnosis was obtained rapidly and balloon angioplasty with stent implantation was performed in the two left pulmonary veins. Recurrent occlusion occurred within the stents, extensive pulmonary infiltrates resembling pulmonary venous infarction developed and the patient died. In the second case the diagnosis was missed initially because the clinical picture suggested thrombo-embolic disease or infection. Balloon angioplasty with stent implantation was performed later. Restenosis occurred after 18 months. These two cases illustrate the frequency with which percutaneously inserted venous prostheses thombose.

Conclusions Clinicians should be familiar with the possibility of the development of pulmonary vein stenosis after radiofrequency ablation for atrial fibrillation. Pulmonary vein stenosis remains a difficult condition to manage. The pulmonary infarction should probably be considered as an urgent indication for surgical resection or even transplantation.


Mots clés : Veines pulmonaires , Sténose , Radiofréquence , Fibrillation atriale , Infarctus pulmonaire

Keywords: Pulmonary veins , Stenosis , Radiofrequency , Atrial fibrillation , Pulmonary infarction


Plan



© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 25 - N° 1

P. 73-77 - janvier 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Thrombose intracardiaque et anévrysmes de l’artère pulmonaire au cours de la maladie de Behçet
  • K. Marc, G. Iraqui, A. Jniene, J. Benamor, J.E. Bourkadi
| Article suivant Article suivant
  • Élévation du CA 19.9 sérique et bronchectasies
  • J. Yango, T. Pieters, E. Coche, M. Lambert

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.