revues des maladies respiratoires - Organe officiel de la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF)

Article gratuit !

Revue des Maladies Respiratoires Actualités
Vol 1, N° 1  - mars 2009
pp. 35-36
Doi : RMRA-03-2009-1-1-1877-1203-101019-200904013
Brève. Rôle de l’entraînement physique dans l’HTAP
 

Dans l’HTAP, les progrès récents dans le traitement combiné a permis d’améliorer les symptômes, la capacité d’effort et la survie. Mais malgré le traitement optimal, la plupart des patients sont fortement limités dans leur capacité physique et ont une dégradation de leur qualité de vie, ces deux complications étant liées à l’insuffisance cardiaque droite. Des études récentes chez des patients atteints d’insuffisance cardiaque modérée ou sévère ont montré que l’entraînement programmé pouvait améliorer la fonction endothéliale, la capacité d’exercice, et en particulier la qualité de vie [1].

Dans une étude chez 11 patients porteurs d’HTAP idiopathique, De Man et collaborateurs [2] ont montré que l’entraînement pendant 12 semaines a permis d’améliorer de façon significative le seuil anaérobie (de 33,1 ± 6,6 W à 47,3 ± 7,4 W) et l’endurance à l’effort (75 % de la Wmax prédéterminée avant l’entrainement), alors que le pic de consommation d’oxygène restait stable (de 15,3 ± 1,24 à 16,0 ± 1,5 ml/kg/min). L’entraînement avait aussi augmenté significativement le nombre de capillaires dans les myocytes (figs. 5 et 6).

Dans une autre étude initiée à l’Hôpital Giessen portant sur 58 patients atteints d’HTAP sévère, Krill et collaborateurs [3] ont montré qu’après 15 semaines d’entraînement physique, il y avait une amélioration significative de la distance du test de marche de 6 minutes, les scores évaluant de la qualité de vie, la classe fonctionnelle de l’OMS, le pic de consommation d’oxygène et la charge d’effort maximal. En plus, le groupe de patients ayant suivi le programme d’entraînement avait moins de détérioration clinique (décès, transplantation, hospitalisation, traitement optimal) par rapport au groupe de patients traités seulement avec des médicaments.

Ainsi, l’intérêt de l’entraînement physique associé au traitement médical a été confirmé par ces deux études (fig. 7). L’amélioration de la capacité physique permet à son tour de diminuer l’état dépressif, l’anxiété, et la perturbation de l’activité quotidienne. Ces résultats permettraient de changer la conception selon laquelle un entraînement physique aurait des effets négatifs chez les patients porteurs d’une HTAP en accélérant la progression de la maladie. Dans certaines formes d’HTAP sévère, certains cliniciens recommandaient l’éviction des entraînements physiques à cause du risque de mort subite chez certains patients.

Références

[1]
Pina IL, Apstein CS, Balady GJ, Belardinelli R, Chaitman BR, Duscha BD, Fletcher BJ, Fleg JL, Myers JN, Sullivan MJ : Exercise and heart failure: a statement from the American Heart Association Committee on Exercise, Rehabilitation, and Prevention. Circulation 2003 ; 107 : 1210-25.
[2]
De Man FS, Groepenhoff H, Handoko ML, van t Hul A, Abbink J, Grotjohan HP, Konter H, Koppers RJH, Boonstra A, Westerhof N, Postmus PE, van der Laarse WJ, Vonk-Noordegraaf A : Exercise training in pulmonary hypertension improves muscle efficiency and exercise capacity. ERS 2008 ; Abstract : E3180.
[3]
Krill A, Ehlken N, Wenz A, Ghofrani A, Staehler G, Halank M, Ewert R, Meyer A, Wilkens H, Hoeper MM, Meyer FJ, Karger G, Buss J, Juenger J, Opitz C, Seyfarth HJ, Herth FF, Klose H, Bremer H, Mayer J, Wilkend H, Rosenkran S : Effect of exercise and respiratory training on time to clinical worsening and survival in patients with severe chronic pulmonary hypertension. ERS 2008 ; Abstract : E3181.




© 2009 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Accédez directement à un numéro :
  • Résumés du 16ème Congrès de Pneumologie de Langue Française
  • Recommandations pour la pratique clinique du SAHOS de l’adulte (Texte long)
  • Mission ATS 2011 : Les thèmes forts du Congrès américain





Article

PDF Pas de PDF pour cet article
Quel est votre diagnostic ?
Voir la réponse
Opération sous l'égide de la SPLF
La revue RMR est également disponible sur iPhone et iPad grâce à l'application EM-revues. Voir l'application
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article
Vous pouvez déplacer ce plan en cliquant sur le bandeau de la fenêtre