revues des maladies respiratoires - Organe officiel de la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF)

Article gratuit !

Revue des Maladies Respiratoires Actualités
Vol 1, N° 1  - mars 2009
pp. 37-38
Doi : RMRA-03-2009-1-1-1877-1203-101019-200904015
Brève. Rôle de l’ambrisentan dans l’HTAP associée aux connectivites
 

L’HTAP est une des complications des connectivites comme la sclérodermie systémique, le lupus érythémateux disséminée, la connectivite mixte ou plus rarement la polyarthrite rhumatoïde. La plupart des décès liés à des connectivites sont rapportés à l’HTAP. Le traitement à un stade précoce (stade II) de l’HTAP avec le bosentan (un antagoniste non spécifique des récepteurs de l’endothéline-1) pourrait diminuer la progression de la maladie [1]. Approuvé en 2007 par la FDA (Food and Drug Administration), l’ambrisentan est le deuxième ETA utilisé dans le traitement d’HTAP par voie orale chez les patients de classe II ou III. Deux études contrôlées et randomisées, (ARIES-1 et 2, Ambrisentan in Pulmonary Arterial Hypertension, Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled, Multicenter, Efficacy Study 1 and 2), ont porté sur l’effet de l’ambrisentan dans l’HTAP [2].

Cent quatre patients porteurs d’une HTAP (stade II) associée à une connectivite des études ARIES-1 et ARIES-2 ont été inclus dans l’étude ARIES-E [3], où ces patients continuaient le traitement par l’ambrisentan pendant 1 ans (2,5 mg, 5 mg ou 10 mg/j ; fig. 9). Au cours de cette période, les patients bénéficiaient d’une adaptation de la dose en fonction de leur évolution après 24 semaines (diminution ou augmentation). Les auteurs de cette étude montraient que l’ambrisentan améliorait de façon significative la distance de marche de 6 minutes après 24 et 48 semaines de traitement (53,6 et 61,7 mètres, respectivement). L’ambrisentan améliorait aussi la classe fonctionnelle de l’OMS après 48 semaines de traitement (tableau II). Le taux de survie à un an était de 98,1 %.

L’HTAP persistante des patients atteints de connectivite est souvent sévère et évolutive. Les résultats de l’étude ARIES-E suggéraient que l’ambrisentan pourrait améliorer la capacité d’effort et maintenir la stabilité de la performance fonctionnelle des patients atteints d’une HTAP de classe II. Cependant, le rôle de ce médicament dans l’amélioration des paramètres hémodynamiques et les effets éventuels d’un traitement combiné (ambrisentan + un médicament d’une autre classe thérapeutique) chez des patients d’une HTAP aux stades III et IV, sont encore inconnus.

Références

[1]
Behr J, Ryu JH : Pulmonary hypertension in interstitial lung disease. Eur Respir J 2008 ; 31 : 1357-67.
[2]
Galiè N, Olschewski H, Oudiz RJ, Torres F, Frost A, Ghofrani HA, Badesch DB, McGoon MD, McLaughlin VV, Roecker EB, Gerber MJ, Dufton C, Wiens BL, Rubin LJ : Ambrisentan in Pulmonary Arterial Hypertension, Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled, Multicenter, Efficacy Studies (ARIES) Group. Circulation 2008 ; 117 : 2966-8.
[3]
Galiè N, Richards D, Hutchinson T, Dufton C : On behalf of the ARIES Study Group. Ambrisentan therapy for patients with PAH associated with connective tissue disease (PAH-CTD): one year follow-up. ERS 2008 ; Abstract : E1418.




© 2009 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Accédez directement à un numéro :
  • Résumés du 16ème Congrès de Pneumologie de Langue Française
  • Recommandations pour la pratique clinique du SAHOS de l’adulte (Texte long)
  • Mission ATS 2011 : Les thèmes forts du Congrès américain





Article

PDF Pas de PDF pour cet article
Quel est votre diagnostic ?
Voir la réponse
Opération sous l'égide de la SPLF
La revue RMR est également disponible sur iPhone et iPad grâce à l'application EM-revues. Voir l'application
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article
Vous pouvez déplacer ce plan en cliquant sur le bandeau de la fenêtre