Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pourquoi et comment mesurer et optimiser le dépôt pulmonaire des traitements inhalés ? - 18/12/09

Doi : RMR-12-2009-26-10-0761-8425-101019-200907871 

P. Devillier [1],

E. Naline [1],

J.-C. Dubus [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La mesure de la fraction respirable et de la distribution de la taille des particules sur impacteurs à multi-étages permet de répondre à des exigences réglementaires mais pas de prédire le dépôt pulmonaire d’un médicament inhalé, notamment chez des patients souffrant de pathologies obstructives bronchiques. La pharmacocinétique offre des possibilités d’évaluation du dépôt pulmonaire total plus facilement applicable que les techniques de scintigraphie. Lorsque la pharmacodynamie du médicament entraîne des effets facilement mesurables, comme avec les bronchodilatateurs, il est possible d’étudier la relation entre le dépôt pulmonaire et la réponse fonctionnelle en modélisant la relation pharmacocinétique plasmatique – pharmacodynamie (bronchodilatation). La relation dose-effet n’est pas directement proportionnelle à l’amélioration du dépôt pulmonaire. L’amélioration du dépôt pulmonaire conduit le plus souvent à une réduction des doses inhalées pour une même efficacité clinique. L’utilisation d’aérosols de particules de petites tailles, permettant un dépôt sur l’ensemble de l’arbre bronchique, notamment au niveau des petites voies aériennes, n’a pas permis de montrer de bénéfice clinique sur des critères fonctionnels ou cliniques classiques au-delà de la réduction de la dose délivrée. Ces aérosols permettent de réduire l’impaction oropharyngée, la variabilité du dépôt pulmonaire et de la réponse fonctionnelle liées à des variations des débits inspiratoires.

Abstract

Why and how to measure and optimize lung deposition of inhaled drugs?

The in vitro assessment of the aerosol fine particle ‘respirable’ fraction and the aerodynamic particle size distribution on cascade impactors is necessary to meet the demands of regulatory authorities but does not predict lung deposition of an inhaled drug notably in patients with chronic obstructive airway diseases. Total drug delivery to the lung can be assessed using pharmacokinetic methods. Pharmacokinetic studies are easier to conduct in patients with chronic obstructive diseases than imaging studies using two- or three-dimensional scintigraphic methods. For fast acting inhaled drugs, such as bronchodilators, the relationship between lung deposition and clinical efficacy can be established by modeling of the pharmacokinetic – pharmacodynamic (bronchodilation) relationship. Improvement of lung deposition is usually associated with a reduction of the dose required for clinical efficacy but the change in the dose-response relationship is not proportionally related to the increase in lung deposition. Aerosols delivering small particles improve lung deposition, by distributing drug diffusely throughout the lungs, in particular by reaching peripheral airways. These aerosols do not improve clinical efficacy as evaluated on classical spirometric or clinical criteria but often permit a reduction in dosage. Also, they can minimize oropharyngeal deposition, reduce variability in lung deposition and spirometric response related to change in inspiratory flows.


Mots clés : Impacteur , Aérosols , Taille des particules , Dépôt pulmonaire , Bronchodilatateurs , Corticostéroïdes.

Keywords: Impactor , Aerosols , Particle size , Lung deposition , Bronchodilators , Corticosteroids


Plan



© 2009 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 26 - N° 10

P. 1127-1137 - décembre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Traitement instrumental non chirurgical de l’emphysème
  • A. Delage, C.-H. Marquette
| Article suivant Article suivant
  • Tumeurs neuro-endocrines pulmonaires
  • M. Kambouchner

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.