Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Complications de la transplantation pulmonaire : complications médicales - 19/04/10

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.02.009 
C. Knoop, M. Dumonceaux, B. Rondelet, M. Estenne
Unité de transplantation cardiaque et pulmonaire, service de pneumologie, hôpital Erasme, 808, route de Lennik, 1070 Bruxelles, Belgique 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

En 2009, la transplantation pulmonaire (TP) peut être considérée comme une thérapie valable pour nombre de patients atteints de pathologies pulmonaires avancées. Elle leur permet souvent de retrouver une très bonne qualité de vie, mais l’espoir d’une survie de longue durée est limité par le syndrome de bronchiolite oblitérante (BOS) qui est l’équivalent du rejet chronique du greffon. Étant donné que cette complication est la première cause de mortalité à moyen et long termes, un traitement immunosuppresseur intense est administré pour la prévenir ou la juguler. Ce traitement induit à son tour une série de complications métaboliques, infectieuses et néoplasiques. Parmi les premières, les plus fréquentes sont l’hypertension artérielle, l’insuffisance rénale chronique, l’hyperlipidémie, le diabète et l’ostéoporose. Les complications infectieuses bactériennes, virales et fongiques constituent la deuxième cause de mortalité. Elles représentent des urgences thérapeutiques et nécessitent une mise au point rigoureuse avec prélèvements ciblés et thérapie spécifique ; en aucun cas, une thérapie empirique n’est indiquée, d’autant plus que le transplanté pulmonaire est susceptible de présenter plusieurs infections concomitantes. Les cancers les plus fréquemment observés sont le syndrome lymphoprolifératif, les cancers cutanés, le sarcome de Kaposi et certains types de cancers bronchiques, ORL et digestifs. Le pneumologue doit connaître les symptômes et les signes cliniques des principales complications liées à l’immunosuppression ; le but de cette revue est de les lui présenter. Leur mise au point et leur traitement nécessitent cependant de manière quasi systématique une approche pluridisciplinaire et transversale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

In 2009 lung transplantation is a valuable therapeutic option for a number of patients suffering from end-stage pulmonary diseases. Lung transplantation frequently offers a major improvement in quality of life; however, long-term survival is often limited by the development of the bronchiolitis obliterans syndrome, which is the equivalent of a chronic pulmonary graft rejection. As the bronchiolitis obliterans syndrome is the commonest cause of death in the medium- and long-terms, all patients receive intense immunosuppressive treatment in order to prevent or stabilize this complication. This treatment induces a number of potentially severe complications including metabolic complications, infections and malignancies. The most frequent metabolic complications are arterial hypertension, chronic renal insufficiency, hyperlipidaemia, diabetes and osteoporosis. Bacterial, viral and fungal infections are the second commonest cause of mortality. They are to be considered as medical emergencies and require urgent assessment and targeted therapy after microbiological specimens have been obtained. They should not under any circumstances be treated empirically and it should also be kept in mind that the lung transplant recipient may present several concomitant infections. The most frequent malignancies are post-transplant lymphoproliferative disorders, cutaneous neoplasias, Kaposi’s sarcoma, some peculiar types of head and neck neoplasia, bronchogenic carcinomas and cancers of the digestive tract. The respiratory physician should recognize the symptoms and signs of specific complications induced by the immunosuppressive regimen and the goal of this report is to give a general overview of the most frequently encountered complications. Their assessment and treatment, though, will most often require the input of other specialists and a multidisciplinary approach.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Transplantation pulmonaire, Immunosuppression, Complications métaboliques, Infections opportunistes, Syndrome lymphoprolifératif

Keywords : Lung transplantation, Immunosuppression, Metabolic complications, Opportunistic infections, Post-transplant lymphoproliferative disorders


Plan


© 2010  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 4

P. 365-382 - avril 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pollution atmosphérique, facteur de risque des BPCO ?
  • Y.-M. Allain, N. Roche, G. Huchon
| Article suivant Article suivant
  • β-tubuline de classe III et cancer du poumon non à petites cellules
  • P. Sève, C. Dumontet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.