Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La sédentarité est-elle un facteur de risque de troubles respiratoires pendant le sommeil ? - 21/09/10

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.07.003 
D. Teculescu a, , B. Chenuel b, L. Benamghar a, J.-P. Michaely a, B. Hannhart a, c
a Unité 954, Institut national de la santé et de la recherché médicale, faculté de Médecine, BP 184, 54505 Vandœuvre, France 
b Service des explorations de la fonction respiratoire et de l’aptitude à l’exercice, CHU de Nancy-Brabois, 54500 Vandœuvre, France 
c Inserm, centre d’investigations cliniques (CIC), CHU de Nancy, 54500 Vandœuvre, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Une étude épidémiologique basée sur un questionnaire « sommeil/respiration » a été réalisée dans un échantillon de sujets de sexe masculin, en activité.

Méthodes

Les 850 hommes, âgés de 22 à 66 ans, ont répondu à un questionnaire de sommeil complété avec des informations sur leur mode de vie et leurs antécédents médicaux. Deux groupes ont été comparés : les « sédentaires » (sans aucun exercice) et les sujets faisant au moins cinq heures d’exercice de loisirs par semaine.

Résultats

Parmi les troubles respiratoires pendant le sommeil, seule la réponse à la question trop peu spécifique « Vous a-t-on dit que vous avez ronflé ? » était significativement plus fréquente parmi les sédentaires. Par ailleurs, ces sujets déclaraient plus souvent une hypertension artérielle sous traitement.

Conclusions

Cette enquête sur une population active ne met pas en évidence une différence significative de prévalence des symptômes de troubles respiratoires pendant le sommeil entre sujets sédentaires et les sujets pratiquant un exercice modéré de loisirs. Le groupe sédentaire déclare plus souvent hypertension artérielle sous traitement. Ce résultat peut s’expliquer par les limites d’une enquête par questionnaire et par le relativement faible contraste du niveau d’exercice de loisirs entre les témoins et les sédentaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

This questionnaire-based epidemiological study was aimed at identifying possible sleep disturbance in a sample of active French males.

Methods

Eight hundred and fifty male subjects, aged 22 to 66 years, completed a structured sleep questionnaire supplemented by information about their life habits and medical history. The study compared the prevalence of positive responses between an “at risk” group of sedentary people (with no declared leisure exercise) and a control group of “exercising” subjects (with more than 5 hours of planned exercise weekly).

Results

Among the symptoms suggesting sleep-disordered breathing, only the question “Have you ever been told that you snore?” significantly separated the two groups. In addition, the sedentary group declared a history of treated hypertension significantly more often.

Conclusions

The present survey identified only one item that differed significantly between a sedentary of men and an exercising group – a history of treated hypertension. The result may be explained by the limitations of a questionnaire survey and by the limited contrast in exercise practice: the “sedentary” subjects had an occupational labour demand (not quantified), and the control group had a relatively modest leisure physical activity.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Étude épidémiologique, Troubles respiratoires pendant le sommeil, Exercice physique de loisirs, Sédentarité

Keywords : Epidemiological survey, Sleep disturbance, Leisure physical activity, Sedentary life style


Plan


© 2010  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 7

P. 703-708 - septembre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation de l’état nutritionnel et de la composition corporelle du patient BPCO : comparaison de plusieurs méthodes
  • R. Thibault, E. Le Gallic, M. Picard-Kossovsky, D. Darmaun, A. Chambellan
| Article suivant Article suivant
  • Mortalité intrahospitalière au cours des exacerbations aiguës de BPCO. Étude EABPCO-CPHG du Collège des pneumologues des hôpitaux généraux (CPHG)
  • J.-M. Chavaillon, L. Lerousseau, P. David, F. Martin, C. Lamour, A. Beraud, C. Sleiman, D. Debieuvre, N. Just, F. Senechal, J. Camuset, M. Mornet, G. Fesq, M. Zureik, N. Roche, F. Blanchon, J. Piquet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.