Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Bronchoconstriction induite par l’exercice sans asthme associé chez l’athlète : physiopathologie, diagnostic et prise en charge spécifique - 19/10/10

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.08.004 
M. Poussel a, b, B. Chenuel a, b,
a Service des explorations fonctionnelles respiratoires et de l’aptitude à l’exercice, CHU de Nancy-Brabois Adultes, rue du Morvan, 54511 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
b EA 3450, laboratoire de physiologie, faculté de médecine de Nancy, Nancy-université, 9, avenue de la Forêt-de-Haye, 54505 Vandœuvre-lès-Nancy, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Une nouvelle entité clinique, la bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE), indépendante de toute maladie asthmatique sous-jacente et strictement liée à la pratique sportive intensive, a été individualisée dans de nombreux travaux récents.

État des connaissances

Les données de la littérature orientent sur l’atteinte directe de la muqueuse bronchique par l’hyperventilation prolongée, souvent associée à des conditions environnementales agressives pour l’arbre bronchique. Si les méthodes diagnostiques d’une BIE sont communes à celles d’une recherche d’asthme à l’effort, la meilleure sensibilité d’un test de terrain ou d’un test d’hyperventilation isocapnique nécessite une adaptation de la stratégie diagnostique à réaliser dès lors que cette pathologie isolée est suspectée.

Perspectives

La thérapeutique reste basée sur l’utilisation de ß2-mimétiques mais qui, chez l’athlète, doit être règlementairement justifiée dans une autorisation d’usage à des fins thérapeutiques et dont l’argumentation doit reposer sur des éléments objectifs de BIE. L’étape diagnostique chez l’athlète est essentielle et nécessite la connaissance des spécificités de cette nouvelle entité clinique.

Conclusion

La BIE, indépendante de tout asthme, est fréquente chez l’athlète et doit être intégrée dans la prise en charge clinique quotidienne, au vu de ses spécificités et dans le respect de la réglementation antidopage.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

A new clinical entity, exercise-induced bronchoconstriction (EIB), has been recently defined which describes bronchoconstriction occurring in association with exercise in susceptible non-asthmatic persons.

State of art

There is considerable evidence that the pathogenesis of this condition is related to airway injury, due to prolonged hyperventilation and aggressive environmental factors. If the objective diagnostic tests are identical for the diagnosis of exercise induced asthma and EIB, the diagnoses are established differently, according to the high sensitivity of provocation by exercise “in the field” or the eucapnic voluntary hyperventilation provocation test.

Perspectives

Current pharmacological treatment is based upon the inhalation of ß2-agonists prior to exercise, but to be granted permission to use them, athletes are required to provide documentation of objective evidence of EIB. Therefore, the diagnostic pathway in athletes is essential and respiratory physicians need to know the specific features of this new clinical entity.

Conclusions

EIB distinct from the presence of asthma is prevalent in elite athletes and its determinants should be well known by their health care providers to assure an optimal management of this peculiar disease, in respect to drug doping regulations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Bronchoconstriction induite par l’exercice, Athlète, ß2-mimétiques, Dopage

Keywords : Exercise-induced bronchoconstriction, Athletes, ß2-agonists, Doping policy


Plan


© 2010  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 8

P. 898-906 - octobre 2010 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Asthme et Mycoplasma pneumoniae
  • E. Blanchard, C. Raherison
| Article suivant Article suivant
  • Répercussions des fluctuations de la pollution atmosphérique chez les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive
  • N. Amiot, J. Tillon, C. Viacroze, H. Aouine, J.-F. Muir

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.