Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement anticoagulant initial de l’embolie pulmonaire - 14/03/11

Doi : 10.1016/j.rmr.2010.09.027 
L. Bertoletti a, b, , P. Mismetti a, c
a EA 3065, groupe de recherche sur la thrombose, université de Saint-Étienne, 42000 Saint-Étienne, France 
b Service de pneumologie et d’oncologie thoracique, hôpital Nord, CHU de Saint-Étienne, 42000 Saint-Étienne, France 
c Service de médecine et thérapeutique, CHU de Saint-Étienne, 42000 Saint-Étienne, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

La base du traitement initial de l’embolie pulmonaire à risque faible ou intermédiaire (hémodynamiquement stable) est le traitement anticoagulant. Ses objectifs principaux sont de diminuer le risque d’extension du caillot, de récidive thromboembolique (mortelle et non mortelle) et d’apparition d’une hypertension pulmonaire thromboembolique chronique, en permettant à la fibrinolyse physiologique de reperméabiliser les vaisseaux pulmonaires. Actuellement, le traitement anticoagulant initial de l’embolie pulmonaire est biphasique, avec un traitement parentéral reposant sur l’héparine et ses dérivés (héparines de bas poids moléculaire, fondaparinux) suivi d’un traitement oral par les antivitamines K (AVK). Ces traitements sont efficaces mais présentent de nombreuses contraintes (voie parentérale initiale, surveillance et monitorage biologiques…). En France, il est recommandé de privilégier les héparines de bas poids moléculaire ou le fondaparinux, plus simples à manipuler. Néanmoins, l’héparine non fractionnée garde toute sa place dans certaines situations spécifiques comme le patient avec insuffisance rénale sévère, celui en situation périopératoire ou à haut risque hémorragique. La prochaine mise sur le marché des nouveaux anticoagulants va modifier profondément la prise en charge thérapeutique de la majorité de ces patients, mais l’héparine et les AVK resteront probablement nécessaires pour certains patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The initial therapy for patients with pulmonary embolism who are haemodynamically stable relies on antithrombotic treatment. The aim of anticoagulant treatment is to prevent any thrombus extension or recurrence, with revascularization dependent on the fibrinolytic system. Current treatment is biphasic, with parenteral heparin or derivatives (low molecular weight heparins and fondaparinux) followed by oral vitamin K antagonists. Although these treatments are efficient, they suffer from some limitations including parenteral administration and the need for surveillance and monitoring. Use of low molecular weight heparins or fondaparinux is recommended in French guidelines, but unfractionated heparin still has an important role in some specific situations such as severe renal insufficiency, around the time of surgery and where there is a high risk of bleeding. The next generation of anticoagulants will soon be licensed for treatment in pulmonary embolism and may well replace heparin and/or vitamin K antagonists for the majority of patients, although “older” treatments will always be requested in some specific situations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Embolie pulmonaire, Traitement anticoagulant, Héparine, Fondaparinux, Insuffisance rénale

Keywords : Pulmonary embolism, Antithrombotic therapy, Heparin, Fondaparinux, Renal insufficiency


Plan


© 2011  SPLF. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 28 - N° 2

P. 216-226 - février 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • BPCO et inflammation : mise au point d’un groupe d’experts. Les phénotypes en lien avec l’inflammation
  • T. Perez, H. Mal, B. Aguilaniu, P.-Y. Brillet, A. Chaouat, R. Louis, J.-F. Muir, T. Similowski, P. Berger, P.-R. Burgel, A. Chambellan, P. Chanez, P. Devillier, R. Escamilla, R. Marthan, B. Wallaert, M. Aubier, N. Roche
| Article suivant Article suivant
  • Les acariens domestiques et leurs allergènes. Biologie et écologie des acariens
  • J.-C. Bessot, G. Pauli

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.